Vous n’avez pas eu le temps de suivre la journée d’hier ? Voici les quelques actualités qui ont marqué le mardi 29 décembre (et celles qui ont marqué la veille), le temps d’engloutir votre café. L’arrivée du Huawei Mate S “force touch” sur le marché, Apple toujours couronné de succès à Noël et une nouvelle puce dédiée aux objets connectés chez Samsung sont au menu du jour.

Huawei Mate S Press Touch

Le Huawei Mate S “force touch” arrive enfin

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas donné. Ce Mate S Press Touch, du nom que donne Huawei à la technologie Force Touch – qui reconnaît les niveaux de pression du doigt sur l’écran – vient d’apparaître sur le portail de vente européen Vmall, au prix de 799 euros. Pour le reste, le smartphone, assez moyen dans sa version standard, conserve ses caractéristiques, mais gagne au passage un espace de stockage de 128 Go. Suffisant pour convaincre ?

Apple reste la marque la plus plébiscitée pour Noël

Du moins aux États-Unis, territoire de prédilection de Flurry. Le cabinet d’analyses s’est penché sur les activations de nouveaux smartphones pendant la semaine de Noël et, sans surprise, la Pomme conserve sa place de leader. Mais elle perd tout de même quelques points au profit de Samsung, qui flirte avec les 20 % du marché, tandis qu’un certain Xiaomi s’invite désormais dans le classement. Reste à voir si l’année qui s’annonce confirmera cette tendance.

Samsung miniaturise l’intelligence des objets connectés

Pour ce faire, le Coréen annonce la production de masse d’une toute nouvelle puce dédiée aux “wearables”. Baptisée Bio-Processor, elle fonctionne sans besoin d’une autre puce, et permet d’analyser des données aussi diverses que l’impédance, le rythme cardiaque ou la réponse galvanique de la peau. L’idée : miniaturiser les éléments intégrés dans les objets connectés pour les rendre plus fins, donc plus élégants, et pour finir… plus tentants à acheter.