D’après une source proche de Samsung, les futurs terminaux n’auraient pas de bootloader verrouillé.

Ces derniers temps, de plus en plus de terminaux sortent avec un bootloader verrouillé. C’est notamment le cas des téléphones HTC (Sensation, Incredible S…), Motorola (à l’exception de la Xoom)… Mais d’autres font l’inverse comme Sony Ericsson avec sa gamme Xperia 2011 (à condition que le téléphone ne soit pas SIM locké), LG avec son Optimus 2X… Mais un doute subsistait sur Samsung, qui voulait bloquer celui des tablettes. Naturellement, la question de la propagation de cette technique vers les téléphones était envisageable.

Supercurio (alias François Simond) est un hacker très connu de la scène Android, car il a réalisé de nombreux travaux sur le Galaxy S. Dans plusieurs tweets, il redonne confiance sur la politique de la marque. Il tient ses informations d’une source proche de Samsung, qui jusqu’à présent ne se serait jamais trompé.

Dans un premier tweet, on apprend que les futurs terminaux de la marque n’auront pas de bootloader verrouillé. Il pourrait y en avoir un, si Google le demandait de manière spécifique. Or nous savons que le géant de Mountain View laisse carte blanche aux constructeurs sur ce domaine. Par conséquent, le Samsung Galaxy S II ne devrait pas avoir son bootloader bloqué.

Pour ce qui est des tablettes (Galaxy Tab 10.1 et 8.9), la personne en question ne sait pas ce qu’il en est, car le projet est trop jeune. (tweet)

Source : Android Guys