Les derniers résultats d’études sur le marché du mobile en Chine sont marqués par l’absence de Samsung en haut du classement, l’installation durable d’Apple, et le succès de constructeurs locaux.

chinese

Samsung et la Chine, c’est un amour qui bat de l’aile. Autrefois très en forme sur ce marché, Samsung est désormais relégué au rang de constructeur de seconde zone dans l’Empire du Milieu. En effet, et d’après les derniers chiffres publiés par différents instituts d’analyses, le constructeur coréen a largement cédé du terrain durant l’année 2015, et confirme une descente amorcée en 2014, année où la marque n’est arrivée qu’en deuxième position en matière de parts de marché (12,1 %) derrière Xiaomi.

Capture d’écran 2016-02-01 à 11.01.11

Xiaomi conserve la tête en Chine

Cette fois, Samsung n’arrive même pas dans le top 5 en matière de part de marché en Chine, le quinté dans l’ordre se composant de Xiaomi, Huawei, Apple, Vivo et Oppo. Et comme Oppo n’a obtenu que 7,6 % de part de marché en 2015, on en déduit logiquement que Samsung accuse une baisse d’au moins 4,5 points entre 2014 et 2015. Une chose que confirmeraient également les résultats trimestriels de Canalys, qui ont placé Samsung en dessous de Xiaomi, Huawei et Apple.

Capture d’écran 2016-02-01 à 11.01.20

Malgré des ventes plus faibles que prévues, Xiaomi mène donc encore les débats en Chine, avec environ 15,4 % de part de marché, tandis que Huawei enregistre 14,2 % de part de marché, soit 4,5 points de mieux qu’en 2014. Rien d’étonnant pour la firme qui a réalisé une année assez exceptionnelle à tous les points de vue. On constate également qu’Apple s’est installé de manière durable en Chine, le Californien ayant vendu 49,5 millions de mobiles en Chine en 2015, alors qu’il en avait écoulé 31,1 millions en 2014.