Introduction

Annoncé en même temps que le Galaxy Note 4 lors de l’IFA 2014, le Galaxy Note Edge avait surpris de nombreux observateurs. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours que l’on voit Samsung lancer un produit innovant ou, à défaut, original sur le marché. Le Galaxy Note Edge possède en effet la particularité de ne pas avoir de bord sur le côté droit. Ou, plus précisément, de voir son écran déborder et s’incliner sur le côté. Cet écran arrondi (ou courbe) sur le côté fait du Edge un smartphone unique, mais, comme on le verra dans ce test, un smartphone aux capacités trop peu exploitées.

galaxy note edge frandroid 01

Fiche technique :

ModèleSamsung Galaxy Note 4
Version Android 4.4.4
Interface constructeurTouchWiz
Taille d'écran5,6 pouces pour l'écran principal
Définition- 1440 × 2560 pixels pour l'écran principal
- 160 × 2560 pixels pour l'écran courbe
Densité de pixels524 PPP environ
TechnologieSuper AMOLED
Traitement anti-rayuresCorning Gorilla Glass 4
SoCSnapdragon 805 (28 nm)
Processeur (CPU)4 x Krait 450 @ 2,7 GHz
Puce Graphique (GPU)Adreno 420
Mémoire vive (RAM)3 Go LPDDR3
Mémoire interne (ROM)32 Go (24,66 Go réellement disponible)
MicroSDOui (jusqu'à 128 Go)
Appareil photo (dorsal)16 mégapixels (f/2.2 et stabilisation optique)
Appareil photo (frontal)3,7 mégapixels (f/1.9)
Enregistrement vidéoUHD / 4K @ 30 FPS
Wi-FiWi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac (2,4 + 5 GHz et MIMO 2x2)
Bluetooth4.0
Réseaux4G+ (LTE-Advanced catégorie 6)
SIMmicro SIM
NFCOui
CapteursLuminosité, Proximité, Gyroscope, Boussole, Baromètre, Accéléromètre, Magnétique, Empreintes digitales, Capteur de gestes, Fréquence cardiaque
Ports
(entrées/sorties)
Micro USB 2.0
GéolocalisationGPS, A-GPS
Résistance à l'eauNon
Batterie3000 mAh amovible
Dimensions151.3 × 82.4 × 8.3 mm
Poids174 grammes
CouleursNoir ou blanc
Prix conseillé849 euros "nu"

Du point de vue de la fiche technique, le Galaxy Note Edge et le Galaxy Note 4 sont deux frères jumeaux. À quelques détails près, ils disposent des mêmes composants haut de gamme. On retrouve donc le même processeur Snapdragon 805, 3 Go de RAM, une mémoire interne de 32 Go extensible avec une carte micro-SD, le support de la 4G et de la 4G+ et des dimensions presque identiques (le Edge fait 4 mm de largeur de plus que le Note 4). Le Edge est un Galaxy Note avant tout, il dispose donc du même (excellent) stylet que le Note 4 et la partie logicielle est identique en tout point à son frère jumeau.

Ce qui change, c’est bien évidemment l’écran principal, plus petit de 0,1 pouce, qui bénéficie de la même définition que le Galaxy Note 4. Un écran courbe, d’une définition de 160 × 2560 pixels lui a été accolé. Enfin, et certainement pour des raisons de place, la batterie du Galaxy Note Edge est un peu plus petite que celle du Note 4. Elle affiche une capacité de 3000 mAh là où celle du Note 4 affiche 3220 mAh. Dernière différence, et de taille, le Galaxy Note Edge est vendu actuellement 100 euros de plus que le Note 4. Comptez 850 euros environ “nu” pour mettre la main sur l’un de ces joujoux.

Un smartphone au design unique mais à l’ergonomie discutable

La première chose que l’on remarque et que l’on touche immédiatement au déballage du Galaxy Note Edge, c’est la courbure de l’écran sur le côté droit du téléphone. Au toucher d’ailleurs, on ne sent absolument aucun rattachement entre l’écran principal et la partie courbe. Il est nécessaire d’allumer l’appareil pour voir que les deux écrans sont autonomes. Un swipe sur l’écran principal ne fera jamais bouger l’écran arrondi et inversement. Autonomes, certes mais pas séparés pour autant. De fait, lors d’une utilisation quotidienne, les deux écrans débordent régulièrement l’un sur l’autre en fonction des notifications et des actions de l’utilisateur. Quand l’écran latéral n’est pas utile (dans les jeux par exemple) l’écran principal déborde légèrement sur la courbure. À l’inverse, lorsqu’une notification s’affiche, l’écran courbe va alors s’inviter de quelques pixels sur l’écran principal. Il n’y a pas de limite fixe (ou tout du moins visible) entre les deux écrans, ils sont parfaitement intégrés l’un à l’autre. C’est bien la moindre des choses qu’on attendait de la part de Samsung chez un tel appareil.

galaxy note edge frandroid 02

Et la prise en main dans tout ça ? Au premier abord, elle s’avère très étrange quand on est habitué depuis des années à posséder des smartphones avec de « vrais » bords. Le Galaxy Note Edge conserve toutefois à peu de chose près les mêmes dimensions que le Note 4. Mais utiliser ce téléphone avec une seule main relève de la gageure. Non seulement l’appareil est un peu plus large que le Note 4 (de 4 mm, certes, mais le Note 4 possède déjà de belles dimensions), mais en plus son côté droit incliné et proéminent enfonce le téléphone dans la main, ce qui rend la chose très inconfortable quand on le tient avec la main droite. Et, comme sur le Galaxy Note 4, les boutons de réglage du volume – situés sur le côté gauche – sont encore placés trop haut pour être facilement accessibles. Qu’on se le dise, le Edge n’est vraiment pas le smartphone le plus ergonomique de l’année.

galaxy note edge frandroid 06

La prise en main n’est pas aisée. L’écran courbe a le bon goût de ne pas prendre en compte le toucher de la main lorsque celle-ci le touche par inadvertance.

Il faut cependant admettre que l’aspect du Galaxy Note Edge n’est pas déplaisant, voire, osons le mot, séduisant pour qui aime les nouvelles technologies. Quand bien même il ne dispose d’une très bonne ergonomie, il possède un aspect futuriste unique en son genre qui dénote énormément avec ce que l’on trouve actuellement dans les boutiques de smartphones. Cet écran courbe confère au Edge un cachet certain. Attention à ne pas le faire tomber, car je doute que cet écran puisse être remplacé par un réparateur de coin de rue.

galaxy note edge frandroid 03

Le Note Edge conserve son port pour le stylet en bas du téléphone.

Ce côté droit de l’appareil occupé par un écran a également obligé Samsung à décaler le bouton de mise en marche du téléphone sur le haut de l’appareil. Il est désormais inaccessible lorsque l’on prend le téléphone à une seule main. Et c’est dans ce genre de situation qu’on regrette que Samsung n’ait pas intégré comme LG ou OnePlus la possibilité d’allumer ou d’éteindre le téléphone en tapotant deux fois sur l’écran.

Le reste de l’appareil est pratiquement identique au Galaxy Note 4, avec tous ses bons et ses mauvais côtés. On retrouve donc le pourtour en métal, la coque en plastique imitation cuir, une batterie amovible, un bouton physique central qui fait également office de capteur d’empreintes digitales, la prise jack qui dépasse sur la coque, le traditionnel stylet situé en bas à droite de l’appareil et le double flash LED au dos. Sur le côté gauche, la seule petite différence entre les deux appareils concerne l’absence de biseau sur le bord métallique du Galaxy Note Edge. Dans l’ensemble les finitions sont toutefois au rendez-vous : on sent bien que l’on a affaire à un smartphone (très) haut de gamme, presque luxueux.

Un écran complètement sous-exploité par la partie logicielle

On ne reviendra pas ici sur la partie logicielle du Galaxy Note Edge. Elle est en tout point identique à celle du Galaxy Note 4, que nous avons testé il y a quelques semaines de cela. Fonctionnalités liées au stylet, interface TouchWiz, version d’Android, modes fenêtrés, opération à une main, couleurs, etc, tout est identique.

galaxy note edge logiciel 1

Lorsque la barre de droite ne sert pas, il est possible de la personnaliser avec une bande de couleur ou, comme ici, par un message.

Ce qui nous intéressé ici, c’est plutôt l’intégration logicielle de l’écran courbe du Galaxy Note Edge. Et cassons le suspense tout de suite, c’est décevant. Ce qu’il faut préciser d’emblée, c’est que le paramétrage et les options de cet écran courbe sont intégrés dans les traditionnels menus des paramètres du téléphone (dans une section spécifique), et peuvent se réaliser directement dans un menu dédié accessible sur l’écran annexe. Ce qui signifie concrètement que les interactions entre les deux écrans sont très limitées et surtout que cet écran est géré via un programme annexe conçu par Samsung et non piloté directement par Android. Un détail qui explique certainement le manque d’options et d’intégration actuels.

galaxy note edge logiciel 2

Le menu de gestion des options du panneau latéral. C’est chiche.

Ce menu d’options est d’ailleurs pour le moment très chiche en réglages. Pour l’instant il est tout juste possible de gérer les panneaux, de le personnaliser lorsqu’il n’est pas actif et de régler une horloge de nuit. Et c’est tout. Les panneaux sont actuellement le principal intérêt de cet écran courbe. Il y en neuf installés de base sur le téléphone. Le panneau “standard” permet d’afficher une barre de raccourcis semblable à ceux que l’on trouve en bas du launcher Android de base. On peut y placer jusqu’à 7 raccourcis d’application différents (Chrome, le dialer, le carnet de contact, les SMS…) ou des dossiers d’applications. Un autre panneau, dit Briefing, permet d’afficher la météo locale et de voir les notifications en attente. Ces deux panneaux sont de loin les plus utiles du Edge puisqu’ils déportent des informations et des raccourcis pratiques et utiles sur une partie du téléphone facilement visible.

galaxy note edge logiciel 3

À gauche, la gestion du panneau de raccourcis. À droite, le panneau dédié aux tendances de Twitter.

Les autres panneaux sont purement accessoires, pour ne pas dire anecdotiques. Dans les panneaux installés de base on trouve par exemple un panneau Yahoo! Actualité, Yahoo! Finance ou Yahoo! Sports, un autre lié à son activité suivie sur S Health, un panneau Twitter qui affiche en temps réel les Tendances de Twitter (mais pas les mentions ou les derniers tweets), un carnet de contacts favoris (jusqu’à 10 maximum) et quelques autres panneaux sans intérêts liés à des jeux. L’offre de panneaux préinstallés n’est donc pas brillante. Mais c’est carrément la douche froide lorqu’on se rend dans la boutique de téléchargement de Samsung permettant de télécharger des panneaux supplémentaires. Cette boutique n’en propose… que 10 supplémentaires à l’utilité là encore très relative (quelques jeux, un afficheur de rendez-vous, un raccourci pour le stylet, la consommation de RAM…). Visiblement personne n’a eu l’envie, le temps ou même la possibilité de s’emparer du SDK de Samsung afin de développer des panneaux supplémentaires pour le Edge. Dommage, mille fois dommage.

galaxy note edge logiciel 6

Même dans un jeu, il est possible d’utiliser la barre latérale. À droite le magasin de panneau.

Car on ressent très vite au quotidien que cet écran courbe est complètement sous-exploité, voire parfois mal pensé. L’idée de base est pourtant bonne. Il suffit de réaliser un swipe à droite ou à gauche sur cet écran arrondi pour passer d’un panneau à un autre. On passe ainsi de sa barre de raccourcis aux notifications en attente (qui s’affichent d’ailleurs toujours en haut de l’écran principal) très rapidement. Et si l’on est un peu décontenancé par la position de la barre de raccourcis, située à droite, lors des premières minutes, elle s’avère au final très pratique. Dommage, encore une fois que les autres panneaux ne servent pratiquement à rien. Avoir quelques infos en temps réel de la part de Yahoo! Actualité est finalement très dispensable, tout comme son compteur de pas ou son carnet de contacts.

galaxy note edge logiciel 4

L’application appareil photo permet d’utiliser le panneau latéral pour les réglages et la prise de photo.

Le plus dommageable, c’est que cet écran a été mal pensé pour l’affichage des notifications. Lors de la réception d’un SMS, l’affichage du message dure moins de trois secondes, pas toujours assez pour le lire. Pire, aucune option ne permet de modifier la durée de l’affichage. Autre exemple, les notifications en attente sont bien affichées dans le panneau dédié, mais apparaissent uniquement sous la forme d’icône. Si vous avez reçu un email sur Gmail, l’objet et le destinataire n’apparaîtront jamais.

Il est également possible d’allumer l’écran courbe lorsque l’écran principal est en veille. Pour ce faire, il faut utiliser une gesture (un swipe vers le haut puis vers le bas) pour qu’il s’allume. Mais une fois allumé, il sert tout juste à vérifier que l’on a des notifications sans savoir leur réel objet. Aucun panneau ne permet d’accéder rapidement à une application de SMS ou d’email pour consulter ses messages sur l’écran arrondi sans avoir à allumer l’écran principal.

galaxy note edge logiciel 5

Ici, l’application vidéo. Le panneau latéral permet d’avancer, de voir la progression et de déplier les options.

Reste enfin son intégration à des applications en plein écran. J’ai eu beau fouiller le téléphone, je n’en ai trouvé que trois (et je ne pense pas qu’il y en ait plus) : l’appareil photo, l’application Vidéo et le dialer. Pour ces trois applications, l’écran courbe va alors afficher les raccourcis pour prendre une photo, afficher les options, afficher l’appelant et proposer de décrocher faire avancer une vidéo, etc., pendant que l’écran principal va être occupé par l’application-même. Pratique dans l’absolu, mais on aurait aimé que cette intégration soit effective sur beaucoup plus d’applications. En l’état, j’en suis au point où je me demande à quoi de réellement peut servir cet écran. Du gâchis.

Des performances identiques au Galaxy Note 4

Le Galaxy Note Edge dispose exactement des mêmes caractéristiques techniques que le Galaxy Note 4. Sur le papier, c’est l’un des téléphones le plus puissants de cette fin d’année 2014, grâce notamment au Snapdragon 805 et ses 3 Go de RAM. Toutefois, lors de notre test du Galaxy Note 4, de nombreux lecteurs avaient été surpris par les résultats de nos différents tests. Nous les avons donc réitérés sur le Galaxy Note Edge afin de savoir si nos premiers résultats avaient été altérés par versions encore non optimisées du Note 4.

 Samsung Galaxy Note EdgeSamsung Galaxy Note 4Samsung Galaxy S5 4G+LG G3Oppo Find 7a
SoCSnapdragon 805Snapdragon 805Snapdragon 805Snapdragon 801Snapdragon 801
Définition écranQHDQHDFull HDQHDFull HD
AnTuTu48 58246 10048 90037 50044 000
PCMark3 8524 0913 6113 5614 367
GFXBench Manhattan offscreen / onscreen18,5 / 10 FPS18,5 / 11,1 FPS (13,5 / 7,1 FPS)19,3 FPS9,2 / 6,7 FPS11,3 FPS
GFXBench T-Rex offscreen / onscreen42,5 / 26,6 FPS42 / 26,3 FPS (27,3 / 19,3 FPS)43,7 FPS21,4 / 16 FPS28,5 FPS
3DMark Ice Storm Unlimited19 54420 61321 10015 21020 139

La réponse est non, et les chiffres fournis par les différents benchmarks sont très semblables entre le Galaxy Note Edge et le Galaxy Note 4. En fait, la seule différence que nous avons remarquée entre les deux provient de 3D Mark, qui affichait lors de notre précédent test du Galaxy Note 4 un score de 14 608 alors que le score du Galaxy Note Edge était de 19 544. Pour une raison qui nous échappe, le score du Galaxy Note 4 était assez éloigné de la réalité. Nous avons effectué un nouveau test sur 3D Mark sur le Galaxy Note 4 et ce dernier est monté à 20 613. D’une manière générale, toutes les applications de benchmarks s’accordent sur le fait que les deux smartphones de Samsung bénéficient des mêmes performances.

galaxy note edge real racing 3

Dans le doute, nous avons toutefois lancé Real Racing 3 sur le Galaxy Note Edge et nous avons à nouveau surveillé les performances du téléphone avec GameBench. Et, là encore, les résultats sont identiques à ceux du Galaxy Note 4. Real Racing 3 – avec toutes les options graphiques au maximum – dépasse rarement et péniblement les 30 images par seconde, voire moins de 15 lorsqu’une dizaine de voitures concurrentes sont affichées à l’écran. C’est très faible voire injouable en début de partie. Et cela s’explique encore par la cadence de l’horloge du GPU, qui ne décolle pas des 240 MHz. Une bride mise en place sciemment par Samsung dans le but de limiter la chauffe et de favoriser l’autonomie du téléphone. En d’autres termes, Samsung commercialise l’un des téléphones les plus puissants de 2014 mais ne veut pas que ses performances handicapent son autonomie. Un choix aussi discutable que compréhensible.

Une autonomie satisfaisante mais moins bonne que celle du Note 4

Outre le design et les écrans, le Galaxy Note Edge possède une autre différence de taille avec son grand frère : sa batterie possède une capacité inférieure de 220 mAh. Est-ce que cela fait une différence au quotidien ? Pour ne pas posséder de Galaxy Note 4, je serai bien incapable de faire une comparaison. Cependant, durant les quelques jours que j’ai passés en compagnie du Note Edge, le téléphone ne m’a jamais lâché lors d’une utilisation classique quotidienne mêlant deux heures d’utilisation dans les transports en commun, le visionnage de quelques vidéos sur une connexion Wi-Fi et une consultation tout à fait classiques des réseaux sociaux. Bref, le Galaxy Note Edge est capable de tenir une journée chargée sans avoir besoin de passer par les modes économies d’énergies. Du fait de sa batterie réduite et de l’ajout d’un écran supplémentaire, son autonomie est forcément moins bonne que celle du Note 4. À titre de comparaison, le Galaxy Note 4 avait perdu 13 % d’autonomie après avoir diffusé durant une heure une vidéo Youtube avec la luminosité au maximum et le Galaxy Note Edge en a perdu de son côté 15 %.

Galaxy Note 4 Fast Charging

Il faut également noter que, comme pour le Galaxy Note 4, le Galaxy Note Edge est vendu avec un chargeur rapide capable de recharger la batterie de 40 % environ en moins d’une heure. Pratique.

Test Samsung Galaxy Note Edge Le verdict

design
6
Le Note Edge conserve les bons et les mauvais points du Note 4 (tranche en métal, dos en faux cuir, stylet) mais dénote avec son écran incurvé. Du point de vue de l’ergonomie, c’est peu pratique. Il est impossible d’utiliser le téléphone de la main droite et certains boutons sont inaccessibles. Certes, le Edge possède un design futuriste mais le paye par une prise en main difficile.
logiciel
5
La note ne prend pas en compte la partie logicielle globale de l’appareil - semblable en tout point au Galaxy Note 4 - mais juge simplement les options proposées par l’écran courbe du Edge. Ces dernières sont tellement peu nombreuses et proposent si peu de réglages qu’elles rendent l’utilité de l’écran arrondi presque anecdotique.
performances
7
Les performances du Edge sont identiques en tout point à celle du Note 4. Le téléphone est donc encore handicapé par un Touchwiz très gourmand et par un GPU qui ne décolle pas dans les jeux. C’est bien mais on attendait un peu mieux d’un smartphone censé être l’un des plus puissants de l’année.
autonomie
8
L’autonomie du Note Edge est bonne et sa batterie est capable de tenir une grosse journée. Elle est toutefois moins résistante que celle du Note 4.
Note finale du test 7/10
Le Galaxy Note Edge est-il moins bon que le Galaxy Note 4 ? Oui et non serait-on tenté de dire. Non, parce que Samsung a bien veillé à faire en sorte que son smartphone soit avant tout un Galaxy Note. Et à ce titre, le Edge bénéficie des principaux bons points du Note 4 : un gros processeur, un écran QHD, une interface logicielle mise à jour, une partie photo de grande qualité et un stylet toujours aussi performant. Sur le fond, le Galaxy Note Edge est avant tout un Galaxy Note 4 et c’est finalement le plus important puisque c’est ce qui ressort principalement du téléphone pour une utilisation quotidienne.

Sur la forme, c’est beaucoup moins réussi et le Galaxy Note Edge se montre bien inférieur au Note 4 du point de vue des promesses. À commencer par son écran. En l’état, cet écran annexe tient plus de l’accessoire que d’un ajout véritablement utile. On sent que Samsung n’a pas vraiment mis de cœur à l’ouvrage lors de son élaboration. Les fonctionnalités sont très limitées, les panneaux utiles sont trop rares et l’intégration aux applications est quasiment inexistante. Cette légèreté se retrouve même dans l’affichage des notifications trop courtes ou trop imprécises pour être utile. À quoi bon sortir un smartphone disposant d’une technologie à la pointe si c’est pour à peine l’exploiter…

Et c’est bien sur ce point que l’on est le plus critique envers le Galaxy Note Edge. D’autant plus que Samsung fait payer cette innovation au final bien peu utile au prix fort. À réserver aux passionnés de nouvelle technologie qui ont foi en le développement de cet écran arrondi ou aux acheteurs fortunés qui se moquent de l’ergonomie. Une petite déception.
  • Points positifs
    • Écran courbe irréprochable et fonctionnel
    • Une autonomie encore acceptable malgré une batterie plus faible
    • Avant tout un Galaxy Note 4
  • Points négatifs
    • Un écran courbe complètement sous-exploité par la partie logicielle
    • Une ergonomie très discutable
    • Des performances bridées en jeu
    • Trop cher

Il n' y a pas d'offres pour le moment