Et si la prochaine mise à jour de Spotify se faisait en faveur des artistes ? D’après les informations du Wall Street Journal, Spotify pourrait accéder au souhait de certains d’entre eux, et les autoriser à ne proposer leurs titres que sur sa version payante.

spotify

Le monde du streaming musical illimité ne va pas sans heurts. Entre le lancement de nouveaux acteurs – le fameux Apple Music, désormais en bêta sur Android – et les grognes régulières des artistes qui publient leurs titres sur ces services, des acteurs tels que Spotify doivent composer avec des contraintes toujours plus nombreuses, et apprendre à s’adapter. Même aux foudres de chanteurs, telle Taylor Swift, qui a supprimé l’an dernier l’ensemble de ses titres du logiciel suédois. En cause, comme souvent, le modèle de rémunération imposé aux musiciens.

C’est encore sur ce point précis que les choses pourraient évoluer. Car d’après les dernières rumeurs en date, relayées par le très sérieux Wall Street Journal, la règle imposant aux artistes qui proposent leurs titres sur Spotify de les rendre accessibles aux abonnés aux formules gratuites et payantes pourrait bientôt être caduque.

D’après les sources de nos confrères, il serait question, en interne, d’autoriser les artistes qui le souhaitent à ne publier leurs titres que dans la version payante de Spotify. Le nom des artistes ainsi « exemptés » des obligations actuelles du service de streaming serait en cours de définition et, toujours d’après les contacts du WJS, « l’entreprise ne serait pas encore prête à annoncer un changement de politique permanent ». Il faut en effet rappeler qu’actuellement, Spotify peine à être rentable, et engrange une grande partie de ses revenus grâce aux publicités, dans le cadre des abonnements gratuits – 60 millions de personnes pour 20 millions d’abonnés payants. Si rien n’est fait, se dessinent de plus en plus des abonnements à deux vitesses, entre des versions gratuites de plus en plus limitées, et des versions payantes misant sur la notion d’exclusivité.