« C’est l’heure du meilleur d’entre tous », indique le dernier teaser en date publié par Meizu, évoquant la présentation de son Pro 6 dès demain. Le smartphone, situé au sommet de sa gamme, se montre aujourd’hui par le biais de photos volées et de benchmarks.

meizu-pro-6

Pour l’heure, Meizu a déjà évoqué son Pro 6 auprès du grand public, montrant un cliché du dos de l’appareil, lequel dévoile son appareil photo et son flash LED original. Un teaser, plus récent encore, a quant à lui évoqué son système de charge rapide, censé être plus efficace que les solutions concurrentes, tout en préservant davantage les batteries.

À ces dernières informations s’ajoutent des photographies volées du téléphone, tout juste publiées par un site russe. Il en publie une vague de clichés, de face comme de dos, montrant notamment sa coque dorsale métallique, son flash circulaire, mais aussi ses tranches arrondies. En façade, on constate la présence d’un bouton Home abritant un capteur d’empreintes, comme c’était le cas sur le Pro 5.

 

Le Helio X25 et une fiche technique haut de gamme

Les photos du Pro 6 – si toutefois elles sont authentiques – ne nous apprennent que peu de choses, tandis que les benchmarks que Mobiltelefon.ru assure avoir réalisés nous en apprennent un peu plus sur l’appareil. D’après AnTuTu v6.0.1, le Pro 6 aurait obtenu plus de 90 000 points, et il faudrait s’attendre à une fiche technique haut de gamme. Le téléphone, comme prévu, serait donc équipé d’un SoC Helio X25 (à dix cœurs), de 4 Go de RAM, d’un espace de stockage de 32 Go et tournerait sous Android 6.0 associé à Flyme OS. Il faudrait en outre compter sur un appareil photo de 21 mégapixels et sur un écran d’une définition de 1920 x 1080 pixels sur une diagonale de 5,2 pouces. Si l’on en croit les précédentes rumeurs, il s’agirait ici d’une dalle Super AMOLED.

meizu-pro-6-antutu

Tout cela constitue une fiche technique haut de gamme qui sera confirmée dès demain, jour de la conférence prévue par Meizu. La question en suspens dans cette affaire tient toutefois moins aux caractéristiques du téléphone ou sa sortie européenne qu’à la question épineuse des bandes de fréquences : le Pro 6 signera-t-il enfin l’arrivée du support des trois bandes 4G utilisées en France ?