Après la conférence du Google I/O qui s’est déroulée hier, nous revenons sur l’évènement pour faire un récaputilatif des nouveautés présentées par la firme de Mountain View.

Google-I-O

Dans un premier temps, Google a mis en exergue les chiffres sur la situation de l’entreprise et de ses services. D’après Google, le système d’exploitation Android aurait pratiquement pris 10 fois son poids en l’espace de deux ans (soit 9 fois pour être exact). Depuis sa création, 900 millions d’activations de terminaux mobiles Android ont été recensées. Google a également communiqué sur les chiffres concernant le nombre de téléchargements d’applications depuis le lancement du Google Play (anciennement connu sous le nom d’Android Market), qui s’élève à plus de 48 milliards d’applications téléchargées à ce jour.

Google Play

music

Pour les développeurs, Google a annoncé un certain nombre de nouvelles API pour les développeurs Android dans le cadre d’une mise à jour du Google Play Services. Une amélioration des fonctions de géolocalisation dans Google Maps. Ces nouvelles fonctions devraient consommer 25 % de batterie en moins. Sans oublier Activity récognition, une nouvelle API de Google Maps qui utilise les capteurs du téléphone pour déterminer si l’utilisateur est en situation de marche, de conduite ou autre.

Les gamers n’ont pas été déçus puisque Google a annoncé un tout nouveau service pour les joueurs Android. Le Google Play Games services est similaire au Game Center d’Apple avec une intégration des réalisations ou trophées, un cloud saving qui permet de sauvegarder son évolution dans un jeu et ainsi de retrouver sa progression sur tous les terminaux Android mais aussi iOS puisque l’API est multiplateforme. Enfin, on retrouve également un leaderboard (classement des joueurs) pour pouvoir comparer son évolution avec ses amis.

Pour que les utilisateurs puissent profiter de ces fonctionnalités, il faudra que les développeurs mettent à jour leurs jeux pour en profiter. A ce titre, le Game Center est déjà compatible avec plus de 30 jeux.

Google va également lancer un service de musique en streaming à l’image de Spotify, Google Play Music All Access. Les offres seront payantes sous la forme d’abonnement pour Google Play Music à la façon de Deezer et des smartradios. L’application, via une fonctionnalité appelée Listen Now, reconnaîtra vos goûts musicaux en analysant vos artistes préférés. Elle vous proposera alors une playlist en fonction de cela. On assiste donc à une véritable refonte du service Google Music. Une tentative de Google de concurrencer directement iTunes.

L’accès à ce service sera gratuit pour une période d’essai d’un mois puis coûtera 9.99 $/mois. Il sera tout de suite disponible aux Etats-Unis. Toutefois, aucune date n’a été révélée pour les autres pays. Si vous commencez une version d’essai avant le 30 juin, vous bénéficierez d’une petite réduction et il ne vous en coutera que 7.99 $ par mois. Google annonce que plus d’un million de titres disponibles sur Google Music.

Le hardware

android samsung galaxy s4 google edition image 0

Au lieu de proposer un nouveau Nexus, Google a présenté un Samsung Galaxy S4 Google Edition. En quelques mots, le Galaxy S4 Google Edition n’aura pas TouchWiz et profitera, selon Google, d’une version Android spéciale qui sera développée par Google. Il profitera alors des nouvelles versions du système en même temps que les Nexus.

Pour le moment, nous ne connaissons pas les caractéristiques techniques exactes, cependant on sait qu’il offrira une “expérience Nexus”. En outre, il embarquera 16 Go de mémoire interne (avec micro-SD), une compatibilité LTE 4G, un bootloader nativement débloqué, des mises à jour assurées, pour une disponibilité à un tarif de 649 dollars sans subvention chez les opérateurs de téléphonie mobile Américains T-Mobile et AT&T. Il sera également disponible à partir du 26 juin sur le Play Store aux Etats-Unis.

Hormis cette annonce, Google n’a cependant présenté aucun autre terminal comme la Google TV.

Google Plus

G+

Avec Google Maps, que nous abordons plus bas, le réseau social du géant américain est l’application qui aura subi la plus grande modification.

Le nouveau design ressemble peu à l’ancien. La nouvelle version de Google+ se veut plus complète en affichant plus de contenu sur une page. Le géant espère que les utilisateurs pourront trouver plus facilement ce qu’ils recherchent. Cette mise à jour ne concerne pas seulement l’esthétique du site, mais implique également une amélioration du réseau qui aspire à tendre davantage vers l’application que vers un simple site web.

Une partie de la mise à jour est entièrement dédiée aux hastags qui font désormais partie intégrante du réseau social. Google+ va prendre le relai en scannant vos nouveaux posts et en leur intégrant des liens pertinents (cette fonctionnalité pourra être désactivée). Le réseau pourra également scanner vos photos et identifier les lieux dans lesquels vous vous trouverez sur l’image. Par exemple, un photographe publie une photo avec la Tour Eiffel en fond. La photo est automatiquement taguée #toureiffel de sorte que si l’on clique dessus, on peut voir plus de photos de la fameuse construction parisienne.

Google a également mis un accent tout particulier sur les fonctions photo de Google+. On sait que sur Facebook, le partage des photos est une des fonctionnalités les plus utilisées et cela doit également être le cas sur le réseau social de Google. Ainsi, dans la nouvelle version du réseau social de Google, vous aurez accès à Highlights, une fonctionnalité qui trie vos photos pour vous. Highlights supprimera les doublons, les photos floues, favorisera les paysages, les photos où les gens sourient, les photos esthétiques, mais aussi les photos des gens qui comptent le plus pour vous pour vous offrir un album réduit où seules les meilleures photos sont présentes. A priori ceux avec qui vous communiquez le plus souvent. Google+ utilise pour cela une série d’algorithmes qui vont venir trier les photos grâce à des critères bien précis : saturation, cadrage, lieu de prise de la photo (pour avoir les points d’intérêts), sourires des personnes, ….

Google Plus propose aussi une nouvelle fonctionnalité pour améliorer ses photos, Enhance qui va créer automatiquement un meilleur cliché. De nombreux éléments de la photo sont regardés pour améliorer la photo comme la saturation, les yeux rouges, etc. A tout moment, vous pouvez revenir à la photo d’origine en appuyant sur un bouton.

Enfin, Google a ajouté une fonctionnalité : Awesome ou plutôt Auto-Awesome dont le but est globalement de créer des Gifs. Prenez une série de photos à la suite et Google les transformera en un GIF à la condition de les poster sur le réseau social. Vous n’aurez pas besoin d’indiquer quelles photos vous voulez pour faire votre GIF, Google+ le fera automatiquement une fois qu’il aura trouvé une série de photos similaires.

Au niveau de Chrome

google_play_education_02

Chrome a également eu droit à un remaniement. Avec une démonstration bluffante faite d’un nouveau toolkit permettant de créer des applications Chrome synchronisées entre des dispositifs iOS et Android. Google a créé un jeu : Racer, qui permet aux joueurs de contrôler des petites voitures dans un mode multijoueur et dont la surface de jeu s’étend sur plusieurs dispositifs, qu’ils soient sous iOS ou Android.

Google qui souhaite résolument s’imposer dans le secteur de la transaction en ligne, a présenté les nouveaux liens prochainement proposés entre Google Wallet et Gmail. Il sera ainsi possible d’envoyer des mails, et de l’argent puisé dans son portefeuille Google en un simple clic. Les transactions devraient être taxées à hauteur de 2.9 % tant qu’aucun compte bancaire n’est lié.

Google Maps

maps3

Google Maps a subi une refonte totale. En effet, il s’agit de la plus importante mise à jour du service depuis sa création, il y a huit ans. Nous avons été frappés de voir que Google a opté pour une suppression pure et simple de l’interface utilisateur pour laisser place à une carte qui s’étend de part et d’autre de l’écran. En revanche, on assiste à l’apparition d’une boîte de recherche solitaire dans le coin supérieur gauche et qui permet d’accéder à toutes les fonctionnalités de Google Maps.

A l’instar de Listen Now, Google Maps vous proposera désormais des lieux susceptibles de vous intéresser en analysant votre historique de recherche et les lieux qui ont bénéficié de commentaires positifs de la part de vos amis.

Les nouvelles cartes laissent place à des couleurs plus sobres. Exit le jaune. Les rues sont désormais “monochromes” avec du blanc et du gris.

Mais la caractéristique la plus novatrice de la nouvelle version de Google Maps reste sa capacité à interpréter vos besoins. Par exemple, si vous cherchez un restaurant japonais dans Paris, l’application vous proposera des bars situés aux alentours pour éventuellement prendre un verre après le repas. Google utilise les avis des utilisateurs ainsi que ceux de vos amis pour hiérarchiser les lieux et les recommandations.

Si vous cliquez sur un restaurant, Google vous donnera désormais le chemin le plus fréquemment utilisé par les habitués du lieu. “C’est un peu comme si vous aviez un cartographe dans votre poche”, a déclaré Jonah Jones, responsable exécutif de Google Maps.

Le nouveau Google Maps propose une interface utilisateur radicalement différente de ses prédécesseurs  tout en poussant les technologies qu’offre le web à leur maximum en adoptant WebGL.

Et pour couronner le tout, Google Maps intègre désormais Google Earth. Vous pourrez alors apprécier le coucher du soleil… directement de l’espace.

L’application Android et iOS n’est pas encore disponible, mais Google promet qu’elle le sera dès cet été.