Le Galaxy S7 de Samsung n’est pas révolutionnaire. Il reprend les bases très solides du Galaxy S6 en apportant de nombreuses évolutions qui ne cassent pas les codes déjà en place. Il n’en fallait pas plus pour comparer Samsung à Apple, puisque le concurrent américain a l’habitude de proposer un véritable nouvel iPhone tous les deux ans suivi d’une évolution légère une année plus tard. Le Galaxy S7 serait-il donc au Galaxy S6 ce que l’iPhone 6s est à l’iPhone 6 ?

Apple iPhone 6 Samsung Galaxy S6-2

En septembre 2014, Apple révolutionne l’écosystème iOS en dévoilant le premier iPhone qui dépasse les 4 pouces de diagonales : l’iPhone 6 avec son écran de 4,7 pouces. L’iPhone 6 Plus allait même plus loin avec sa dalle énorme – pour un fan d’Apple – de 5,5 pouces. Un an plus tard, en septembre 2015, Apple dévoile les iPhone 6s et 6s Plus qui reprennent dans les grandes lignes les mêmes caractéristiques que leur prédécesseur, à commencer par leur design, leurs dimensions ou encore leur taille d’écran. D’extérieur, presque rien – si ce n’est le sigle 6s – ne distingue un iPhone 6 d’un iPhone 6s. Pourtant, à l’intérieur, de nombreux composants ont changé.

 

Galaxy S6 vs Galaxy S5

Faisons le parallèle avec Samsung maintenant. En mars 2015, Samsung dévoile son Galaxy S6 lors du MWC de Barcelone. Le téléphone casse totalement les codes du design par rapport au Galaxy S5 puisque le plastique a totalement disparu au profit de l’aluminium et du verre. Les composants ont également profondément évolué, ce qui permet au Galaxy S6 de devenir une référence en termes de photophone, de terminal pour les joueurs, mais aussi avec son écran AMOLED qui s’est distingué dans les tests.

Le Galaxy S6 a donc marqué un tournant dans la gamme Galaxy de Samsung par rapport à ses prédécesseurs. En revanche, le Galaxy S7 laisse une sensation de déjà vu, même si le Galaxy S7 edge avec ses 5,5 pouces propose une taille d’écran intermédiaire, entre le S6 edge et ses 5,1 pouces et le S6 edge+ avec 5,7 pouces. On note tout de même un léger changement dans le design avec des bords un peu plus arrondis, et un capteur photo qui dépasse moins, mais surtout le support des cartes microSD. À part ça, rien de bien nouveau à l’horizon.

 

La photo : plus petit ou plus gros ?

Pourtant, à l’intérieur, le Galaxy S7 n’a plus rien à voir avec le Galaxy S6, comme nous le relevions dans notre article de comparaison entre les deux terminaux. La plus grande nouveauté concerne sûrement l’approche photo, qui délaisse le capteur de 16 mégapixels pour passer sur un capteur Sony avec moins de pixels (12 millions), mais des pixels plus gros, 1,4 micron contre 1,16 micron sur les Galaxy S6, et une plus grande ouverture : f/1,7 contre f/1,9 auparavant.

Une nouveauté qui devrait permettre d’améliorer considérablement les photos en basse luminosité. Chez Apple, l’aspect photo a également été revu entre l’iPhone 6 et l’iPhone 6s, mais dans un sens totalement différent. Ainsi, la définition du capteur principal est passée de 8 à 12 mégapixels, mais en conservant une taille physique identique, ce qui a conduit à une baisse de la taille des photosites : de 1,5 micron à 1,22 micron.

Samsung Dual Pixel

 

La batterie : entre baisse et hausse de la capacité

L’autre grande nouveauté matérielle du Galaxy S7 est la capacité de sa batterie, qui passe de 2 550 à 3 000 mAh, permettant d’augmenter – sur le papier – considérablement l’autonomie du terminal. Sur ce point, on ne peut pas vraiment en dire autant de l’iPhone 6s qui a vu la capacité de sa batterie diminuer, passant de 1810 à 1715 mAh. L’autonomie de l’appareil était parfois en baisse à cause de ce manque de mAh mais parfois en hausse, grâce au passage à la gravure en 14 nm pour le nouveau SoC Apple A9, successeur du A8 de l’iPhone 6. D’ailleurs, Samsung a également changé de puce mobile entre le Galaxy S6 et le Galaxy S7 en troquant l’Exynos 7420 – déjà très convaincant – pour l’Exynos 8890 qui s’annonce encore plus intéressant.

 

Des téléphones qui grossissent

Sur l’iPhone 6s, la capacité de la batterie a été revue à la baisse pour permettre à Apple d’intégrer la fameuse dalle 3D Touch avec son mécanisme détection de la pression, ce qui a eu pour effet d’augmenter le poids du terminal, passant de 129 à 143 grammes, tout comme le Galaxy S7, qui atteint 152 grammes sur la balance contre 138 grammes pour son prédécesseur. Ce surpoids s’explique en partie par la capacité de la batterie, qui a nécessitait de modifier la hauteur du terminal, passant de 6,8 à 7,9 mm alors que l’iPhone 6s était passé à 7,1mm contre 6,9 mm pour son petit frère. On voit donc ici que Samsung a clairement abandonné la course à la finesse pour proposer aux clients une meilleure autonomie, l’un des points faibles du Galaxy S6. Apple suivra-t-il également cette voie ?

Samsung battery

 

La 4G évolue

En termes de nouveautés, on note aussi un support plus étendu des réseaux 4G+ puisque le Galaxy S7 supporte désormais la 4G de catégorie 9 (450 / 50 Mbps) alors que le Galaxy S6 s’arrêtait au support de la catégorie 6 (300 / 50 Mbps). Chez Apple, la rapidité du réseau cellulaire n’a jamais été une priorité, comme le prouve le premier iPhone dépourvu du support de la 3G. Ainsi, l’iPhone 6s se limite à la catégorie 6 alors que son prédécesseur se limitait à la 4G de catégorie 4 (150 / 50 Mbps). On note toutefois une amélioration entre les modèles, que ce soit chez Apple et Samsung.

 

Quelques nouveautés logicielles

On ne peut pas parler des Galaxy S7 et des iPhone 6s sans parler des nouveautés logicielles. Ainsi, le Galaxy S7 sera le premier smartphone de chez Samsung a être livré avec Android 6.0 Marshmallow même si le Galaxy S6 commence à recevoir cette mise à jour en OTA. Certaines fonctionnalités seront toutefois réservées aux nouveaux terminaux de Samsung, à l’image du mode Always On Display qui permet à l’écran de rester allumer en permanence, tout comme la fonctionnalité Game Tools qui devrait plaire aux joueurs.

Chez Apple, c’est à peu près similaire, avec l’apparition d’iOS 9 avec l’officialisation de l’iPhone 6s, puis la mise à jour du reste du parc avec quelques fonctionnalités réservées à l’iPhone 6s comme 3D Touch, les photos animées (Live Photos), encore Siri toujours activé ou encore la stabilisation pour la photo et la vidéo sur l’iPhone 6s Plus.

Vulkan jeux

 

Sur les traces d’Apple ?

Samsung suit-il Apple avec une nouvelle génération tous les deux ans et une évolution un an plus tard ? Certains éléments le laissent penser, à l’image du design, qui a tout de même très légèrement évolué, et l’absence de réelle révolution. On est donc face à une évolution tranquille, avec un téléphone qui s’approche de la perfection. Pour savoir si Samsung suit le même chemin qu’Apple, il faudra attendre l’officialisation de l’iPhone 7 qui est prévu pour septembre prochain, et celle du Galaxy S8 attendu l’année prochaine.

Apple est attendu au tournant, avec une évolution en profondeur de l’iPhone 7, notamment au niveau du design. Si Samsung change profondément le design du Galaxy S8, le géant coréen aura donc emprunté à peu près le même chemin qu’Apple. Dans le cas contraire, on pourra commencer à comparer Samsung avec Sony, qui n’a pas réellement renouvelé le design de sa gamme Xperia Z (et désormais X) depuis le CES 2013.