SFR a annoncé avoir passé un partenariat avec Sigfox, une entreprise française spécialisée dans le réseau dédié aux objets connectés. Un moyen pour l’opérateur français de répondre à Orange et Bouygues Telecom, qui ont fait le choix d’un réseau concurrent, LoRa.

Capture d’écran 2015-10-16 à 18.01.57

SFR tenait hier une conférence de presse sur ses projets d’activités dédiées aux entreprises. Il y était notamment question de raccordement des entreprises à la fibre ou à la 4G, mais le point le plus intéressant de cette conférence était sans conteste l’annonce d’un partenariat avec Sigfox. Il s’agit d’un opérateur de réseau destiné aux objets connectés.

 

SFR dispose maintenant d’un réseau dédiés aux objets connectés capable de concurrencer celui d’Orange et de Bouygues Telecom

Pour SFR, c’est l’occasion de proposer à ses clients professionnels une offre de connexion réseau aux objets connectés. « Nous sommes convaincus que le marché de l’Internet des Objets est une opportunité à saisir dès aujourd’hui, avec une vision mondiale », explique Michel Combes, le PDG de SFR. « Les volumes porteront sur des milliards de connexions. […] La disponibilité de l’offre SIGFOX permet enfin d’apporter dès aujourd’hui des solutions à nos clients entreprises ».

C’est aussi et surtout un moyen de répondre à Orange et Bouygues Telecom, qui ont annoncé avoir adopté une technologie concurrente dans les domaines des objets connectés, avec le réseau LoRa. Avec Sigfox, SFR bénéficie d’une offre déjà à même de concurrencer les deux autres opérateurs. Car contrairement à Orange et Bouygues Telecom, Sigfox bénéficie déjà d’une couverture réseau importante. Sigofx annonce ainsi couvrir déjà 92 % de la population, alors que le réseau LoRa est encore en pleine construction.

Cette offre est d’autant plus importante qu’elle va permettre à SFR de signer dès à présent des contrats. Le Monde cite ainsi un ancien cadre de SFR : « C’est une question de communication. Même s’ils n’ont pas encore de réseau, Orange et Bouygues Telecom arrivent à attirer des projets. SFR non. Or, même les projets ne sont pas toujours aboutis, un client signe ensuite pour dix ans ».

 

Un moyen d’accéder à des points hauts pour Sigfox

Pour Sigfox, ce partenariat va non seulement lui permettre d’accéder à des points hauts (les toits et tours qui lui permettent de déployer ses antennes), son principal point faible actuellement. Son partenariat avec SFR et Altice va également lui permettre de déployer son réseau dans de nouveaux pays, comme le Portugal, les États-Unis ou Israël.

Si le domaine des réseaux d’objets connectés vous semble abstrait, sachez que nous avons publié un dossier complet sur le réseau LoRa faisant très clairement le point sur le fonctionnement, l’intérêt et les enjeux de tels réseaux qui seront, à terme, la base de l’IoT.