Test du Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus : comme un doux parfum d’entrée de gamme… à 500 euros

Smartphones • 2023

 

Quand on pense Redmi Note, on imagine toujours un smartphone à 200 ou 300 euros plutôt bien équipé pour son prix. Mais alors que se passe-t-il quand la sous-marque de Xiaomi atteint les 500 euros, comme c’est le cas avec ce Redmi Note 12 Pro Plus. Est-ce encore le Redmi que l’on connaît ? Réponse dans ce test.

Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Notre test en vidéo

Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Fiche technique

Modèle Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus
Dimensions 76 mm x 162,9 mm x 8,98 mm
Interface constructeur MIUI
Taille de l'écran 6,67 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 395 ppp
Technologie OLED
SoC Mediatek MT6877V Dimensity 1080
Puce graphique ARM Mali-G68 MC4
Stockage interne 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 200 Mp
Capteur 2 : 8 Mp
Capteur 3 : 2 Mp
Capteur photo frontal 16 Mp
Définition enregistrement vidéo 4K
Wi-fi Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.2
5G Oui
NFC Oui
Capteur d'empreintes Oui
Type de connecteur USB Type-C
Capacité de la batterie 5000 mAh
Poids 210,5 g
Couleurs Noir, Blanc, Bleu
Indice de réparabilité ?
7,6/10
Prix 349 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec un smartphone prêté par la marque.

Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Design

Le Redmi Note 12 Pro Plus propose peu ou prou le même châssis que ses petits frères, les Redmi Note 12 et Redmi Note 12 Pro. Il est toutefois plus épais (8,98 mm) et un peu plus lourd que ses camarades. Au global, la prise en main est plutôt efficace, le téléphone tient bien en main et se montre plutôt confortable, même si certains choix laissent à désirer.

Le Redmi Note 12 Pro+. // Source : Frandroid – Chloé Pertuis

En résulte un design relativement commun, mais efficace. Sur notre modèle, le dos est recouvert d’un traitement brillant qui invite toutes les traces du doigt de la planète à s’installer. La présence de verre, censé l’amener un peu plus dans le haut de gamme, n’y parvient qu’à moitié du fait du reste des finitions qui ne change pas. En outre, le dos en verre lui donne un aspect bombé un peu étrange. Un bloc photo très minimaliste, de forme rectangulaire, accueille deux gros appareils photo et un plus petit ainsi qu’un flash. On distingue une mention plutôt discrète aux 200 mégapixels.

Sur la face avant, un écran plat cerclé de légères bordures nous accueille avec son poinçon central. Au passage, il est fourni avec une protection d’écran très épaisse qui aura tôt fait d’être marquée par des griffures et qui tend à rendre l’utilisation du smartphone moins confortable.

Le Redmi Note 12 Pro+. // Source : Frandroid – Chloé Pertuis

L’écran semble, comme c’est souvent le cas sur les designs qui visent l’économie, comme posé sur la tranche du téléphone. Une tranche plate donc qui rejoint l’avant et l’arrière du smartphone à l’aide de petites pentes. Cette solution rend le téléphone un peu plus anguleux. Si c’est une concession compréhensible dans l’entrée de gamme, à 500 euros, la prise en main en prend un petit coup.

Pour le reste, signalons la présence d’une prise jack en haut à gauche du téléphone, ainsi que d’un lecteur d’empreinte sur le bouton de verrouillage. Lecteur qui se montre réactif, bien qu’une petite vibration pour confirmer le déverrouillage ne serait pas de refus. Les boutons sont positionnés suffisamment bas pour éviter la luxation du pouce.

Côté résistance, le téléphone se munit d’un Gorilla Glass 5 plutôt de bon ton dans sa gamme de prix et d’une petite résistance aux éclaboussures et à la poussière grâce à un niveau de certification IP53. Cela signifie que des poussières peuvent entrer dans l’appareil, mais sans nuire à son bon fonctionnement et qu’il peut résister à une légère chute de gouttes d’eau, mais pas à une grosse pluie.

Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Écran

L’écran du Redmi Note 12 Pro Plus est une confortable dalle Oled de 6,67 pouces rafraichie en 120 Hz en définition Full HD+. Il s’agit d’un écran très satisfaisant et confortable au quotidien à qui il ne manque pas grand-chose.

Le constructeur promet une luminosité maximale de 900 cd/m², ce qui est bien suffisant pour ne pas être gêné en extérieur pour consulter du texte. À l’aide de notre sonde et du logiciel CalMAN Ultimate de Portrait Displays, nous mesurons 799 cd/m² de luminosité maximale en intérieur, ce qui vous garantit un bon confort en extérieur. N’espérez pas forcément enchainer des vidéos YouTube en plein soleil toutefois.

Le Redmi Note 12 Pro+. // Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Du côté de la colorimétrie, le téléphone est censé proposer l’intégralité des couleurs du spectre DCI-P3, ce qui pour du milieu de gamme est toujours une bonne nouvelle et le gage d’un écran avec lequel on pourra passer du bon temps. Le contrat est rempli, nous avons mesuré 108 % du DCI-P3.

Avec autant de couleurs affichées, on pourrait craindre que le train déraille sur la fidélité de l’affichage. Alors un peu, mais pas tellement. Le delta E moyen, qui mesure à quel point les couleurs affichées dérivent par rapport à la couleur souhaitée, monte à 4,3 en mode vif et 3,79 en mode standard. Plus ce chiffre est bas, mieux c’est : pour comparaison, l’œil humain ne voit plus la différence entre le Delta E et la couleur de base à partir de 3.

Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Logiciel

Le Redmi Note 12 Pro Plus est fourni avec MIUI 14 sous Android 12. Il offrira a minima deux mises à jour majeures et trois années de patch de sécurité.

L’interface de Xiaomi regorge d’options de personnalisation (dossiers agrandis, widgets Xiaomi, la possibilité de choisir entre plusieurs fonctionnements pour l’écran d’accueil) de petites options sympathiques comme la possibilité de connaître la consommation exacte de chaque application ou encore son centre de contrôles, très efficace pour les amateurs·rices de la domotique. Dans l’ensemble, il s’agit aussi d’une interface fluide et très peu buguée ce qui est toujours un bon point.

Le Redmi Note 12 Pro+. // Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Malheureusement, ces qualités sont masquées par des défauts qui laissent penser que Xiaomi a oublié de moderniser son interface. Monet par exemple, le système qui permet de récupérer les couleurs de l’arrière-plan pour les appliquer sur l’interface, introduit sur Android 12, n’est toujours pas présent.

Plus embêtant encore, un changement introduit avec Android 13 nous manque : l’opt-in sur les notifications. En clair, de base, le téléphone autorise toutes les applications installées à vous bombarder de notifications. Les smartphones sous Android 13 font le chemin inverse puisqu’ils vous demandent si vous souhaitez ou non qu’une application vous envoie des notifications.

Le DRM Widevine L1, qui garantit la lecture des vidéos en FullHD, est bien compris dans ce téléphone, aucun souci pour profiter des plateformes de SVoD.

Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Photo

Voici la configuration photo du Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus :

  • Appareil grand-angle, capteur principal de 200 mégapixels ;
  • Appareil ultra grand-angle, 8 mégapixels ;
  • Appareil macro, 2 mégapixels ;
  • Appareil selfie, 16 mégapixels.

On note que le téléphone peut tourner jusqu’en 4K/30 FPS ou 1080/60 FPS.

Capteur principal

Le module photo principal du Redmi Note 12 Pro Plus offre un résultat tout à fait correct dans de bonnes conditions de luminosité. On distingue tout de même une petite difficulté à gérer les petits détails comme les feuilles d’un arbre et le HDR est peut-être un brin sombre dans les zones sombres, mais rien de méchant.

Nous ne sommes pas parvenus à trouver le mode macro sur ce téléphone, en dépit d’un capteur dédié à ce type de prise de vue. En s’approchant un peu de nos sujets, comme vous le constaterez sur les trois clichés ci-dessous, l’autofocus a tendance à se louper un peu. Les sujets ne sont pas aussi bien saisis qu’on le voudrait.

Dernier petit souci que nous avons rencontré : le mode HDR fait parfois des siennes et a même tendance à faire un peu n’importe quoi en intérieur. On peut aussi voir des clichés où l’algorithme va surexposer le sujet de la photo comme vous pouvez le voir sur le troisième cliché ci-dessous.

Ultra grand-angle

Le module ultra grand-angle fait son office en proposant un angle de vue plus grand que le module principal. Malheureusement, cela se fait au prix de nombreux détails. Si vous regardez l’église au fond sur le cliché numéro trois ci-dessous, les façades, les microdétails et le piqué ont tendance à s’écrouler.

Portrait

Le mode portrait désigne la capacité des appareils photo à créer un flou d’arrière-plan artificiel, un bokeh, derrière le sujet d’un portrait. On attend également d’un mode portrait qu’il pousse un peu les détails sur le visage du sujet. Voyons voir comment s’en sort le Redmi.

Honnêtement, il y a possibilité de prendre de chouettes portraits avec cet appareil photo. Même dans une condition de luminosité difficile, avec une fenêtre en arrière-plan par exemple, le sujet est correctement exposé.

Pour ce qui est du flou d’arrière-plan en revanche, on peut regretter un traitement un poil agressif. Vous le remarquerez notamment sur mon collègue Hugo (avec les cheveux longs et bruns) ou le gros plan de mon collègue Grégoire sur la première photo de la galerie. Au passage, le flou est plutôt agressif sur ces clichés, mais sachez qu’il est possible de l’ajuster à l’envi.

Selfie

Que dire des selfies sinon qu’ils lissent le visage de manière assez agressive, mais que le résultat reste tout à fait utilisable. La présence d’une lampe en arrière-plan n’empêche pas l’exposition de se faire.

De nuit

De nuit, le Redmi Note 12 Pro Plus remplit le contrat : la nuit se transforme en faux jour, on récupère suffisamment de lumière pour y voir et le niveau de détail, sans être faramineux, reste satisfaisant pour un téléphone de milieu de gamme.

En intérieur, le résultat est franchement convaincant avec une lumière modérée. Les clichés sont correctement exposés et le niveau de détail est très satisfaisant. Si on réduit encore un peu la quantité de lumière en revanche, pour un mince filet rentrant dans la pièce, la qualité s’abaisse assez logiquement. Et en cas de mouvement pendant la pause, la photo sera floue. Pour ce dernier exercice, difficile de lui en vouloir. Même des premiums ne s’en sortent pas.

200 Mpx

Le Redmi Note 12 Pro Plus possède un capteur 200 mégapixels, mais le plus clair du temps, vous ne prendrez pas des photos en 200 mégapixels, mais en 12 mégapixels, notamment pour économiser de la place. Si vous le souhaitez, un mode permet d’effectuer des clichés en profitant de tous ces pixels. Du 12 au 200 mégapixels, on passe tout de même de 2,91 Mo à 22,4 Mo, soit un poids presque multiplié par dix.

Ce n’est qu’en zoomant fortement dans la photo que vous vous rendrez compte de l’intérêt de la technique. Jugez plutôt :

Sans mode 200 mégapixels
Avec mode 200 mégapixels

Ici on constate que les traits sont plus nets sur la photo en 200 mégapixels, davantage de détails sont conservés.

Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Performances

Le Redmi Note 12 Pro Plus possède un Dimensity 1080 de MediaTek, une puce résolument milieu de gamme. Une seule configuration est disponible en France : 256 Go de stockage UFS 2.2 et 8 Go de RAM LPDDR4X.

Au quotidien, cette puce ne souffre d’aucune faiblesse. Le téléphone tourne parfaitement et aucun ralentissement n’est à déplorer.

Modèle Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Google Pixel 6a Samsung Galaxy A53 Nothing phone (1)
AnTuTu 9 439723 566612 426366 568842
AnTuTu CPU 112831 114407 95643 154408
AnTuTu GPU 130402 249649 108263 172180
AnTuTu MEM 87687 83167 70664 116223
AnTuTu UX 108804 119389 85481 126031
PC Mark 3.0 11961 9726 11272 14504
3DMark Slingshot Extreme N/C 5396 3586 5512
3DMark Slingshot Extreme Graphics N/C 6267 3913 5865
3DMark Slingshot Extreme Physics N/C 3630 2774 4554
3DMark Wild Life 2267 5935 2286 2819
3DMark Wild Life framerate moyen 14 FPS 35.5 FPS 14 FPS 17 FPS
3DMark Wild Life Extreme 628 N/C N/C N/C
3DMark Wild Life Extreme framerate moyen 4 FPS N/C N/C N/C
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 14 / 10 FPS 39 / 27 FPS 15 / 10 FPS 22 / 14 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 20 / 26 FPS 42 / 40 FPS 20 / 23 FPS 29 / 33 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 55 / 66 FPS 60 / 93 FPS 55 / 61 FPS 72 / 80 FPS
Geekbench 6 Single-core 948 N/C N/C N/C
Geekbench 6 Multi-core 2336 N/C N/C N/C
Geekbench 6 Compute (Vulkan) 2373 N/C N/C N/C
Lecture / écriture séquentielle 980 / 921 Mo/s 1330 / 268 Mo/s 510 / 488 Mo/s 1637 / 1331 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 62169 / 61825 IOPS 40701 / 49121 IOPS 57412 / 50585 IOPS 66279 / 68394 IOPS
Voir plus de benchmarks

En benchmark, le Redmi Note 12 Pro Plus accuse un peu le coup face à deux cadors du milieu de gamme, le Google Pixel 6a et le Nothing phone (1). Alors certes, ces deux smartphones intègrent des puces plus chères et davantage tournées vers le haut de gamme, mais tout de même, le Redmi Note sortant presque un an après eux, on s’attendait à ce qu’il en soit plus proche.

Le Redmi Note 12 Pro+. // Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Bien sûr cette comparaison n’est pas forcément la plus représentative d’un usage réel. Passons sur Genshin Impact pour y voir plus clair. Le jeu de miHoYo est un vrai test puisqu’il demande beaucoup de ressources au GPU.

Pour jouer confortablement sur le Redmi, nous avons dû régler la qualité des graphismes sur Moyen puis mettre les FPS à 60. Impossible d’aller au-delà sans subir trop de chutes de framerate. Au début de la partie, le CPU était à 40 °C. Au bout de 20 minutes, il se trouvait à 65 °C.

On a donc un niveau de performances tout à fait acceptable qui permet de jouer à des jeux 3D dans de bonnes conditions, sans pour autant aller chercher les réglages graphiques les plus avancés. Pour un usage plus traditionnel, le niveau de performance est plus que suffisant.

Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Batterie et autonomie

L’accumulateur du Redmi Note 12 Pro+ permet d’emmagasiner 5000 mAh. C’est donc une grosse batterie sur le papier.

Dans les faits, le téléphone tient très facilement un jour et demi sur un usage léger à modéré. Entendre par là entre 3 à 5 heures d’écran avec majoritairement du visionnage sur YouTube et de la messagerie via WhatsApp et Messenger. Il doit pouvoir tutoyer les deux jours d’autonomie, mais vu sa charge rapide, pas besoin de s’embêter à jour avec le feu.

Le Redmi Note 12 Pro+. // Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Notre test d’autonomie réalisé à l’aide du logiciel Smart ViSer, qui simule une activité en continu jusqu’à ce que le téléphone atteigne 10 % d’autonomie, révèle que le Redmi se situe dans la moyenne. Il tient 12 heures et 24 minutes et finit donc 46e sur 91 smartphones testés. Pas mal, mais pas flamboyant.

Essai de recharge

La charge 120 W est un vrai petit confort au quotidien. Dès que l’on manque un peu de jus, il suffit de charger le téléphone une poignée de minutes pour se sentir à l’aise à nouveau.

En partant d’un téléphone complètement à plat, voici ce que nous avons obtenu :

  • Après 5 minutes : 10 % ;
  • 10 minutes : 39 % ;
  • 15 minutes : 59 % ;
  • 27 minutes : 100 %.

Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Audio

Pour l’audio, le Redmi Note 12 Pro Plus propose deux haut-parleurs fonctionnant en stéréo, une compatibilité Dolby Atmos ainsi qu’une prise Jack 3,5 mm.

Le son dégagé par les haut-parleurs est de l’ordre du mauvais. Trop aigu, pas assez équilibré (le haut-parleur principal prend le pas sur le haut-parleur d’écoute)… les oreilles peuvent commencer à souffrir une fois passé les 60 % de volume.

Le Redmi Note 12 Pro+. // Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Heureusement, la présence d’une prise jack 3,5 mm sauve la mise. Branchée sur un casque audio, elle montre entière satisfaction.

Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Réseaux et communications

En appel sur un boulevard fréquenté, le Redmi Note 12 Pro Plus s’avère un très bon élève. Il coupe efficacement tous les bruits ambiants. Mon interlocutrice m’indiquait ne rien entendre. En revanche la qualité sonore de la voix s’en retrouve un peu compressée, tout en restant parfaitement compréhensible. Le micro coupe efficacement, sauf en cas de bruit fort et continu.

Le Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus est compatible 5G. Il couvre toutes les bandes exploitées par les opérateurs français, à savoir toutes les bandes dites sub 6 GHz.

Pour le reste de la connectivité, le téléphone s’appuie sur du Wi-Fi 6 et du Bluetooth 5.2 ainsi qu’une puce NFC. Une fiche technique somme toute classique, mais efficace.

Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Date de sortie : quand sort-il et à quel prix ?

Le Redmi Note 12 Pro+ est disponible dans une seule et unique configuration : 8 Go et 256 Go de stockage. Il est vendu 500 euros. Le score de réparabilité est de 7,6.

Où acheter Le
Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus au meilleur prix ?

Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus Vos questions fréquentes

Le Redmi Note 12 Pro amène, comme chaque smartphone, son lot de questions.

Quelles sont les différences entre le Redmi Note 12 Pro et Note 12 ?

Le Redmi Note 12 Pro est très proche du Redmi Note 12 5G. Quelques différences sont à noter tout de même, comme l’intégration d’un verre Corning Gorilla Glass 5 contre du Gorilla Glass 3 sur le Note 12. Il intègre aussi une puce Dimensity 1080 contre Snapdragon 4 Gen 1. Cela lui permet d’accéder au Bluetooth 5.2 contre 5.1 uniquement sur le modèle non Pro. À noter aussi le passage d’une charge 33W à 67 W.

Quelles sont les couleurs disponibles pour le Redmi Note 12 Pro ?

Voici les couleurs du Redmi Note 12 Pro : violet, bleu, noir et blanc.

Le Redmi Note 12 Pro est-il waterproof ?

Le Redmi Note 12 Pro n’est pas waterproof. Il bénéficie toutefois d’une petite protection contre l’eau avec sa certification IP 53. Celle-ci lui garantit une protection contre les chutes de gouttes d’eau jusqu’à 15 degrés de verticale. Il est aussi protégé contre les poussières.

Quel format de carte SIM faut-il pour le Redmi Note 12 Pro ?

Le Redmi Note 12 Pro est compatible avec le format nano-SIM uniquement. Vous pouvez intégrer deux cartes SIM, mais pas d’eSIM.

Est-ce que le Redmi Note 12 Pro est compatible 5G ?

Le Redmi Note 12 Pro est bien compatible 5G. Comme la plupart des smartphones en 2023, il peut utiliser toutes les bandes 5G sub-6 GHz ainsi que la 4 G LTE.

Notre avis sur Le Redmi Note 12 Pro+

Design
7
Le design du Redmi Note 12 est tout à fait convenable pour de l'entrée de gamme, mais il pêche un peu dans un milieu de gamme toujours plus exigeant. La présence d'un dos en verre vient un peu sauver l'ensemble et la certification IP53 ou le Gorilla Glass 5 sont appréciables.
Écran
9
Clairement le point fort de ce téléphone qui offre à peu près tout ce qu'on attend d'un écran de smartphone en 2023 à ce tarif. 120 Hz, Oled, DCI-P3 à 100 %, luminosité maximale confortable et capteur de luminosité efficace. Il ne manque juste qu'un peu de précision et le 10/10 s'offrait à lui.
Photo
6
La partition photo n'est ni mauvaise ni à tomber par terre. L'appareil photo principal fait le travail, mais la mention 200 Mpx n'apporte rien. On peut regretter un mode HDR un peu capricieux, un mode portrait un poil agressif et un capteur macro complètement inutile. Vous pourrez prendre des photos correctes donc, mais vous ne serez pas le photographe attitré de vos amis.
Performances
8
Autre point fort du Redmi Note 12 Pro Plus, sa puce Dimensity 1080 : elle permet de jouer à des jeux en 3D avec un niveau graphique moyen et d'éviter les ralentissements.
Logiciel
7
MIUI 14 est une interface fluide et globalement agréable par son niveau de personnalisation et ses nombreuses options. En revanche, on peut regretter un temps de retard certain dû au fait que l'interface est encore sous Android 12. En résulte notamment une pluie de notifications qui est de l'histoire ancienne sur Android 13.
Autonomie
8
La charge 120 W et le chargeur fourni dans la boîte permettent d'avoir l'esprit tranquille quand on utilise ce téléphone et qu'on se trouve à proximité d'une prise. Hors recharge, l'autonomie est correcte : comptez une journée et demie, voire une journée en forçant.
Réparabilité
7,6
/10
INDICE DE RÉPARABILITÉ
Note finale du test
7 /10
Le Redmi Note 12 Pro Plus apporte bien des éléments supplémentaires par rapport à ses comparses plus accessibles : le capteur 200 Mpx, une charge plus importante... Là-dessus, le contrat du Plus est bien rempli. Cependant, ce petit supplément d'âme a un prix, et en montant à 500 euros, le Redmi Note 12 Pro Plus se frotte à ce qui se fait de mieux dans le milieu de gamme.

Équilibré, globalement bien équipé, il n'y a aucun doute que ce téléphone représente le pinacle de l'expérience Redmi. On retrouve le confort de l'écran 120 Hz Oled de très bonne facture, de la puissance à revendre pour être à l'aise tant au quotidien que dans des usages plus exigeants. La charge rapide, ici de 120W, qu'on a tendance à prendre pour un acquis, est un vrai avantage par rapport à tout ce qui se fait à ce tarif et offre un peu plus de confort au quotidien (d'autant que le chargeur est fourni). Citons aussi la prise jack, réel élément de différenciation dans un marché qui l'a annihilée.

Mais en voulant voler trop près du soleil, le Redmi se brule un peu les ailes. Face à lui, on trouve un Pixel 6a beaucoup, beaucoup, plus à l'aise en photo. Sur ce point, le capteur 200 mégapixels n'apporte rien. Le téléphone souffre de soucis de déclenchement du mode HDR ou encore un mode portrait un peu juste.

D'aucuns défendront un smartphone équilibré et aucun doute, là-dessus, il l'est. Mais sur ce terrain aussi, on trouve des cadors comme le Samsung Galaxy A53 et autres Nothing phone (1), deux téléphones tout aussi équilibrés, mais aussi plus capables en photo, beaucoup plus autonomes et proposant une meilleure expérience logicielle dans le cas du Samsung, plus puissant et mieux fini dans le cas du Nothing.

Équilibré, mais trop cher pour son propre bien, le Redmi Note 12 Pro Plus subit même la concurrence de son petit frère, le Redmi Note 12 Pro. Pour 100 euros de moins, vous passez d'une charge 120 W à 67 W, vous passez à 128 Go de stockage, mais le port microSD jusqu'à 1 To aide à faire passer la pilule et vous passez d'un capteur principal 200 Mpx à 50 Mpx. Vous gardez tout le reste. Sans spoiler le test du Redmi Note 12 Pro, et à moins d'une catastrophe, il devrait sans aucun doute bénéficier d'un traitement plus favorable à nos yeux.

Points positifs du Redmi Note 12 Pro+

  • Un bel écran Oled 120 Hz

  • De la puissance à revendre

  • Prise jack qui fait plaisir, port microSD jusqu'à 1 To

  • Charge 120 W avec chargeur fourni

Points négatifs du Redmi Note 12 Pro+

  • Photo fonctionnelle mais sans plus

  • Haut-parleurs mauvais

  • Un prix plus vraiment agressif

  • Design un peu anguleux