Le constructeur de puces MediaTek a décidé de miser sur gros sur Android Oreo Go Edition, l’édition la plus légère du système pour les petites configurations. Il annonce que de nombreux nouveaux processeurs sont prévus pour ce type d’appareils, et seront totalement optimisés pour profiter de cette version.

La bataille des smartphones est avant tout une bataille de parts de marché. Les marchés occidentaux arrivant presque à saturation, de nombreux développeurs et constructeurs se tournent vers les pays en voie de développement, qui ont des besoins souvent très spécifiques.

C’est dans cet esprit que Google a dévoilé Android Oreo Go Edition, nouvelle version « allégée » de son système d’exploitation. Elle profite de quelques améliorations du système et de la suite logicielle Go afin de convenir à des smartphones à la fiche technique très sobre et donc peu coûteux.

MediaTek s’allie à Google pour Oreo Go

De quoi réveiller MediaTek, le fondeur taïwanais bien connu de l’entrée et du milieu de gamme. Il annonce devenir le partenaire officiel de Google pour Android Oreo Go Edition, avec une première vague de SoC comme les MT6739, MT6737 ou MT6580 spécialement optimisés pour cette version.

Le fondeur a travaillé main dans la main avec Google pour permettre cela. Les constructeurs de smartphones pourront donc aisément en bénéficier pour proposer leurs premiers smartphones Android Oreo Go, qui sont prévus pour le premier trimestre 2018 et sortiront à travers le monde.

Une bonne stratégie

Il s’agit là d’une bonne idée de la part de MediaTek. Le fondeur a récemment annoncé qu’il abandonnait la course au haut de gamme, marché aujourd’hui dominé par Samsung et Qualcomm.

Avec la sortie d’Android Oreo, et ce nouveau partenariat, il a de grandes chances de pouvoir dominer l’entrée de gamme. Et à la vue de la progression de ces marchés, très spécifiques mais toujours dynamiques, il est intéressant de s’y placer en force.