Votre téléphone ou même votre montre connectée est très certainement compatible NFC (Near Field Communication). Mais savez-vous comment fonctionne cette technologie, et surtout à quoi elle sert ? Décryptage !

Le NFC, ou Near Field Communication, est une technologie permettant d’échanger des données entre un lecteur et n’importe quel terminal mobile compatible ou entre les terminaux eux-mêmes. C’est la technologie qu’utilise votre carte bancaire pour le paiement sans contact, ou votre carte de transport. L’avantage de cette technologie est qu’en principe, aucune application n’est requise. Il suffit de rapprocher les deux supports. Attention, il ne faut pas que ces derniers soient trop éloignés l’un de l’autre : une dizaine de centimètres maximum !

Notez que pour cet article, on préférera l’acronyme de base à celui français, bien moins répandu — CCP pour Communication en Champ Proche.

Où est utilisé le NFC ?

Le NFC fonctionne grâce à une puce qui permet l’échange d’informations entre deux appareils équipés. Cela peut être entre 2 téléphones, entre un téléphone et une borne de paiement ou une enceinte. Cette technologie est utilisée par les fabricants de cartes bancaires sans contact. Si votre carte est compatible, un petit logo assez proche de celui du Wi-Fi est présent sur cette dernière.

Avant d’aller plus loin : oui, les téléphones Apple sont équipés de la technologie NFC depuis l’iPhone 6, mais Apple oblige, les utilisations sont très limitées. En fait, la puce NFC ne sert qu’aux paiements mobiles grâce à Apple Pay.

Avec Android, on peut faire bien plus de choses si cette petite puce est intégrée dans notre smartphone.

Les applications réelles peuvent être divisées en trois grandes catégories :

  • l’émulation de cartes
  • le mode lecteur
  • le transfert pair à pair de données (peer-to-peer)

Dans le premier cas, le téléphone devient en quelque sorte une carte à puce. C’est ce qu’on appelle le mode « passif ». Le téléphone envoie une information au récepteur NFC. Ce dernier peut être positionné dans les portes des bouches de métro ou dans une borne de paiement. Ainsi, les utilisations sont nombreuses : paiement mobile, titres de transport, coupons, billets, etc.

La deuxième catégorie concerne les tags, ces petites étiquettes électroniques qui sont parfois présentes sur des panneaux dans des villes ou à des arrêts de bus. En clair, en passant votre téléphone devant ces tags, vous allez récolter des informations pratiques qui vont être affichées automatiquement sur votre téléphone. Ce genre d’usage ressemble aux QR Codes.

Crédit image : Aquitaine Online

Explications en vidéo

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Le paiement mobile

L’utilisation la plus connue du NFC est le paiement mobile. C’est une petite révolution : laisser ses cartes bancaires dans la commode et payer avec son téléphone. Mais alors, comment procéder ?

Vous avez de la chance, nous avons écrit un dossier spécialement sur ce sujet. Sachez tout de même que beaucoup de services proposent ce genre de fonctionnalités, mais que les gros acteurs comme Apple, Samsung et Google offrent des solutions plus complètes et plus faciles d’utilisation.

La carte de transport (Navigo, Pastel, etc.)

Les usagers des transports en commun dans les grandes agglomérations sont habitués à régulièrement valider leurs cartes de transports. Ces cartes utilisent également la technologie NFC, et le smartphone peut donc facilement les remplacer, quand le service de l’agglomération le prévoit.

 

Plusieurs réseaux de transports se sont déjà lancés sur ce sujet. Nous avons ainsi pu tester le service Navigo de Île-de-France Mobilités avec un smartphone Samsung. Tisséo propose également de remplacer la carte Pastel des toulousains sur n’importe quel smartphone Android avec Ticket Easy.

Du côté d’Apple, le contrôle exercé par la marque sur la fonction NFC ne facilite pas l’adaptation des services de transport. Comme souvent, la firme compte faire les choses par elle-même et a déjà lancé Apple Pay Transit dans une poignée de villes dans le monde (Londres, Chicago, Pékin, Shanghai, Moscou…).

Appairer un accessoire

Le NFC peut être utilisé pour transférer des données de connexions entre un smartphone et un accessoire. Il est devenu courant que les casques Bluetooth proposent un mode d’appairage par NFC, ce qui permet d’éviter de passer par des menus de paramètres plus fastidieux.

Généralement, il suffit de poser la zone NFC de l’accessoire directement au dos du téléphone, une notification apparait alors sur le smartphone pour confirmer l’association entre les deux appareils. C’est plus simple que de passer les deux appareils en mode appairage Bluetooth et confirmer les codes de sécurité.

Envoyer des données avec le NFC

À l’origine, le NFC sur mobile permettait surtout le transfert pair-à-pair, c’est-à-dire d’échanger des données — fichiers, photos, contacts — entre deux téléphones qui ont le NFC. Depuis Android 4.0, les smartphones utilisent la fonction native du système, Android Beam.

Pour échanger des fichiers, des applications, des photos ou des musiques entre deux tablettes ou smartphones, vous utiliserez donc le NFC conjointement avec Android Beam. Il suffira d’activer le NFC sur les deux appareils, d’ouvrir le fichier que vous voulez partager et de coller les deux téléphones dos à dos. Un petit bruit et une vibration devraient confirmer le succès de la manœuvre.

Pendant un temps, Samsung proposait aussi sa propre fonction avec S Beam, une extension d’Android Beam. Cette technologie utilisait le Wi-Fi direct pour échanger les fichiers. Il en résultait des vitesses de transfert plus rapides entre les appareils. S Beam a aujourd’hui disparu, mais il est toujours possible d’échanger des fichiers en Wi-Fi direct sur les appareils Samsung.

Là où le Bluetooth est moins pratique que le NFC pour appairer deux appareils, il a l’avantage du débit : le NFC n’est pas tellement fait pour transférer de gros fichiers.

Comment activer le NFC sur son téléphone ?

Aujourd’hui, la grande majorité des téléphones Android possède une puce NFC, mais faut-il encore savoir comment l’activer. Pour cela, rien de bien compliqué, il faut se rendre dans les paramètres du téléphone puis cliquer sur « Sans fil et réseaux » ou libellé similaire. C’est d’ailleurs ici que vous pourrez activer Android Beam et le paiement sans contact.

Notez aussi que la plupart des téléphones proposent un raccourci pour activer et désactiver le NFC directement depuis le panneau des notifications.

Apple Pay, Google Pay, Paylib, Samsung Pay : comment payer avec son téléphone