La VoLTE fait partie des importantes améliorations touchant les appels sur mobiles, et se déploie progressivement chez les opérateurs hexagonaux. Après le lancement d’une campagne de test chez Bouygues Telecom en fin d’année dernière, c’est au tour d’Orange de se lancer dans la bataille. Pas exactement en France, mais avec un smartphone, l’Orange Neva 80.

photo-mediatheque-orange-33174

C’est donc en Roumanie qu’Orange vient d’activer commercialement la VoLTE, avant d’étendre sa disponibilité au reste des pays européens, dont on espère que la France comptera parmi les premiers concernés. L’opérateur mise évidemment sur des smartphones tiers (iPhone, derniers Samsung Galaxy…) mais aussi sur un terminal à ses couleurs, l’Orange Neva 80.

Orange Neva 80

Ce dernier, tournant sous Android 6.0 Marshmallow avec l’interface Orange Experience 8, est le fruit d’une collaboration avec ZTE, qui signe ici un terminal de 5,2 pouces, dont la coque arrière imite le métal, et qui mesure  seulement 7,6 mm d’épaisseur pour 143 grammes. Sous son capot, un SoC Snapdragon 617 est associé à 2 Go re RAM, tandis que 16 Go sont dédiés au stockage de données. ZTE a également affublé le smartphone d’un appareil photo dorsal de 13 mégapixels, et d’un capteur frontal de 5 millions de points. Côté 4G, on compte bien sûr sur un support de cette VoLTE, mais aussi de la Catégorie 6. Notez également qu’une puce NFC est de la partie, et que le service Orange Cash sera préinstallé sur l’appareil, notamment en France, en Espagne et en Pologne.

Chez Orange, le vice-président en charge de objets connectés, Yves Maître, explique : « L’Orange Neva 80 n’est pas seulement un smartphone unique qui se démarque par une expérience de voix enrichie, mais il se trouve au cœur de notre stratégie. Nous proposons en effet les derniers smartphones innovants au bon prix qui tirent tout le bénéfice des réseaux convergents et haut débit. » De fait, ce tarif est prévu pour rester sous la barre des 200 euros, pour une disponibilité à partir du mois d’avril prochain.