Introduction

Le Redmi Note 5A est le nouveau modèle d’entrée de gamme de Xiaomi. Avec un petit prix et des caractéristiques modestes, ce terminal fait-il l’affaire ?

Les caractéristiques

Spoiler : ce n’est pas ici que vous verrez du Snapdragon 835 ou 8 Go de RAM.

Modèle Xiaomi Redmi Note 5A
Version de l'OS Android 7.0 Nougat
Interface MIUI
Taille d'écran 5,5 pouces
Définition 1280 x 720 pixels
Densité de pixels 267 ppp
SoC Snapdragon 425 à 1,4GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Qualcomm Adreno 308
Mémoire vive (RAM) 2 Go
Mémoire interne (flash) 16 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) 13 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 5 Mégapixels
Enregistrement vidéo 1080p
Wi-Fi 802.11 b/g/n
Bluetooth 4.2 + A2DP + LE
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 850 MHz, 900 MHz, 1900 MHz, 2100 MHz, 1800 MHz, 2600 MHz, 2500 MHz, 2300 MHz
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) microUSB
Géolocalisation Oui
Batterie 3080 mAh
Dimensions 153 x 76,2 x 7,2 mm
Poids 150 grammes
Couleurs Rose, Gris, Or
Prix 136 euros
Fiche produit

Ce test a été effectué avec un téléphone (2 Go RAM + 16 Go ROM) envoyé par notre partenaire Gearbest. Il existe d’autres variantes avec 3 Go RAM / 32 Go ROM ou 4 Go RAM / 64 Go ROM.

Un design soigné

Xiaomi n’a pas changé grand-chose, le Redmi Note 5A reprend presque tout du modèle 4A : seule la grille de dos disparaît pour laisser place à un alignement de trous de part et d’autre sur la tranche inférieure de l’appareil (comme sur le Mi 5X). Malgré sa désignation low-cost, ce Note 5A est visuellement agréable, avec une finition qui lui donne un aspect métallique vraiment réussi.

En apparence, le tout paraît visuellement réussi, mais le châssis de l’appareil est intégralement en plastique et l’on s’en rend vite compte quand on l’a entre les doigts. Sans forcer ni appliquer de pression, le smartphone émet quelques bruits de craquement au niveau des jointures et sur le côté inférieur gauche de la coque. Celle-ci est d’ailleurs très fine, à se demander si elle protège vraiment bien la batterie. L’ensemble peut manquer de robustesse, avec des sensations cheap, mais cela reste à relativiser, surtout pour du premier prix.

Par extension, aucune fioriture ni feature de flagship, ce n’est pas sur ce téléphone que nous trouverons de capteur d’empreintes, de connectique USB-C ou de double capteur photo : il n’y a que l’essentiel. Comme les précédentes itérations, la prise jack se retrouve sur le haut de l’appareil, au demeurant cela n’est pas pratique selon moi, mais reste une question de goût. En utilisation, le Redmi Note 5A a un bon grip et ne risque pas de glisser des mains de l’utilisateur.

Pas de rétroéclairage pour les boutons physiques…

Audio

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’appareil ne crache le son que par une sortie, du côté droit de la tranche inférieure. Même si la partie gauche est trouée, elle est factice… Dommage. Cette symétrie est sans doute voulue pour harmoniser le design. Du coup, nous constatons le même problème que sur le Mi 5X/A1, en mode paysage un doigt peut facilement venir obstruer la sortie audio.

Pour ce qui est de la qualité du son en lui-même, sur cet unique haut-parleur, le son est un peu plat, mais reste correct malgré cela. Notons par ailleurs qu’il ne sature pas lorsqu’on le pousse au volume maximum.

Écran de qualité

Nous sommes en 2017 et le 720p est toujours de mise sur certains smartphones. Ici, l’écran IPS de 5,5 pouces affiche une résolution de 1280 x 720 pixels, il faut bien avouer que cela pique un peu les yeux quand la norme est au Full, voire au Quad HD.

Côté technique, on relève pour ce Xiaomi Redmi Note 5A une luminosité maximale de 502 cd/m², un contraste de 1407:1 et une température des couleurs de 6850 K. Ces valeurs sont très bonnes, surtout pour un smartphone petit budget.

Nous n’avons constaté aucun problème en extérieur, même en plein soleil l’écran reste lisible et les angles de vision sont très bons, peu importe la position adoptée.

Toutefois, dû à sa faible densité de pixels (267 ppp), le contenu affiché s’avère un peu flou, surtout au niveau du texte de l’interface.

MIUI

Livré sous MIUI 8.5, nous avons tout de suite vérifié pour une mise à jour, et MIUI 9 était cette fois bien disponible d’emblée. Il a suffi de télécharger manuellement la ROM développeur puis l’appliquer via l’outil de mise à jour. La mouture tourne toujours aussi bien, avec une fluidité et une réactivité exemplaires. Pas de lag ou autre problème de navigation constaté, avec « seulement » 2 Go de mémoire vive embarquée, le Redmi Note 5A s’en sort vraiment bien.

Bien entendu, qui dit ROM officielle implique la présence d’apps non désirées et l’absence de la langue de Molière, mais cela n’est pas dérangeant pour peu que l’on comprenne quelques balbutiements en anglais. Il est facile d’installer le Play Store en restaurant une sauvegarde comprenant les packages des services Google.

Les perfs

Équipé d’un processeur S425 couplé à 2 Go de RAM, le Redmi Note 5A n’est pas un monstre de puissance, mais il fait le job dans la plupart des situations. Il arrive à faire tourner des jeux comme Real Racing et Asphalt Xtreme sans trop d’accrocs, même si les graphismes ne sont pas folichons. En revanche, c’est l’hécatombe sur Modern Combat 5, où le jeu tourne carrément au ralenti.

En utilisation normale, voire intensive, la phablette ne bronche pas, ce qui est remarquable pour de l’entrée de gamme. Passé au banc d’essai des benchmarks, le 5A fait seulement un tout petit peu mieux que le 4A.

[table id=1347 /]

Un capteur photo dans la moyenne

<pstyle= »text-align: center; »>

Le Redmi Note 5A est doté d’un capteur de 13 Mégapixels d’assez bonne facture. Les photos obtenues s’avèrent correctes dans la plupart des conditions de prise de vue. Par contre, le mode HDR fait toujours des ravages en produisant une saturation excessive et des effets de halo sur les contours, ce qui est loin d’être plaisant.

Bien entendu, on ne s’en rend compte que sur PC ou une fois les photos publiées. Via la galerie ,les fichiers affichés ne présentent pas ces défauts. La mise au point connaît aussi quelques ratés, il est assez frustrant de dégainer le Note 5A, puis de constater qu’en fait la photo est floue…

En intérieur (luminosité faible/moyenne) on notera beaucoup de bruit et un manque de netteté. Pour l’extérieur, lorsque la nuit tombe, le mode dédié (HHT) essaie de compenser, mais ne fait pas de miracle là non plus.

Le reste des photos, plutôt réussies :

Autonomie

Le Redmi Note 5A tient bien la charge, sa batterie ne se vide pas trop vite, de quoi assurer une journée complète de fonctionnement. Lors d’un test d’autonomie d’une heure sur YouTube, l’appareil finit avec 91 %, un résultat dans la moyenne.


La recharge est en revanche aussi lente que sur d’autres modèles Xiaomi, il faut par exemple 1 h 24 min pour passer de 59 % à 100 %… Dans l’éventualité où il serait bien équipé de la technologie Quick Charge 2.0 (ce n’est pas confirmé), rien ne change en le branchant sur le port dédié.
Autonomie Xiaomi Redmi Note 5A
  • Xiaomi Redmi Note 5A : 91
  • Lenovo Moto E4 : 88
  • Lenovo Moto G5 : 86

Transmissions et accroche réseau

Comme à l’accoutumée, ce smartphone chinois ne dispose pas de toutes les bandes de fréquence, il lui manque entre autres les B28 et B20 pour la 4G française. Cela n’empêche pas de bien capter, mais on se retrouve plus souvent en H+ dans certains endroits, en fonction des antennes à proximité. Pour ce qui est du GPS, le positionnement se fait rapidement et rares sont les déconnexions lorsque le terminal est en mouvement.

Prix et disponibilité

Nul besoin de vendre un rein, le Redmi Note 5A se positionne comme un smartphone abordable. On le trouve habituellement dans les 120 euros chez Gearbest, qui propose d’ailleurs une promotion temporaire sur la version dorée, faisant chuter le prix à 99 euros. Pour ceux qui aiment stocker des photos et de la musique, prévoyez une carte microSD ou l’achat d’une version avec plus de stockage, la limite du modèle 16 Go pouvant être vite atteinte.

Test Xiaomi Redmi Note 5A Le verdict

design
7
Le Redmi Note 5A, malgré son habillage plastique, affiche un design fonctionnel. On se permet cependant d'émettre certains doutes sur sa robustesse à long terme.
écran
7
Un bon écran dans l'ensemble, mais qui souffre de sa trop faible définition, notamment pour le texte.
logiciel
7
MIUI 9, stable et fonctionnelle. L'interface est extrêmement réactive et ne souffre d'aucun bug. Dommage qu'elle soit en anglais (à moins de bidouiller) et nécessite un certain temps d'adaptation pour certains réglages.
caméra
7
Les photos prises sont correctes dans l'ensemble, malgré des difficultés notoires en HDR et en basse luminosité.
performances
6
Ses caractéristiques n'en font pas un foudre de guerre, pourtant le Redmi Note 5A fait tourner la plupart des applications et jeux correctement. Attention cependant aux softs les plus gourmands.
autonomie
8
Le terminal tient allègrement une journée de fonctionnement, voire deux. Le geste quotidien du branchement de chargeur se faite vite oublier en usage modéré.
Note finale du test 7/10
Xiaomi prouve avec son Redmi Note 5A qu'il n'y a pas besoin de vider son compte en banque pour s'offrir un smartphone décent. Il n'est pas parfait sur tous les points (toujours cette histoire de bandes 4G), mais n'en demeure pas moins un bon terminal, et vu son tarif qui défie toute concurrence, difficile de lui faire d'autres reproches.
  • Points positifs
    • Globalement satisfaisant pour de l'entrée de gamme
    • Design d'aspect premium
    • Capteur 13 MP correct
    • Bonne autonomie
  • Points négatifs
    • Pas toutes les bandes 4G
    • Le bruit du plastique
    • Charge trop lente