Acheter une tablette tactile peut être un véritable casse-tête. La quête du meilleur rapport qualité/prix ne se fait pas sans encombre, d’autant plus que certains constructeurs n’hésitent pas à lésiner sur les composants de leur appareil pour maximiser leur profit. Quels sont les pièges à éviter ? Voici des conseils d’achat pour ceux qui n’ont pas encore sauté le pas et qui voudraient se procurer sans plus tarder leur première ardoise sous le système d’exploitation Android.  

tabletteandroid

De nombreux points sont à vérifier pour éviter de se retrouver avec une tablette peu performante ou qui ne correspondrait pas à ses usages. Qualité de l’écran, type de processeur, version récente du système d’exploitation Android, capacité de la batterie et j’en passe… sont autant de critères à passer à la loupe avant de se décider pour de bon.

L’écran

Pour commencer, intéressons-nous à l’écran. Plusieurs points sont à inspecter.

Le format

Évidemment, il n’y a pas de bon ou mauvais format. Sur le créneau des tablettes, il vous faudra faire le choix en votre âme et conscience entre les classiques 7/8 pouces ou 10 pouces. Les tablettes 7 pouces sont encore plus faciles à transporter que les 10 pouces, avec un poids généralement très léger, et sont donc à privilégier pour une utilisation exclusivement nomade. Toutefois, il sera plus agréable de lire des vidéos sur un format 10 pouces plus confortable pour les yeux ! La plupart des enquêtes auprès des utilisateurs d’ardoises le confirme : les tablettes 10 pouces ont tendance à rester à la maison, posée sur la table basse du salon ou sur une table de chevet.

Si vous achetez votre tablette sur Internet et non en magasin, n’hésitez pas à vérifier le poids arboré par l’appareil, et même son épaisseur. Toute la prise main peut se jouer dans ce type de détail. Dites-vous qu’au-dessus de 400 à 600 grammes, il y a fort à parier que vous n’emmènerez jamais votre tablette dans votre sac.

L'Xperia Tablet Z de Sony est la plus fine et la plus légère des tablettes actuellement

L’Xperia Tablet Z de Sony est la plus fine et la plus légère des tablettes actuellement

Faites également attention, certaines tablettes sont au format 4/3 (l’iPad par exemple), d’autres en 16/10 ou 16/9. Le choix de ce format dépendra exclusivement de ce que vous comptez faire avec votre tablette. Par exemple, une vidéo passera bien mieux sur un écran 16/9.

La technologie de l’écran

Chaque tablette se dote d’une technologie d’écran bien spécifique. Généralement IPS, elle peut aussi être de type PLS ou encore AMOLED… Peu importe du moment qu’elle ne soit pas de type TN ! Par ailleurs, il arrive que la technologie d’écran ne soit même pas indiquée. Si tel est le cas, c’est un mauvais présage qui annonce vraisemblablement une technologie désuète. À noter également que vous trouverez généralement indiqué sur le descriptif de l’appareil : « écran capacitif », qui est bien meilleur que l’écran résistif, toutefois peu présent désormais sur les tablettes. Pensez à examiner les angles de vision de votre écran, mais aussi à jeter un oeil aux reflets… Même en magasin, vous vous en rendrez rapidement compte.

Notez que les écrans AMOLED obtiennent la palme des noirs les plus profonds, puisque les pixels sont tout bonnement éteint, souvent avec des couleurs vives (voire trop). L’IPS est un bon compromis en termes de couleurs, souvent réalistes, mais il vous faudra examiner la luminosité maximale indiquée sur la fiche techique de votre tablette. C’est souvent le point qui fait défaut aux tablettes d’entrée de gamme… Et pensez que l’IPS est une bonne technologie, désormais améliorée via du S-IPS (Super IPS), tout comme l’AMOLED est désormais remplacé par du Super AMOLED. Regardez bien de quelle génération d’écran est affublée votre tablette !

La résolution

La résolution de l’écran est un critère important auquel il faut prêter très attention. Aujourd’hui, on tablera au minimum sur du 1 024 x 600 pixels. À savoir tout de même que les dernières tablettes privilégient du 1 280 x 800 pixels. Aujourd’hui, les meilleures résolutions d’écran reviennent aux tablettes de Google avec du 1 900 x 1 200 pixels pour la Nouvelle Nexus 7 et 2 560 x 1 600 pixels pour sa Nexus 10. Avec de telles résolutions, oubliez les problèmes d’icônes trop pixellisées. Le contenu affiché est net, clair et avec un bon niveau de détails.

Pour résumer, la norme est de 1280 x 800 pixels. En dessous, gare aux pixels visibles ; bien sûr, la définition est à mettre en rapport avec la diagonale de la tablette. De la HD 720p sera acceptable sur une tablette de 7 pouces, beaucoup moins sur une tablette plus grande, d’autant plus que la Full HD commence à se démocratiser.

Néanmoins, toutes les applications ne sont pas «UltraHD» Ready, vous pourriez avoir quelques surprises sur des tablettes aux grandes résolutions. Sachez également que la résolution d’écran influe grandement sur l’autonomie des tablettes. Eh oui, il faut parfois faire des compromis.

Concernant la technologie tactile. En 2013, n’achetez plus de technologie tactile résistive. Ce sont de vieilles technologies encore utilisées sur les GPS. Aujourd’hui, la technologie tactile capacitive permet de gérer plusieurs points de contacts, elle permet également d’avoir une vraie réactivité de l’écran.

La Nexus 10, dotée d'une résolution de 2 560 x 1 600 pixels

La Nexus 10, dotée d’une résolution de 2 560 x 1 600 pixels

Le processeur et la mémoire

Mis à part si vous êtes un fin connaisseur, il est très difficile de faire la différence entre les différents types de processeur. Il y a tout de même plusieurs fabricants reconnus pour proposer de très bons processeurs. Par exemple, les tablettes propulsées sous un processeur Nvidia Tegra 4, Qualcomm Snapdragon 800, 600 ou S4 Pro présagent de bonnes performances.

Toutefois, il faut aussi que l’engin soit bien optimisé pour que la tablette tourne correctement. En résumé, on ne peut recommander tel ou tel processeur. On peut toutefois vous conseiller de regarder du côté des coeurs. Leur rôle est à prendre en compte au sein d’un processeur, puisqu’ils se répartissent les tâches plus ou moins gourmandes en énergie. Sur une tablette, on privilégie le quadruple-cœur, à l’inverse du simple-cœur. Par ailleurs, le double-cœur autorisera des performances tout à fait suffisantes, mais n’ouvrira pas forcément les portes à toutes sortes de tâches proposées par des applications des plus complexes.

Je sais que ce n’est sûrement pas le plus simple à vous conseiller. Bref, les seuls conseils à vous donner : privilégiez les processeurs reconnus (Qualcomm, NVIDIA) ou vérifiez (au moins) si le processeur est basé au moins sur un ARM Cortex-A9. Ce dernier point, c’est le minimum pour garantir des performances convenables.

Outre le processeur, la mémoire vive fait aussi partie des critères à regarder lorsqu’on parle des performances de la tablette. Sachez que 1 Go est la norme actuellement en termes de RAM pour les tablettes tactiles. Vous pouvez à la rigueur descendre jusqu’à 512 Mo si vous avez un usage relativement basique (pour ne pas dire rustique) de l’appareil ; cela suffira tout juste pour faire tourner sans trop d’encombres les dernières version d’Android Jelly Bean. La mémoire vive (RAM) est à ne pas confondre avec la mémoire de stockage interne. Cette dernière s’élève généralement à 8, 16 ou 32 Go selon les versions. Privilégiez au moins 8 Go de mémoire interne, c’est le minimum pour installer des applications gourmandes.

Le processeur est à prendre en compte, tout comme la puce graphique (GPU), laquelle concerne tout particulièrement les joueurs. On compte notamment parmi elles les Adreno (dont la 330 de dernière génération). Globalement, si vous êtes un gamer, vous connaissez évidemment ces composants, et devrez y porter une attention toute particulière pour faire tourner des jeux particulièrement gourmands en ressources. Si vous vous contentez généralement de Temple Run et consorts, ne vous tracassez pas, à peu près n’importe quelle configuration vous conviendra.

Si vous avez un budget restreint, avec un usage assez basique, vous pouvez vous rabattre sur un modèle qui n’atteint pas forcément le maximum de Go possibles. En cas de présence d’un lecteur de carte microSD, il vous sera autorisé d’y stocker vos fichiers les plus lourds.

La version Android

Il est crucial de vérifier sous quelle version Android tourne la tablette que vous comptez acheter. En effet, les versions les plus anciennes ne sont pas intéressantes. Je vous conseille donc celles à partir d’Android 4.1 Jelly Bean. Plus la version est récente, plus elle sera sophistiquée et adaptée aux tablettes tactiles. À l’heure où j’écris ces lignes, la toute dernière version sortie est Android 4.3 et Android 5.0 pourrait arriver d’ici le mois d’octobre. Notez également que certains appareils sont régulièrement mis à jour, il peut donc être bon de surveiller de ce côté là aussi. Le constructeur de votre tablette est une bonne indication : si vous souhaitez conserver votre tablette plus de quelques mois, vérifiez que la marque pour laquelle vous avez opté assure une mise à jour régulière de ses terminaux ; les principaux constructeurs le font (Sony, Samsung, Acer, etc.), mais des marques plus confidentielles sont parfois moins à cheval sur les updates.

Google Play et Google Apps

Il est important de savoir si le Google Play et les Google Apps sont sur votre tablette. Pourquoi ? Simplement car la présence de ces applications vous permettent (en général) de garantir que votre tablette possède l’essentiel des composants (boussole, GPS, accéléromètre, etc.). Le portail Google Play doit être installé d’office sur votre tablette, vous éviterez les ennuis liés aux installations d’applications non-officielles de « sources inconnues ».

Note : en-dessous d’Android 4.1, n’achetez pas !

archos-97-carbon-google-play

 

Les tablettes Archos intègrent désormais le Google Play

Le Google Play vous évite de devoir bidouiller votre tablette pour installer des applications. C’est un gros plus, plus de 700 000 applications à portée de doigts.

Les tablettes no name

On vous déconseillera les tablettes «no name», vous savez : les marques oubliées ou inconnues. Elles sont vendues à des prix défiants toute concurrence, néanmoins les taux de retours au SAV sont très importants et les performances ne sont que rarement au rendez-vous. Il existe des tablettes à environ 100 euros qui sont à conseiller, chez des constructeurs qui ont pignon sur rue et un service après-vente fiable. Bref, méfiez-vous de ces tablettes no name vendues sur des sites d’importateurs, dans les grandes surfaces ou dans les catalogues de correspondance (oui ça existe encore) et les sites de bons plans.

Les connectivités

Avant l’achat de votre tablette, il vous faudra vérifier quels ports elle intègre. Commençons avec un incontournable, le port microUSB. Ce slot est très important puisqu’il servira à recharger la batterie de votre appareil. Il n’est toutefois pas possible de brancher une clé USB dessus, à moins de se procurer un câble microUSB – USB. Ce type de câble peut être très pratique car seules très peu d’ardoises embarquent un slot USB.

Un câble microUSB - USB, disponible pour une poignée d'euros

Un câble microUSB – USB, disponible pour une poignée d’euros

De plus, le slot microSD peut être très précieux. Il sert à accroître le stockage de données. De plus en plus de tablettes en sont équipées. Si tel n’est pas le cas, assurez-vous que la capacité de stockage interne de l’appareil soit suffisante à vos besoins. Si vous souhaitez stocker des films et de la musique sur votre tablette, 8 Go ne vous suffiront pas longtemps !

Il est aussi intéressant de toucher un mot sur le port microHDMI, pas toujours présent. Il est utile pour afficher l’écran de sa tablette sur son téléviseur. C’est un plus, mais son absence n’est pas rhédibitoire.

Les réseaux

Wi-Fi ou 3G ? Il s’agirait presque d’un dilemme cornélien auquel il faut réfléchir en amont de l’achat. Une version Wi-Fi simple est tout à fait  suffisante si l’utilisation de la tablette se fait essentiellement à la maison. Si non, vous pouvez vous porter sur une tablette compatible avec la 3G, mais il vous faudra payer un forfait, qu’il soit avec ou sans engagement. Par ailleurs, il faut aussi avoir à l’esprit que la 4G va tendre à se démocratiser peu à peu sur les tablettes, autorisant un visionnage confortable de vidéos en streaming en déplacement, par exemple.

Pensez enfin à vérifier si l’ardoise que vous convoitez est compatible avec le Bluetooth. Cette technologie est essentielle pour transférer facilement des fichiers d’un appareil à un autre. Cela peut également permettre de lui ajouter des enceintes ou des claviers fonctionnant reliés en Bluetooth.

Les claviers

Parlons justement des claviers. Les utilisateurs imaginent de plus en plus leur tablette comme un second ordinateur, d’où la nécessité de la compléter avec un clavier d’appoint. En effet, même si vous pouvez vous contenter du clavier virtuel intégré à votre appareil, ou en télécharger un autre, vous pouvez aussi choisir de vous munir d’un clavier physique. Il en existe des non-filaires qui se connectent via Bluetooth, d’où l’importance de vérifier que votre tablette est bien compatible avec cette technologie. Certains claviers sont très pratiques, avec même la possibilité de se convertir en socle ou en étui.

Le Logitech Tablet Keyboard

Le Logitech Tablet Keyboard

Les usages

Il vous faut absolument vous demander pour quels usages vous souhaitez vous procurer une tablette. Sur le marché, il existe une multitude de tablettes tactiles tout aussi attrayantes les unes que les autres. Il n’est donc pas question de savoir quelle tablette est la meilleure, mais quelle est celle qui correspondra le plus à vos besoins. En effet, certaines tablettes haut de gamme comme la Sony Xperia Tablet Z sont bien sous tout rapport, mais leur prix élevé est à l’image de leur gamme. Si vous avez une utilisation relativement classique du terminal, rien ne sert donc d’exploser votre budget. Il faut surtout avoir du bon sens et privilégier les critères qui vous tiennent à coeur. Par exemple, si vous comptez trimballer votre tablette à longueur de journée, privilégiez un poids léger et une très bonne autonomie. Attention d’ailleurs aux pièges à éviter concernant ce critère, si la capacité de la batterie n’est pas indiquée cela ne présage rien de bon ! Par ailleurs, si vous voulez faire des photos avec votre tablette, vérifiez qu’elle incorpore au moins un capteur dorsal de 5 mégapixels au moins, sans oublier la webcam frontale qui peut être très utile pour les visioconférences. Les amateurs de multimédia vérifieront l’espace de stockage inclus à leur tablette, les joueurs les performances brutes du couple processeur/puce graphique qu’elle intègre, sans oublier sa RAM.

Conclusion

En résumé, soyez vigilants avant de réaliser l’achat de votre tablette tactile. Comparez les caractéristiques techniques avec celles des autres appareils sur le marché. De plus, vous pouvez vous référer à nos tests réalisés sur notre site. Nous accordons une note à chaque appareil que nous recevons entre nos mains et évaluons son rapport qualité/prix.

On résume :

  • L’écran, c’est l’élément le plus important : il doit être lumineux, réactif et précis 
  • Le processeur également, privilégiez un processeur basé sur du Cortex-A9 et au moins 1 Go de mémoire RAM
  • Ne descendez pas sous les 8 Go de mémoire interne
  • Achetez une tablette équipée du Google Play !
  • En dessous de 100 euros, passez votre chemin !
  • Ne négligez pas les connectiques ni les accessoires

Malheureusement, il vous faudra privilégier les marques qui ont pignon sur rue : Asus, Acer, HP, Samsung… Sauf exception.

On ne vous conseillera jamais assez d’aller en magasin, de prendre les tablettes en mains (si elle craque, c’est mauvais signe), de tester les écrans, de vérifier si le Google Play est installé, de regarder attentivement les caractéristiques, de comparer les prix… Bref, ce n’est pas une partie de plaisir mais c’est nécessaire. Pensez qu’il s’agit d’un investissement qu’il serait dommage de regretter au bout de quelques mois !