Le lancement de la gamme Pixel, les premiers smartphones vendus directement par Google sous sa marque, est probablement le changement le plus important sur le marché Android cette année. Un changement qui d’après la firme est bien accueilli par ses partenaires, devenu également concurrents.

google-pixel-2-sur-16

Hiroshi Lockheimer, en charge du développement d’Android et Chrome OS, a répond aux questions du podcast All About Android pendant lequel il est notamment revenu sur la fusion entre Chrome OS et Android, qui a fait longtemps l’objet de rumeurs.

 

Les Pixel attirent

Il a aussi parlé du lancement en fin d’année de la gamme Google Pixel qui a remplacé le programme Nexus de la marque, et la relation de la firme avec les partenaires qui fabriquent eux aussi des produits sous Android, comme Samsung ou LG. Même si la gamme Pixel porte la marque Google, elle doit être considéré par la division d’Hiroshi Lockheimer comme le produit d’une autre marque, par soucis d’équités avec les autres fabricants, HTC, Samsung ou Huawei. En cela, les Pixel sont de véritables intrus au sein de la division Android de Google.

Il explique que le lancement de cette nouvelle gamme de produits a été fait pour permettre à Android d’étendre son marché, et non à Google d’empiéter sur celui de ses partenaires : « Je pense qu’avec Pixel, l’équipe essaye de trouver de nouveaux utilisateurs de smartphone, ainsi que des utilisateurs venant d’autres plates-formes. ». Il ajoute : « Je pense que vous avez vu tout ce que l’équipe Pixel a fait pour s’adresser aux utilisations d’iPhone, et mettre en avant le meilleur d’Android. »

 

Les partenaires de Google savaient pour la gamme Pixel

Lors du développement de la gamme Pixel, les fabricants de smartphones sous Android ont été tenus au courant des plans de l’entreprise : « Google fait du hardware depuis longtemps. Je ne pense pas que nos partenaires étaient surpris. Dans la plupart des cas, ils étaient déjà au courant que les téléphones arriveraient. Chaque année ils demandent pour le programme Nexus et cette année, je leur ai répondu que nous ferions les choses différemment. »

Cette information ne devrait surprendre personne, on savait déjà que Google avait démarché Huawei et HTC pour la fabrication de ses appareils, donc il n’est pas surprenant que d’autres membres de l’Open Handset Alliance, qui réunit les fabricants de smartphones Android, soient au courant.

Pour le patron d’Android, les smartphones Pixel ne concurrencent pas vraiment les smartphones des autres fabricants : « Le Google Pixel est placé à un prix très premium, et sur Android on trouve des téléphones à tous les segments de prix, ce laisse beaucoup de place à nos partenaires ». Une rhétorique qu’employait également Microsoft lors du lancement de la gamme Surface en 2012 qui était vendu volontairement plus cher que les hybrides des autres fabricants.

 

Les utilisateurs d’iOS basculent vers Android

Si l’on en croit Hiroshi Lockheimer et les récentes déclarations de Microsoft, Apple ne semble pas au meilleur de sa forme. En plus de voir les utilisateurs de MacBook partir vers les produits Surface, la firme semble également perdre du terrain sur le marché du smartphone. Dans son interview, Hiroshi Lockheimer indique en effet : « Beaucoup d’articles, en ce moment, parlent d’utilisateurs iOS passant à Android. Pas forcément à un smartphone Pixel, mais c’est une bonne nouvelle pour la plateforme. »

Reste maintenant à attendre les prochains résultats trimestriels et surtout, les analyses du marché par IDC, Gartner ou Kantar pour quantifier ces changements de marché.