Test du Samsung Galaxy A54 : il met la barre très haut pour 500 euros

Smartphones • 2023

 

Le rôle du Samsung Galaxy A54, comme pour ses prédécesseurs, est on ne peut plus simple. Tenter d’être le smartphone de référence de la marque coréenne. Celui qui servira de dernier de cordée avant l’envolée vers les sommets du haut de gamme, un smartphone équilibré en somme, qui se doit d’offrir un confort important (à 500 euros tout de même), mais qui peut se permettre tout de même quelques concessions.

Notons que par rapport au Galaxy A53, ce A54 a pris 40 euros. Difficile de le justifier par un gain de performance ou un nouveau capteur photo, ces technologies étant censées s’améliorer chaque année à prix égal. Samsung justifie tout de même cette montée en tarif par quelques ajouts, à commencer par un dos en verre ou l’arrivée de l’eSIM sur le milieu de gamme. L’inflation est bien sûr passée par là. Avec un Galaxy A53 tutoyant les 350 euros, est-ce que le A54 a les arguments pour convaincre ?

Samsung Galaxy A54 Le test en vidéo

Samsung Galaxy A54 Fiche technique

Modèle Samsung Galaxy A54
Dimensions 76,7 mm x 158,2 mm x 8,2 mm
Interface constructeur One UI
Taille de l'écran 6,4 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels 403 ppp
Technologie Super AMOLED
SoC Samsung Exynos 1380
Puce graphique Mali-G68 MP5
Stockage interne 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 50 Mp
Capteur 2 : 12 Mp
Capteur 3 : 5 Mp
Capteur photo frontal 32 Mp
Définition enregistrement vidéo 4K
Wi-fi Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.3
5G Oui
NFC Oui
Capteur d'empreintes Oui
Type de connecteur USB Type-C
Capacité de la batterie 5000 mAh
Poids 202 g
Couleurs Blanc, Violet, Vert, Gris
Indice de réparabilité ?
8,4/10
Prix 499 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un modèle prêté par la marque.

Samsung Galaxy A54 Design : il tape dans le mille

À première vue, le pari de Samsung est réussi. En adoptant un design proche du Galaxy S23, en ajoutant un dos en verre plat et impeccablement intégré, le Samsung Galaxy A54 joue dans la cour des grands.

Au niveau du confort de prise en main, le téléphone, avec sa dalle de 6,4 pouces percée d’un poinçon central, donne entière satisfaction. Il affiche un format relativement petit, pas trop large (76,7 mm) ni trop en hauteur (158,2 mm). On notera tout de même un poids plutôt élevé de 202 g, mais qui ne gêne pas au vu du format contenu du téléphone. L’épaisseur importante de 8,2 mm est aussi à noter, même si, là encore, le côté un peu contenu du téléphone aide à éviter l’impression brique.

Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Le Galaxy A54 tend autrement dans la sobriété. Son dos recouvert de verre prend un peu les traces de doigt, sans non plus se transformer en poêle à frire. On distingue un léger effet miroir pas piqué des hannetons qui fait son effet sans donner dans le spectaculaire. Les trois modules photos, parfaitement alignés et séparés les uns des autres, donnent, eux aussi, dans le sobre et efficace, avec un léger traitement brillant dans le cercle.

Les tranches en plastique se montrent très agréables au toucher et les boutons, tous situés à droite, tombent efficacement sous les doigts. Le tiroir à SIM situé en haut peut accueillir jusqu’à deux SIM.

Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Parmi les petits points d’achoppements que certains relèveront, évoquons des bordures assez visibles et un menton un poil épais. Honnêtement, cela ne m’a pas choqué à l’usage. J’ai en outre apprécié les coins arrondis qui donnent un petit look bien fini à l’ensemble.

Notons la présence d’une certification IP67, rarissime à ce tarif et qui est forcément un plus. La protection Corning Gorilla Glass 5 est aussi appréciable.

Samsung Galaxy A54 Un écran de smartphone premium

Avec son écran Super Amoled de 6,4 pouces (ou 6,3 pouces en comptant les bords arrondis), en FHD+ et 120 Hz, le Galaxy A54 n’a rien à envier au segment premium. Il s’agit d’un écran très agréable à utiliser au quotidien, peut-être un poil compact pour celles et ceux qui voudraient un plus grand confort de visionnage, mais c’est à peu près tout ce qu’on peut lui reprocher.

Nos mesures réalisées à l’aide de notre sonde et du logiciel CalMAN Ultimate de Portrait Displays confirment qu’il s’agit là d’un écran qui n’aurait pas à rougir face à un smartphone premium. Il affiche 127 % du DCI-P3, un spectre colorimétrique pourtant exigeant. Il titille même les 86 % du BT.2020, coquetterie habituellement réservée au segment haut de gamme.

Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Côté précision des couleurs, ce n’est pas aussi bon. En mode vif, nous mesurons un delta E moyen de 5,86, quand il faudra plutôt viser en dessous de 3. En mode standard, censé être plus précis, on descend, mais pas assez avec un delta E moyen de 4,53. Sur du contenu HDR, ce n’est pas beaucoup plus précis : nous mesurons un delta E moyen de 5,41.

La luminosité maximale mesurée est tout bonnement excellente pour cette gamme de prix. Le Galaxy A54 affiche 1275 cd/m², un chiffre très élevé qui vous assure une utilisation confortable, même en plein soleil.

Samsung Galaxy A54 Logiciel : autant de mises à jour qu’un Galaxy S23

Le Samsung Galaxy A54 intègre la dernière mouture de l’interface de Samsung, One UI 5.1 (Android 13).

Signalons d’entrée de jeu que le Galaxy A54 profite de ce qui se fait de mieux en matière de suivi logiciel sur Android, puisqu’il bénéficie de quatre ans de mises à jour majeures et cinq ans de patch de sécurité. C’est l’équivalent de ce que pratiquent quelques marques en haut de gamme, mais ici à 500 euros.

One UI a clairement musclé son jeu avec cette dernière génération. Le problème des animations saccadées est de l’histoire ancienne et les ajouts nombreux de fonctionnalité sont les bienvenus. On pense par exemple aux modes et routines, vraie source de confort qui permet de se créer un environnement dédié pour chaque activité. Cinéma, travail, sommeil, toutes les combinaisons sont possibles.

Moult autres petits ajouts sont présents, comme la possibilité d’empiler les widgets les uns sur les autres, la possibilité de créer une fenêtre flottante d’un seul geste (disponible dans Labs) et d’en changer la taille, ou encore la personnalisation de l’écran de verrouillage.

Quelques nouveautés semblent manquer à l’appel, comme la possibilité de détourer automatiquement le sujet d’une photo ou encore l’application photo Expert RAW qui reste une exclusivité des Galaxy S.

N’ayez crainte, si vous êtes adepte de SVoD, le DRM Wideline L1 est bien de la partie et vous assure donc des contenus en FHD. Le système occupe 35,21 Go de stockage de base, ce qui commence à faire.

Samsung Galaxy A54 Photo : la patte Samsung fait le job

Voici la configuration photo du Samsung Galaxy A54 :

  • Appareil photo principal : 50 mégapixels, f/1,8, PDAF, OIS ;
  • Appareil photo ultra grand-angle : 12 mégapixels, f/2,2, 123°, 1,12 µm ;
  • Appareil photo macro : 5 mégapixels, f/2,4 ;
  • Selfie : 32 mégapixels, f/2,2, 26 mm, 1/2,8 pouce, 0,8 µm.
Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Le téléphone est capable de tourner en 4K (3840 x 2160 pixels), 30 FPS, ou en 240 FPS HD pour effectuer un ralenti.

Appareil photo principal

L’appareil photo principal donne satisfaction dans la grande majorité des cas.

Commençons par des clichés en extérieur. Les scènes sont correctement exposées, le niveau de détail est bon, la colorimétrie est un peu flatteuse (notamment sur les verts et les bleus). Il y a bien quelques difficultés de dynamique dès qu’une scène est un peu sombre (voir le panneau-stop), mais cela reste exploitable.

En intérieur, on découvre un module photo particulièrement à l’aise en gros plan. Il parvient une fois encore à bien exposer les scènes. S’il parvient dans 90 % des cas à obtenir un résultat net, il suffit que votre sujet, comme le chat noir ci-dessous, bouge un peu trop pour que vous ayez à vous y reprendre à plusieurs fois. Rien de rédhibitoire.

Ultra grand-angle

Premier très bon point sur l’ultra grand-angle, la cohérence colorimétrique est bien respectée par rapport à son grand frère. De près, on constate quelques soucis de netteté, comme sur les plantes. On constate aussi sur la photo du chat que si le sujet est correctement exposé, ce qui est un bon point, le reste de la pièce souffre d’un petit souci de dynamique.

On perd aussi un peu en finesse des détails sur la végétation et tous les microdétails, mais difficile de lui reprocher tant c’est un classique pour un ultra grand-angle.

De nuit

Samsung a invoqué la « Nightography » pour son Galaxy A54, un terme essentiellement marketing habituellement réservé aux smartphones haut de gamme et censé mettre en avant leurs qualités en photo de nuit. Voyons voir de quoi il retourne.

Plongé dans un noir quasi complet, on constate que le mode nuit accomplit « sa magie ». Entendons par là qu’il parvient à éclairer la nuit assez efficacement. Est-ce que le résultat est esthétique ? Pas forcément.

Nous sommes loin de ce qu’un téléphone haut de gamme parvient à rendre. Les détails dans les clichés sont lissés, un peu façon aquarelle. Alors, l’option est louable et sympathique. Elle permettra de transmettre une information à un proche (un emplacement pour se retrouver par exemple), mais sur le volet esthétique ce n’est pas forcément ça. N’attendez donc pas des miracles.

Sur le reste, de façon plus classique, on constate qu’avec un éclairage artificiel en extérieur, les clichés sont assez réussis, même s’ils laissent une bonne place aux lens-flare. En intérieur, avec une faible lumière dans la pièce, c’est un peu la fête aux flous artistiques.

Que ce soit avec ou sans lumière, l’ultra grand-angle ne donne pas grand-chose de nuit.

Portrait

Le mode portrait est efficace et fait bien ce qu’on lui demande : flouter l’arrière-plan, accentuer les détails sur le visage du sujet.

Macro

Le capteur macro a beau afficher 5 mégapixels plutôt que les habituels 2 mégapixels, le résultat n’en est pas moins tout aussi discutable.

Selfie

Le capteur selfie a besoin d’une très bonne luminosité pour afficher un vrai niveau de détail probant. Vous pouvez le voir sur le troisième cliché ci-dessous. Dans d’autres cas, que ce soit le soir ou avec une lumière intérieure un peu mauvaise, ça manque de détail.

Samsung Galaxy A54 Performances : Samsung nous a entendu

Le Samsung Galaxy A54 intègre un Exynos 1380, une puce qu’on nous promet plus véloce que l’Exynos 1280 un peu mou du Galaxy A53. Quelle que soit la configuration choisie, il est accompagné de 8 Go de RAM et de 128 à 256 Go de stockage. Il est possible d’étendre cette capacité jusqu’à 1 To à l’aide d’une carte microSD.

Modèle Samsung Galaxy A54 Samsung Galaxy A53 Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Nothing phone (1) Google Pixel 6a
AnTuTu 9 510269 426366 439723 568842 566612
AnTuTu CPU 151170 95643 112831 154408 114407
AnTuTu GPU 147714 108263 130402 172180 249649
AnTuTu MEM 85868 70664 87687 116223 83167
AnTuTu UX 125517 85481 108804 126031 119389
PC Mark 3.0 13002 11272 11961 14504 9726
3DMark Slingshot Extreme 4703 3586 N/C 5512 5396
3DMark Slingshot Extreme Graphics 4941 3913 N/C 5865 6267
3DMark Slingshot Extreme Physics 4026 2774 N/C 4554 3630
3DMark Wild Life 2793 2286 2267 2819 5935
3DMark Wild Life framerate moyen 17 FPS 14 FPS 14 FPS 17 FPS 35.5 FPS
3DMark Wild Life Extreme 805 N/C 628 N/C N/C
3DMark Wild Life Extreme framerate moyen 5 FPS N/C 4 FPS N/C N/C
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 20 / 13 FPS 15 / 10 FPS 14 / 10 FPS 22 / 14 FPS 39 / 27 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 25 / 30 FPS 20 / 23 FPS 20 / 26 FPS 29 / 33 FPS 42 / 40 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 69 / 78 FPS 55 / 61 FPS 55 / 66 FPS 72 / 80 FPS 60 / 93 FPS
Geekbench 6 Single-core 1005 N/C 948 N/C N/C
Geekbench 6 Multi-core 2755 N/C 2336 N/C N/C
Geekbench 6 Compute (Vulkan) 3037 N/C 2373 N/C N/C
Lecture / écriture séquentielle 528 / 456 Mo/s 510 / 488 Mo/s 980 / 921 Mo/s 1637 / 1331 Mo/s 1330 / 268 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 66892 / 24578 IOPS 57412 / 50585 IOPS 62169 / 61825 IOPS 66279 / 68394 IOPS 40701 / 49121 IOPS

Concernant les performances pures, l’Exynos se place à quelques encablures devant le Redmi Note 12 Pro Plus, mais il demeure un peu derrière les champions du milieu de gamme de 2022 que sont les Nothing phone (1) et autre Pixel 6a.

Source : Frandroid – Chloé Pertuis

N’espérez pas jouer à Genshin Impact avec les réglages les plus élevés. Le Galaxy A54 assure toutefois le minimum attendu. À savoir qu’il est possible de jouer sans encombre à un niveau de détail peu élevé. En plaçant les réglages graphiques sur faible et la fluidité sur 60 FPS, le jeu tourne sans ralentissement et on en profite pleinement sans chauffe intempestive.

En revanche, si l’on va chercher plus loin, le jeu a tendance à subir des ralentissements importants et une chauffe non négligeable. Sur Fortnite, vous pourrez atteindre le niveau graphique Ultra en 30 FPS et jouer avec quelques ralentissements ici ou là. En descendant d’un cran, le confort est au rendez-vous. Ajoutons que la chauffe est vraiment convenable avec un CPU qui ne dépasse pas les 40 °C.

Samsung Galaxy A54 Batterie : correct, mais on attendait mieux

Le Samsung Galaxy A54 intègre une batterie confortable de 5000 mAh. Samsung promet de 19 à 21 h d’usage léger en continu.

Au quotidien, il s’agit d’un téléphone assez rassurant à utiliser. J’entends par là que je suis parvenu à tenir sans peine deux jours consécutifs avec un usage léger (sous les trois heures d’écran). En revanche, contrairement à l’année précédente avec le Galaxy A53, dès que mon usage s’accroissait avec du GPS, un peu plus de navigation et de visionnage de vidéo, difficile de dépasser la journée et demie.

À l’aide du logiciel ViSer, et de notre protocole personnalisé, qui simule une activité en continu du téléphone jusqu’à ce qu’il arrive à 10 % d’autonomie, nous sommes parvenus à un score de 12 heures et 49 minutes. Cela le place légèrement au-dessus de la moyenne. Il est 39e sur les 92 derniers téléphones qui ont subi ce test.

Recharge

Rappelons que le câble de charge n’est pas fourni avec le Samsung Galaxy A54. Il est en outre limité à une charge de 25 W. Voici ce que cela donnait en partant d’une charge de 4 % :

  • 5 minutes : 13 %
  • 10 minutes : 22 %
  • 15 minutes : 31 %
  • 30 minutes : 56 %
  • 45 minutes : 76 %
  • 60 minutes : 92 %
  • 65 minutes : 94 %
  • 70 minutes : 96 %
  • 75 minutes : 98 %
  • 80 minutes : 99 %
  • 82 minutes : 100 %

Une heure et 22 minutes pour charge complètement un téléphone en 2023, c’est loin d’être compétitif. On constate toutefois que la charge ralentit fortement passé les 80 %. Il doit donc s’agir d’une mesure pour protéger sa durée de vie. Une option permet d’ailleurs de limiter la charge à 85 % pour protéger ladite batterie.

Samsung Galaxy A54 Audio

Avec ses haut-parleurs stéréo, le Galaxy A54 assure en écoute. Les basses sont présentes, les aigus n’explosent pas les oreilles et le volume sonore est suffisant. En jeu ou devant une émission, l’équilibre entre les deux haut-parleurs est assuré et permet une bonne spatialisation et une bonne compréhension des propos. La copie est donc très propre.

Samsung Galaxy A54 Réseaux et communications

Voici une petite rareté pour le milieu de gamme, le Galaxy A54 intègre la technologie eSIM, qui lui permet, si vous le souhaitez, de vous passer complètement de carte SIM physique. Il ne fait pas l’impasse sur ces dernières, puisqu’il intègre la double SIM. Il s’agit bien entendu d’un téléphone 5G, qui couvre toutes les bandes sauf la 5G mmWave, qui n’est pour rappel pas encore exploitée en France.

Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Sur le reste de la connectivité, le téléphone propose du WiFi 6 et du Bluetooth 5.3 ainsi qu’une puce NFC.

Samsung Galaxy A54 Prix et date de sortie

Le Samsung Galaxy A54 coûte près de 500 euros dans sa configuration de base, avec 8 Go de RAM et 128 Go de stockage. 50 euros de plus vous donneront accès à 256 Go de stockage. Quatre coloris sont proposés : noir, violet, jaune citron et blanc.

Où acheter Le
Samsung Galaxy A54 au meilleur prix ?

Samsung Galaxy A54 Vos questions fréquentes

Les différences entre le Galaxy A54 et le Galaxy A53 ? Quid de la résistance à l’eau ? Nous répondons à quelques questions fréquemment posées.

Quelles sont les différences entre le A54 et A53 ?

  • Le design du Galaxy A54 est plus moderne que celui du A53. Le module photo notamment se transforme pour un look plus en phase avec les modèles S, plus chers, de Samsung. Le A54 est par ailleurs un peu plus large et lourd que son prédécesseur et se dote d’un dos en verre.
  • Côté photo, le A54 a moins de capteurs à l’arrière. Il perd le capteur de profondeur (et on ne le regrettera pas du tout) et son capteur principal passe à 50 Mpx (au lieu de 64 Mpx sur le A53), mais c’est un mal pour un bien. En effet, la nouvelle caméra est meilleure en faible luminosité.
  • La puce change forcément entre les deux smartphones. Exynos 1380 pour le Galaxy A54 au lieu d’un Exynos 1280 moins performant pour le A53.
  • Prenez en compte aussi le suivi logiciel. Le Galaxy A54 terminera forcément son cycle de vie avec une mise à jour plus récente.
  • Le Galaxy A54 est compatible eSIM contrairement au A53.

Quelles sont les couleurs disponibles pour le A54 ?

Il existe quatre coloris pour le Samsung Galaxy A54 : graphite, lavande, lime et blanc.

Le Samsung Galaxy A54 est-il waterproof ?

Le Samsung Galaxy A54 est waterproof jusque dans une certaine mesure. Sa certification IP67 garantit une résistance à l’eau dans le cadre d’une immersion allant jusqu’à un mètre de profondeur et pendant 30 minutes.

Quelles sont les différences entre le Galaxy A54 et le Galaxy A34 ?

Les Samsung Galaxy A54 et A34 représentent les offres de milieu de gamme de Samsung pour 2023. Ces deux modèles partagent plusieurs caractéristiques, mais présentent aussi des différences significatives. Commençons par examiner leurs conceptions et écrans. Le Galaxy A34 se distingue par sa taille plus grande, avec un écran Amoled de 6,6 pouces, contrairement à l’écran de 6,4 pouces du A54. Les deux appareils bénéficient d’un taux de rafraîchissement de 120 Hz, une amélioration notable pour le A34 par rapport à son prédécesseur. Leur design s’inspire des modèles Galaxy S23, avec des modules de caméra distincts pour chaque objectif à l’arrière et une certification IP67.

Au niveau des performances et de la connectivité, le A54 utilise le SoC Exynos 1380 de Samsung, tandis que le A34 est équipé du MediaTek Dimensity 1080. Bien que différents, ces deux processeurs offrent des performances similaires dans les usages courants. Les joueurs pourraient préférer le A54 pour son cœur de GPU supplémentaire. Les deux modèles sont disponibles avec des options de 6 ou 8 Go de RAM et un stockage allant de 128 à 256 Go. Le A54 prend en charge le Wifi 6, alors que le A34 se limite au Wifi 5.

En termes de qualité photographique, les deux téléphones ont été améliorés par rapport à leurs prédécesseurs. Le A54 possède un objectif principal de 50 MP avec stabilisation optique de l’image (OIS) et un objectif ultra-grand angle de 12 MP, tandis que le A34 dispose d’un objectif principal de 48 MP et d’un ultra-grand angle de 8 MP. Les objectifs macro des deux appareils ont été améliorés à 5 MP. Le A54 a également un avantage avec son objectif selfie de 32 MP, contre 13 MP pour le A34.

Enfin, l’autonomie et la recharge rapide sont comparables pour les deux modèles, avec des batteries de 5000 mAh et une recharge rapide de 25 W. Les deux appareils manquent de chargeur inclus dans la boîte.

Notre avis sur Le Samsung Galaxy A54

Design
9
Le Galaxy A54 vise juste avec son petit format, son dos en verre, ses protections qui tranquillisent (IP 68 et Gorilla Glass 5). Ajoutons son look qui tire franchement du côté du S23 ainsi qu'un bon équilibre en main.
Écran
10
Comme l'année précédente, Samsung a sorti le grand pour son écran, qui n'a absolument rien à envier à un smartphone premium : Oled, 120 Hz, luminosité fantastique, des couleurs, en veux-tu, en voilà. Bref, un vrai argument en sa faveur.
Photo
7
La photo reste un point fort de Samsung dans cette gamme de prix. Le capteur principal se montre très capable de la plupart des situations. Tous les modes secondaires, s'ils ont l'amabilité d'être là, sont tout juste sympathiques.
Performances
7
Samsung a redressé la barre sur les performances et propose enfin un smartphone milieu de gamme équilibré qui ne tire pas trop la langue par rapport à la concurrence. Pas de ralentissement à l'horizon, sauf peut-être en jeux 3D où il ne faudra pas être trop gourmand.
Logiciel
10
One Ui 5 sous Android 13 s'en sort très bien une fois de plus. Les nombreux ajouts de la dernière version sont les bienvenus et les animations sont enfin plus fluides et agréables. On pourrait ronchonner que certaines fonctionnalités demeurent réservées au premium, mais avec jusqu'à cinq ans de mise à jour, c'est tout bonnement le meilleur smartphone Android sur ce point dans le milieu de gamme.
Autonomie
7
L'autonomie est bonne. Vous tiendrez sans peine une journée et demi, tandis que les plus économes pourront aller chercher les deux jours. Dommage, la charge plombe un peu la note : l'absence de chargeur plus la lenteur pour faire le plein lui coûte un 8, voire 9/10.
Réparabilité
8,4
/10
INDICE DE RÉPARABILITÉ
Note finale du test
9 /10
Le Samsung Galaxy A54 tape dans le mille, et ceci que pour 500 euros, vous avez un smartphone complètement équilibré qui répond à toutes les exigences à ce prix.

Sur deux points, il ridiculiserait presque la concurrence, à savoir son écran d'exception, mais plus impressionnant encore, son suivi logiciel exemplaire, que personne n'a encore pu suivre dans cette gamme de prix. Rendez-vous compte, il sera mis à jour plus longtemps qu'un haut de gamme de chez Xiaomi, Vivo ou Motorola.

Pour le reste, Samsung propose une expérience très équilibrée avec un confort de prise en main appréciable et une photo tout à fait correcte pour cette gamme de prix. La firme coréenne a même pris le temps d'améliorer la copie. Le principal reproche que nous formulions à l'égard du Galaxy A53 s'est comme envolé. Enfin, le téléphone répond à nos attentes sur la partie performances. En revanche, il en a perdu un peu niveau autonomie. C'est d'ailleurs là que le bât blesse le plus : si seulement le chargeur était un peu plus véloce et s'il était fourni dans la boîte, nous aurions là un téléphone proche d'un équilibre parfait.

Points positifs du Samsung Galaxy A54

  • Écran digne d'un premium

  • Deux jours d'autonomie sans forcer

  • Quatre mises à jour majeures d'Android

  • Feeling premium en main

Points négatifs du Samsung Galaxy A54

  • 25W en charge seulement et chargeur pas fourni

  • Mode nuit moyen, capteur macro inutile