Entre la fin 2013 et la fin 2014, le Play Store a encore enregistré une énorme croissance, ce qui lui vaut aujourd’hui de dépasser « largement » l’App Store en nombre d’applications, mais aussi en nombre de développeurs. Et la tendance ne risque pas de s’inverser.

google play

Une croissance impressionnante

D’après un rapport publié par Appfigures, la croissance du Play Store a été exceptionnelle en 2014 et a permis au magasin d’applications de Google de surclasser son principal rival : l’App Store. Si en 2013, c’est Apple qui tenait la barre à tous les niveaux ou presque, le rapport de force est aujourd’hui inversé, et tend à s’accroître pour l’année 2015. La firme de Cupertino n’a pourtant pas démérité, et a vu son nombre d’applications passer d’environ 760 000 en 2013 à environ 1,21 million un an plus tard. Sur cette même période, le nombre d’applications présentes sur le Play Store est passé d’environ 730 000 à environ 1,43 million.

active_apps_2

Vous l’aurez compris, qu’il s’agisse d’Apple ou de Google, leurs magasins d’applications enregistrent des croissances folles : plus de 50 % pour Apple sur un an, et 100 % pour Google au même moment. Une croissance qui s’explique de plusieurs façons. Il y a d’abord le nombre de développeurs, qui sont définitivement plus nombreux sur Android qu’ils ne le sont sur iOS, alors qu’en 2011, Apple menait largement les débats. Aujourd’hui, le Play Store enregistre près de 400 000 développeurs, alors qu’ils ne sont « que » 280 000 sur l’App Store.

active_devs_2

Plus encore que le nombre de développeurs, c’est le mode de fonctionnement de ces magasins d’applications qui creuse l’écart. Google, par exemple, permet aux développeurs de publier leurs applications quasi librement, et ne vérifie qu’après si celles-ci remplissent les conditions de la charte des développeurs. Chez Apple, cela ressemble plus à contrôle de douane. Pour espérer publier son application, elle passe d’abord entre les mains de la firme, qui vérifie qu’elle soit conforme avant de ne décider ou non de sa publication.

 

Les mêmes intérêts ?

Il est aussi intéressant de jeter un œil aux différentes catégories d’applications de ces magasins d’applications. On se rend immédiatement compte que les intérêts ne sont pas les mêmes d’un système d’exploitation à un autre. Cela permet également de dresser un premier portrait de l’utilisateur d’Android et de celui d’iOS. Sur l’App Store, c’est la catégorie Business qui connait la plus belle progression avec 128 000 nouvelles applications en un an. Chez Google, cette catégorie Business se porte bien, arrivant dans le top 5 des catégories qui connaissent les plus belles croissances, mais les développeurs – et le public par conséquent – semblent être bien plus attirés par les catégories Jeux et Photographie. Cette catégorie Jeux a d’ailleurs grossi de 125 % en l’espace d’une année.

fastest_growth_apps_apple_2 fastest_growth_apps_google_2

 

L’Amazon AppShop se porte bien

À bonne distance des deux principaux magasins, l’Amazon AppShop vit un développement plutôt serein. Lui qui ne disposait que de quelques applications en 2011 enregistre dorénavant plus de 293 000 applications. Il s’agit d’ailleurs de la deuxième plus belle croissance sur un an (90 %), après le Play Store (environ 100 %). Une croissance qui suit d’ailleurs à peu près le même rythme que celle des développeurs, qui sont maintenant près de 50 000 sur l’Amazon AppShop alors qu’ils n’étaient qu’environ 25 000 l’an passé.

store_growth_by_apps_3