Daydream, la plateforme de réalité virtuelle mobile de Google, est encore officiellement réservée à quelques pays et quelques smartphones. Mais ce tutoriel vous explique comment en profiter malgré tout.

Qu’est-ce que Google Daydream ?

Google a lancé Daydream à la Google I/O 2016, une nouvelle plateforme de réalité virtuelle mobile, assortie du Daydream View, un masque confortable en tissu accompagné d’un contrôleur Bluetooth. L’ensemble constitue un compromis intéressant entre un masque nu pour smartphone, tel qu’un Google Cardboard ou un Homido, et une solution pour PC, telle qu’un HTC Vive ou un Oculus Rift.

La plateforme Daydream comprend son propre Google Play Store, qui référence quelques dizaines de jeux vidéo, des attractions (montagnes russes, visites virtuelles…) ou des applications de photos et vidéos à 360 degrés (dont Google Photos, YouTube et Netflix). La télécommande fournie permet d’interagir, ce qui rend l’expérience beaucoup plus immersive qu’avec un masque nu.

Malheureusement, le masque Daydream View n’est vendu qu’aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en Allemagne, l’application Daydream n’est disponible que sur les Google Play Store de ces pays, et quelques smartphones seulement sont certifiés.

Heureusement, on peut contourner assez facilement chacune de ces restrictions. Voici comment.

Comment importer le Daydream View

La première étape est de se procurer le masque Google Daydream View :

  • On peut l’acheter auprès de revendeurs européens sur les marketplaces d’Amazon, de Cdiscount, etc. C’est la solution la plus simple, mais aussi la plus onéreuse, avec des prix supérieurs à 100 euros.
  • On peut autrement l’acheter sur le Google Play Store aux États-Unis (79 dollars), au Royaume-Uni (69 livres), en Australie (119 dollars) ou en Allemagne (69 euros), puis recourir à un service de réexpédition tel que Shipito. Au prix du Daydream View s’ajoute alors les frais d’expédition. Depuis les États-Unis par exemple, le total est de 120 dollars (100 euros en septembre 2017).
  • Le plus économique est de profiter d’un séjour aux États-Unis ou au Royaume-Uni, ou de celui d’un proche, pour l’acheter en magasin ou pour le faire livrer sur son lieu de villégiature (la plupart des hôtels le permettent).

Comment activer Daydream sur un smartphone non certifié

La réalité virtuelle exige une fluidité mais aussi et surtout une réactivité excellentes, sans quoi l’utilisateur risque d’avoir mal au cœur. Théoriquement, l’application Daydream requiert ainsi un smartphone certifié Daydream-ready, répondant à plusieurs exigences.

En pratique, on peut bidouiller presque n’importe quel smartphone pour qu’il lance Daydream. On vous déconseille néanmoins de le faire avec un smartphone très éloigné du cahier des charges de Google. Un écran Quad HD en particulier est vivement conseillé (2560 x 1440 pixels). Nous avons fait la manipulation sur un OnePlus 5, très réactif, mais dont l’écran OLED PenTile Full HD (1920 x 1080 pixels) est un peu trop grossier pour la réalité virtuelle.

Tutoriel

Il vous faut un smartphone avec Android 7.0 Nougat ou une version ultérieure, et il faut l’avoir rooté. Si ce n’est pas déjà fait, vous trouverez des guides pour de nombreux smartphones sur notre forum. Dans la plupart des cas, rooter Android implique de déverrouiller le bootloader et donc de remettre à zéro le smartphone. Il faut donc sauvegarder ses SMS, ses photos, etc.

Voici ensuite la marche à suivre :

  • Avez un explorateur de fichiers compatible, tel que Root Explorer ou Solid Explorer, naviguez jusqu’au fichier /system/etc/permissions/handheld_core_hardware.xml
  • Ouvrez-le avec l’éditeur de texte intégré
  • Immédiatement après le tag <permissions>, ajoutez :
     <feature name="android.software.vr.mode" />
     <feature name="android.hardware.vr.high_performance" />
  • Enregistrez les modifications
  • Redémarrez le smartphone

Comment installer l’application Daydream

Il ne vous reste plus qu’à installer les applications :

À vous le rêve éveillé (day dream) !