L’interface des voitures de Tesla vous fait rêver ? Audi et Volvo ambitionnent de la ringardiser, en adoptant… Android.

Android sur un concept de Volvo XC60

Le modèle Tesla

Tesla est un constructeur avant-gardiste qui séduit les technophiles en transposant à l’automobile de nombreux concepts issus des secteurs de l’électronique et de la mobilité.

L’écran géant servant de console centrale — avec sa navigation Google Maps, ses webradios ou son navigateur internet — en est le symbole. Certains présentent ainsi la Model S comme une tablette sur roues.

Pourtant, j’ai testé cette voiture à plusieurs reprises et parcouru quelques milliers de kilomètres à son volant, et je peux vous dire que l’interface, basée sur Linux, n’est pas aussi aboutie que celle d’un iPad ou d’une tablette Android. Elle manque de fluidité, et surtout le guidage n’est pas du tout à la hauteur de celui d’une application mobile, si bien qu’on préfère utiliser son minuscule smartphone, un comble !

Tesla a néanmoins un immense mérite : il a bousculé les constructeurs historiques, qui présentent ces dernières années des cockpits et des interfaces plus prometteurs que jamais.

L’habitacle futuriste d’une Tesla Model S

Android directement sur certaines Audi et Volvo

Audi et Volvo annoncent ainsi qu’ils préparent des voitures embarquant directement Android.

Ces voitures ne seront pas seulement compatibles Android Auto, contrairement à ce que certains médias ont écrit, les modèles de série le sont d’ailleurs déjà. Android Auto n’est qu’une fonction, un logiciel exécuté sur la voiture, servant à déporter l’écran de son téléphone sur celui de la voiture.

Cette annonce est sans rapport avec Android Auto, qui ne consiste qu’à déporter l’écran de son smartphone sur celui de sa voiture

Les deux constructeurs parlent ici d’un système d’infodivertissement reposant directement sur Android. Autrement dit, Android est ici le système d’exploitation de ce qu’on appelle vulgairement le GPS. Une alternative à l’éternel QNX de BlackBerry. Il sera d’ailleurs compatible avec Android Auto, ainsi qu’avec Apple CarPlay, mais il sera aussi et surtout autonome.

Cet Android automobile donnera accès aux réglages de la climatisation, des fauteuils, il exécutera des applications Android spécifiques, mais aussi… Google Assistant. Il pourra aussi s’afficher sur ce qu’on appelle le combiné d’instruments virtuels, c’est-à-dire sur l’écran qui remplace les compteurs.

Concrètement, il apportera à ces voitures un riche catalogue d’applications ainsi que la fluidité des terminaux modernes. On suppose qu’il faudra que les applications aient été adaptées à une utilisation en voiture, mais les portages ne seront qu’une formalité : il suffira de concevoir une nouvelle interface, mais on conservera le code, comme pour une application universelle pour téléphone, tablette et TV.

Deux concepts exposés à la Google I/O 2017

Audi et Volvo exposeront une « preview » de leurs systèmes à la Google I/O 2017, qui se tiendra cette semaine en Californie. Ils exposeront plus précisément un concept d’habitacle pour le nouveau Volvo XC60, ainsi que le concept Audi Q8 Sport.

Nous y découvrirons s’il s’agit simplement d’une expérimentation, ou si ces constructeurs ont déjà planifié une concrétisation.

Après les téléphones, les téléviseurs, les montres ou les objets connectés, Android conquiert en tout cas les voitures.

Le concept Audi Q8 Sport