Test de la souris Razer Orochi V2 : elle a tout d’une grande

 

Introduction

Plus petites, plus légères et offrant une préhension différente, les petites souris ont le vent en poupe. Et parmi elles, la Razer Orochi V2 a une sérieuse carte à jouer. Après plusieurs jours passés en sa compagnie, voici notre avis complet sur la toute nouvelle souris compacte de la marque aux serpents.

Test complet de la souris gamer Razer Orochi V2

La nouvelle souris Razer Orochi V2 // Source : Edouard Patout / Frandroid

Alors que le marché des souris pour joueurs s’oriente de plus en plus vers l’ultra-légèreté, une nouvelle tendance commence à pointer le bout de son museau : les petites souris. Plus compactes, plus légères et plus souples dans leur préhension, ces nouvelles souris ont de sérieux atouts à faire valoir, bien qu’elles ne révolutionnent finalement pas le marché.

La marque aux serpents a tout juste dévoilé la souris Razer Orochi V2. Cette petite souris de seulement 59 grammes profite de toutes les fonctionnalités d’une vraie souris pour joueur avec une autonomie impressionnante de 950 heures et une double connectivité sans-fil grâce au Bluetooth intégré. À peine présentée et déjà passée entre nos mains, elle affiche un prix très doux et un profil à satisfaire les joueurs en vadrouille ainsi que ceux en quête d’une grande liberté dans la prise en main. Voici notre verdict dans un test détaillé.

Une petite souris bien conçue

Disons-le tout de suite, la Orochi V2 est une souris compacte. À titre de comparaison, on se rapproche ici du gabarit d’une souris type MX Anywhere de Logitech. Sans être minuscule, ce nouveau modèle est bien différent en termes de taille et d’ergonomie par rapport à d’autres modèles de la marque comme la Viper.

La Orochi V2 est bien plus compacte que la Viper//Source : Edouard Patout pour Frandroid

La Orochi V2 est bien plus compacte que la Viper//Source : Edouard Patout pour Frandroid

Ce petit gabarit, associé à la forme tout en rondeur de la souris, lui autorise tous les types de prise en main. La Orochi pourra ainsi être manipulée sans difficulté du bout des doigts ou à pleine main. On apprécie également la tranche latérale gauche, légèrement concave et où le pouce se place très naturellement.

La souris est légèrement bombée sur la partie supérieure pour se caler confortablement au creux de la main. La partie arrière fuyante et légèrement surélevée accentue encore cet effet. On profite clairement d’une souris très confortable qui saura convaincre les amoureux des souris de ce genre comme la G305 de Logitech.

Toutes les prises en main sont "compatibles" avec la souris

Toutes les prises en main sont « compatibles » avec la souris//Source : Edouard Patout / Frandroid

On y trouve également deux boutons très facilement accessibles. Ils se montrent très réactifs et franchement agréables à l’utilisation avec un clic ni trop dur ni trop mou. Comme souvent, les gauchers restent sur la touche puisque la Orochi V2 n’est ni ambidextre ni symétrique.

La coque du mulot revêt un plastique dur un peu plus granuleux qu’habituellement sur les souris de la marque. Ce choix apporte un peu plus d’accroches et semble également offrir une meilleure résistance aux traces de graisses. La coque se prolonge sur les deux boutons principaux qui ne sont donc pas séparés.

Razer n’a pas intégré d’éclairage RGB dans sa Orochi V2//Source : Edouard Patout / Frandroid

Razer n’a pas intégré d’éclairage RGB dans sa Orochi V2//Source : Edouard Patout / Frandroid

Là encore, les clics sont bien marqués et la réactivité semble de la partie avec de nouveaux interrupteurs maison. La molette offre elle aussi un rendu convaincant avec des crans très bien marqués et un clic dur et réactif. Notons enfin la présence d’un dernier bouton, permettant de naviguer entre les différentes sensibilités du profil. Celui-ci est associé à une petite LED d’indication permettant de connaître le profil actuellement actif.

La molette est très convaincante//Source : Edouard Patout / Frandroid

La molette est très convaincante//Source : Edouard Patout / Frandroid

Cette LED est d’ailleurs le seul artifice lumineux présent sur cette souris puisque Razer a ici fait l’impasse sur le traditionnel éclairage RGB. Le logo aux serpents est simplement gravé sur la partie arrière de la coque, juste au-dessus de l’emplacement des piles.

Car oui, la Razer Orochi V2 fonctionne avec des piles dont les emplacements sont accessibles en retirant la coque supérieure aimantée. On pourra au choix alimenter la souris avec une pile AA ou une pile AAA. Si Razer annonce un poids plume de 59 grammes, il s’agit en fait du poids à vide de la souris. Elle passe alors à 70 grammes avec une simple pile AAA et donc logiquement plus avec une pile AA.

La coque amovible cache plusieurs emplacements pour les piles et le dongle sans-fil

La coque amovible cache plusieurs emplacements pour les piles et le dongle sans-fil//Source : Edouard Patout / Frandroid

La coque abrite également un emplacement pour l’adaptateur sans-fil de la souris afin de faciliter son transport. Notons que la souris ne fonctionne qu’en sans-fil (2,4 GHz ou Bluetooth), de ce fait, aucun câble n’est fourni dans la boîte ni aucun autre accessoire d’ailleurs à l’exception d’une pile AA et des diverses documentations techniques.

Enfin, en jetant un rapide coup d’œil sous la souris, on y découvre les 3 patins en PTFE qui accompagnent le capteur optique capable de monter jusqu’à 18 000 DPI. On dispose également d’un commutateur à 3 positions permettant de basculer entre les deux modes de connexion et qui éteindra la souris lorsque positionné au milieu.

Le commutateur se situe sous la souris

Le commutateur se situe sous la souris//Source : Edouard Patout / Frandroid

Sur le plan du design et de l’ergonomie, Razer nous propose ici une souris très intéressante. Sa compacité en fait un compagnon de choix pour les joueurs en déplacement et donc pour accompagner un PC portable par exemple. Sa forme simpliste autorisera également tous les types de prise en main pour satisfaire la majorité des utilisateurs.

Toutes les fonctions de Synapse sont au rendez-vous

Comme toujours, il faudra installer le pilote Razer Synapse pour gérer toutes les options de la Orochi V2. Dans un premier temps, l’outil nous offre la possibilité de réattribuer les différents boutons de la souris avec diverses fonctionnalités. On y retrouve les différentes touches de clavier ou certains raccourcis liés au système par exemple.

Razer Synapse

Le second onglet nous permet de personnaliser la sensibilité sur capteur avec jusqu’à 5 paliers différents par profil. Notons également la possibilité de personnaliser la fréquence d’interrogation de la souris, par défaut positionnée à 1000 Hz et que nous vous conseillons évidemment de ne pas modifier. On profite également d’un onglet dédié à la calibration de surface pour adapter le capteur aux différents types de tapis qui propose une option permettant de définir la distance de décrochage du capteur sur 1 ou 2 mm.

Razer Synapse

Enfin, la souris fonctionnant sur pile, un onglet est dédié à la gestion de l’alimentation. On peut ainsi définir un délai avant la mise en veille de la souris en cas d’inactivité prolongée. L’activation d’un mode basse consommation est également possible en dessous d’un certain seuil de batterie. Comme chez SteelSeries, ce mode est automatiquement activé quand la souris est utilisée en Bluetooth.

Les différents réglages abordés jusqu’ici peuvent être enregistrés dans des profils que l’on viendra associer à nos jeux et applications. Notons toutefois que la Orochi V2 ne dispose que d’un seul emplacement dans sa mémoire interne ce qui limitera ses possibilités si Synapse n’est pas présent sur l’ordinateur.

Toujours d’excellentes performances

Razer a équipé le Orochi V2 d’un capteur optique « 5 G » capable de monter jusqu’à 18 000 DPI. Ce capteur encaisse les accélérations jusqu’à 40 G et offre un suivi jusqu’à 450 IPS. Ce dernier n’est pas le meilleur capteur de la marque, mais offre des caractéristiques de haut vol et plus que suffisantes pour tous les usages gaming du moment.

En pratique, ce capteur offre à la souris un excellent suivi et fait de la Orochi V2 une alliée de choix pour les joueurs les plus exigeants. Durant nos tests sur plusieurs FPS, le capteur n’a montré aucun signe de faiblesse avec un suivi très précis, notamment à faible sensibilité. On apprécie également le fait de pouvoir gérer la distance de décrochage et ainsi éviter les déplacements involontaires du capteur lors du replacement de la souris au centre du tapis.

Associée au tapis Sphex V3, la souris est très agréable à utiliser//Source : Edouard Patout / Frandroid

Associée au tapis Sphex V3, la souris est très agréable à utiliser//Source : Edouard Patout / Frandroid

La relative légèreté de la souris lui permet également de se mouvoir efficacement sur la plupart des surfaces et elle se fait très vite oublier. Nous avons d’ailleurs pu l’utiliser avec le tout nouveau tapis rigide Sphex V3 de la marque. Ce dernier offre une glisse plus efficace que les habituels tapis en tissu. Comme indiqué en début de ce test, les différents boutons de la souris profitent également d’une très bonne réactivité.

La connectivité sans-fil est comme toujours d’excellente qualité. Avec le dongle, la latence est imperceptible et il est impossible de faire la différence avec une connexion filaire. Nous n’avons constaté aucune coupure durant ces quelques jours de test. Notons d’ailleurs qu’il est maintenant possible de connecter plusieurs produits de la marque avec un seul et même dongle. La connectivité Bluetooth sera à proscrire pour un usage gaming en raison de la latence et des performances réduites de la souris. Elle aura, en revanche, du sens pour un usage bureautique par exemple.

Razer Orochi V2

Source : Edouard Patout / Frandroid

Enfin, en ce qui concerne l’autonomie, Razer annonce jusqu’à 950 heures en utilisation Bluetooth avec une pile AA. Comme toujours, avec une telle autonomie, difficile de vérifier ces valeurs après quelques semaines d’utilisation. Notez tout de même que cette autonomie sera certainement divisée par deux lorsque la souris est utilisée avec son dongle 2,4 GHz et qu’elle sera encore moindre avec une pile AAA.

Prix et disponibilité de la souris Razer Orochi V2

La souris Razer Orochi V2 est disponible en noir et en blanc au prix conseillé de 79,99 euros sur le site de Razer et auprès de partenaires comme Amazon.

Des versions thématiques spéciales seront également mises en vente d’ici quelques semaines à un tarif plus élevé.

Note finale du test
9 /10
Razer nous propose ici une excellente petite souris qui saura convaincre les joueurs à la recherche d’un mulot compact, performant et aux fonctionnalités complètes.

Malgré sa petite taille, la Orochi V2 offre donc des performances de haut vol, avec une autonomie énorme tout en profitant des possibilités offertes par le pilote Razer Synapse. On apprécie également son poids contenu de seulement 70 grammes avec une pile AAA.

Au-delà de son prix un peu élevé et de sa taille qui pourrait être handicapante pour les joueurs aux grandes mains, la Orochi V2 fait un sans-faute et nous vous la recommandons sans aucune hésitation.

Points positifs
Razer Orochi V2

  • Forme vraiment intéressante

  • Légèreté

  • Performances

  • Autonomie

  • Nombreuses fonctionnalités

  • Double connectivité

Points négatifs
Razer Orochi V2

  • Alimentation par piles

  • Peut-être trop petite pour certains

  • Prix un peu élevé

Les derniers articles