Les albums de Jay Z, Kanye West ou Rihanna ne seront peut-être, un jour, plus disponibles ailleurs que sur Tidal. C’est en tout cas ce que peuvent laisser croire les dernières manœuvres des artistes qui semblent vouloir promouvoir Tidal, quitte à sacrifier les autres services de streaming.

Article mis à jour le mardi 29 mars 2016.

kanye jay z

Il y a un peu plus d’un an, Jay Z commençait les tractations autour de Tidal, et sa société mère Aspiro, par le biais de sa société Project Panther Bidco Ltd. Une fois l’acquisition faite, le rappeur avait inauguré sa plateforme de streaming musical en réunissant ses amis et le gratin de la sphère hip-hop et pop dans une ambiance très élitiste.

Un an plus tard, et malgré cette flopée de stars venue soutenir Jay, la plateforme a bien du mal à connaitre le succès, et convaincre les utilisateurs au-delà du mois d’essai offert. La faute a une concurrence sévère, au lancement d’un Apple Music qui était destiné à séduire les foules, et à des tarifs élevés, même pour du streaming haute qualité, à l’heure où le téléchargement illégal reste une option privilégiée par le grand public.

 

Disparition d’albums

Aujourd’hui, Pitchfork nous apprend que Jay Z a commencé à faire le ménage du côté de ses concurrents. Le média note que “ces derniers mois, les trois albums Blueprint de Jay Z ont disparu de Spotify” et que Reasonable Doubt et les Blueprint ne sont plus disponibles non plus sur Apple Music, iTunes, et le magasin de musique numérique d’Amazon”. Pitchfork a évidemment interrogé Spotify à ce sujet, et la firme a indiqué que “ces albums n’ont plus été disponibles sur un service de streaming, sauf sur Tidal, depuis quelques mois maintenant”.

Mais même Spotify n’a pas d’explications précises à donner, tandis qu’Apple Music a orienté Pitchfork vers Roc Nation, le label de Jay Z. Un label qui n’a pas souhaité, ou n’a pas encore répondu aux journalistes à ce sujet.

Real Friends

Et vu de l’extérieur, on pourrait croire que le rappeur de Brooklyn s’adonne à quelques expériences pour voir si le nombre d’utilisateurs de Tidal grimpe, quitte à forcer la main à ses fans. On avait vu la manœuvre s’amorcer avec la sortie de l’album de Rihanna, ANTI, où la chanteuse avait été un levier marketing pour la plateforme, y proposant son album en exclusivité pendant une petite semaine, avant de le rendre disponible chez les autres.

Plus récemment encore, c’est Kanye West qui a joué les entremetteurs, de manière exagérée, en expliquant à maintes reprises que son dernier album, The Life Of Pablo, ne serait jamais disponible ailleurs que sur Tidal. Depuis, l’autoproclamé Dieu du Rap (et de l’art en général) ne cesse de mentionner Tidal sur Twitter ou dans ses interviews, en véritable chef de propagande.

 

Mise à jour : Kanye West a fini par proposer un de ses nouveaux titres, Famous, en featuring avec Rihanna, sur d’autres plateformes de streaming que Tidal. Le rappeur avait pourtant affirmé que son album ne serait “jamais disponible ailleurs”. Interrogé à ce sujet, Spotify n’a toutefois pas spécifié si d’autres morceaux de l’album seraient prochainement disponibles.