La charge rapide est-elle l’innovation la plus importante de ces dernières années ? Plus que les performances d’un smartphone, quoi de mieux que de pouvoir refaire le plein d’énergie sans y passer des heures ?


L’évolution la plus significative de nos smartpnones ?

Les évolutions technologiques constatées sur les smartphones haut de gamme ces dernières années sont spectaculaires. Des écrans sans bords (enfin presque), des processeurs dont la puissance brute n’a plus grand-chose à envier à ceux des PC, des optiques photo produisant des résultats de plus en plus proches de « vrais » appareils. Mais qu’est ce que tout cela par rapport à la vraie innovation qui change tout : la charge rapide associée à des SoC et des écrans moins gourmands en énergie !

Voilà quelque chose qui a un réel impact sur notre façon d’utiliser et d’apprécier nos appareils mobiles. Parce qu’en fait, en étant tout à fait honnête avec nous-mêmes, qu’avons-nous à reprocher à nos smartphones ? Leurs performances ? On peut toujours faire mieux pour des usages gourmands comme les jeux 3D, mais franchement, en utilisation générale, j’ai l’impression de constater la même réactivité pour les tâches courantes depuis 5 ans. La qualité de leur écran ? Là encore c’est un plus, mais on a franchi un cap en matière de lisibilité depuis des années déjà. Et on prend des photos de plus en plus belles, et c’est formidable, mais il y a une chose sur laquelle on peste toujours régulièrement : le niveau de batterie après une journée de travail.

C’était un vrai problème il y a encore quelques années. Je ne compte plus le nombre de fois où mon smartphone était à un faible niveau de batterie alors que je n’avais pas le temps de le recharger de plus de 10%. Alors bien entendu la solution ultime serait de retrouver des smartphones à l’autonomie digne d’un Nokia 3310. C’est beau de rêver, mais ça n’arrivera probablement pas. Il existe bien entendu des terminaux capables d’encaisser près de deux jours d’utilisation sans recharge, mais généralement, cela va de pair avec leur encombrement.

Grosse batterie ou charge rapide ? Pourquoi pas les deux !

Néanmoins, si le problème ne se pose pas aujourd’hui, il se posera demain si vous sautez une recharge et que vous vous trouvez en rade avant de rentrer, ou de partir loin d’une prise de courant. Et dans ces cas là, on apprécie le fait de pouvoir retrouver suffisamment de jus sans trop se mettre en retard ou immobiliser son téléphone trop longtemps, ce que proposent les technologies Quick Charge, depuis peu en version 4+ ou le standard USB Power Delivery.

Et l’un n’empêche pas l’autre : le Huawei Mate 10 Pro mise à la fois sur une grosse batterie et sur une recharge rapide, et c’était déjà le cas du Mate 9. Et il m’est arrivé, avec ce dernier, de tenir deux jours et demi comme de me retrouver en situation difficile en début de soirée, par exemple lors d’une journée de tourisme où je mobilise énormément l’appareil photo et le GPS.

Et peut-être encore plus que la capacité de la batterie, la rapidité de recharge peut sauver votre journée. Parce que le plus souvent, ça n’est pas de savoir si on aura encore suffisamment d’énergie dans deux jours qui importe, mais combien de temps on va pouvoir tenir pour ce qu’on a l’intention de faire là, tout de suite. La durée de recharge et l’argument « en 15 minutes vous pouvez regagner deux heures d’autonomie » est souvent vu comme un cache misère pour une batterie de petite capacité. Mais selon vos usages, c’est peut être avant tout de cela dont vous aurez besoin.

Un besoin de standardisation

Reste qu’en matière de recharge rapide, les technologies propriétaires se multiplient, avec une certaine confusion à la clé. Google prévoyait une réponse ferme en exigeant la compaitibilité USB Power Delivery pour Android Oreo, au détriment des Quick Charge, Dash Charge et autres VOOC. Cette exigence s’est transformée en recommandation, sachant que Quick Charge 4+, la dernière version de la technologie de Qualcomm, prend en charge le standard Power Delivery. A terme, et à condition que la marche vers les standards continue, l’adoption de cette fonctionnalité devrait prendre encore plus d’ampleur, et nous aurons tous à y gagner.