La nouvelle application de messagerie de Google représentait une part importante des présentations lors de la Google I/O. Il semblerait pourtant que malgré les efforts du géant de la recherche, l’application peine à trouver un public.

Google Allo

Avec Allo, Google voulait à la fois faire la démonstration de son Google Assistant mais aussi s’attaquer à nouveau au marché de la discussion instantané dominé par Facebook et WhatsApp. Deux mois à peine après sa sortie,  il semble que ce nouveau pari du géant de la recherche soit un échec.

La sortie rapide d’une version 2.0 n’aura pas endigué la chute de l’application dans les classements de l’App Store et du Play Store. Aujourd’hui plusieurs indicateurs montrent que l’application se porte mal.

 

Google Allo sort du top 200 sur le Play Store

Premier indicateur, la croissance n’est plus là et les nouveaux téléchargements se font déjà plus rares. Aux États-Unis, l’application est récemment sortie du top 200 des applications les plus téléchargées du Play Store. En France, impossible de la trouver dans le top 540.

google-allo-top-200

Crédit : David Ruddock

Android Police note que l’application est toujours indiquée comme ayant été téléchargée entre 5 et 10 millions de fois, or elle avait passé le palier des 5 millions quelques jours après sa sortie, ce qui signifie qu’en deux mois elle n’a pas réussi à être télécharger le même nombre de fois qu’à sa sortie.

 

Google+ et Hangout sont plus populaires que Allo

Si l’on regarde maintenant du côté des recherches sur Google, qui sont un bon indicateur pour déceler les tendances, on constate que Google Plus et Google Hangout sont plus recherchés que Google Allo. Il s’agit pourtant de deux produits souvent considérés comme des échecs de Google. On aurait toutefois pu imaginer que les différentes mises à jour de Google Allo sur iOS et Android génèrent des recherches sur Google.

google-trends-allo-hangout-google-plus

Crédits : David Ruddock

 

L’application au point mort sur iOS

La situation est encore plus grave sur le système d’Apple. Seulement 13 nouveaux avis ont été postés en deux semaines, rapporte Android Police. En tout, l’application compte 500 notes sur iOS contre plus de 150 000 sur le Play Store. Il semble donc que l’application n’intéresse pas du tout les utilisateurs Apple.

Il faut dire que les utilisateurs d’iOS ont déjà un large choix entre les messageries tierces comme Whats App, Skype ou WeChat et l’application très performante d’Apple, iMessage.