Il y a une semaine, nous vous avions parlé de la société Myriad (partenaire OHA) qui lançait sa nouvelle solution permettant de faire fonctionner des applications Android sur d’autres systèmes d’exploitation. Nous avons pris rendez-vous avec John Ronco, directeur produit chez Myriad.

Myriad propose donc la possibilité de faire fonctionner des applications Android sur des systèmes d’exploitation non-Android. Nous avons pu filmer le fonctionnement de l’application (démo « standard » appliquée pour la présentation de la solution) qui se résume à faire fonctionner l’application Adobe Photoshop.

Les développeurs n’auront pas à redévelopper leurs applications s’ils souhaitent se voir diffuser sur d’autres plateformes. L’Alien Dalvik permet donc aux constructeurs et intégrateurs de donner la possibilité d’utiliser des applications Android à d’autres plateformes. Pour les développeurs, ils peuvent de distribuer un peu plus largement leurs applications et ce, sur de nombreuses architectures matérielles (MIPS, x86 par exemple ou d’autres, Myriad s’adaptera à la demande de leurs clients).

Quelques questions ciblées (qui n’ont pas pu être filmées :)) nous ont permis de savoir qu’un kit de test pouvait être fourni par Myriad afin de savoir si l’ensemble des fonctionnalités développées dans l’application Android sera fonctionnel sur l’Alien Dalvik. En effet, bien que Myriad annonce que l’ensemble du framework Android soit opérationnel avec la machine virtuelle (ainsi que l’utilisation de librairie C/C++ via le NDK), il risque d’y avoir des limitations, notamment liées aux différents matériels cibles et de leurs composants (que se passe-t-il si l’application est installée sur un smartphone ne disposant d’une puce GPS ou de Google Maps alors qu’elle en a besoin ?). Lorsque nous avons demandé la compatibilité avec des jeux 3D par exemple, la réponse a clairement été hésitante sans être un non catégorique. Mais une chose semble sûre, c’est que de très nombreuses applications seront fonctionnelles. Aujourd’hui, l’environnement Myriad Alien Dalvik supporte les applications Android jusqu’en version 2.1. Myriad fera donc évoluer sa solution en même temps que les évolutions que connaîtront la machine virtuelle et le framework Android « officiel ».

Il ne faut pas se tromper…Myriad ne vole pas la technologie Android de Google. Myriad a un savoir faire qu’elle met à disposition au sein de la plateforme Android, telle que nous la connaissons, mais dispose déjà des droits d’exploitation des travaux qu’elle effectue dans le cadre de son activité « hors Android ». C’est ainsi pour une grande partie des sociétés travaillant au sein du projet Android. De ce fait, elle utilise ses compétences et son savoir faire pour fournir à d’autres plateformes le travail qu’elle a mis en oeuvre avec Google. Est-ce un mal pour Google ? Certainement pas ! Le fait que les applications Android soient diffusées sur d’autres plateformes va permettre de parler de la plateforme Android. Il pourrait également y avoir un partenariat entre Google et des constructeurs de matériel utilisant d’autres systèmes d’exploitation pour rendre disponible l’Android Market sur des téléphones non Android et que tout se petit monde se répartissent les bénéfices des ventes de logiciels.

L’intégration avec Meego a déjà été réalisée et annoncée. Il se pourrait également que Nokia, qui a récemment annoncé son partenariat avec Microsoft, annonce l’intégration de la machine Alien Dalvik.