Il ne faut pas attendre des smartphones dotés d’Ubuntu Touch avant l’année prochaine, mais l’écosystème entourant le système d’exploitation de Canonical n’en continue pas moins de croître. 

Ubuntu Touch

Il est d’ores et déjà possible de profiter du dual-boot Android et Ubuntu Touch sur des smartphones via un outil dédié. Cependant, il faut rappeler que l’OS de Canonical, présenté lors de la campagne de crowdfunding (avortée) pour un Ubuntu Edge en 2013, n’est pas encore arrivé à un stade commercial. Il dispose pourtant d’un premier partenaire, Meizu ayant indiqué par la voix de sa filiale russe son intention de sortir au moins un smartphone sous Ubuntu il y a moins d’un mois. Début février, une autre annonce venait appuyer les projets de la firme : l’arrivée d’un partenaire d’envergure au côté de Canonical, Vodafone. Il devient ainsi le quinzième acteur engagé auprès d’Ubuntu, au sein d’une liste manquant d’opérateurs présents dans les pays francophones… Comme Firefox OS, Ubuntu Touch sera-t-il principalement destiné aux marchés émergents ? Il faudra patienter encore quelques mois pour le voir arriver sur une sélection de marchés, avant un lancement plus global prévu en 2015, selon les indications de Canonical.

Si Ubuntu Touch n’est pas encore prêt à faire ses débuts sur la scène internationale, Canonical continue à faire monter la pression autour de son OS basé sur Linux. Malgré son immaturité, il commence à se dégager autour de lui un début d’écosystème, puisqu’une douzaine applications natives au moins lui seront dédiées à son lancement. Comptez donc sur le service de streaming musical Grooveshark, sur l’application 8Tracks de recommandations musicales, sur Spinlet (plateforme de téléchargement musical dédié aux marchés africains), la chaîne d’informations Euronews, le lecteur vidéo VLC, le gestionnaire de mots de passe LastPass, mais aussi Mapbox, AND Maps et ICS.

Ubuntu a profité de cette annonce pour indiquer une amélioration apportée au SDK destiné aux développeurs. L’idée est de leur simplifier la création d’applications en HTML5 qui viendront peupler le portail associé aux terminaux équipés d’Ubuntu Touch. Reste maintenant à trouver les fameux smartphones commercialisés avec l’OS pré-embarqué.