Bouygues Telecom nous a conviés cet après-midi à découvrir un « projet secret » sur lequel une petite équipe travaille depuis peu de temps. Son nom de code est Miami et il s’agit en fait d’un décodeur tournant sous Android TV. Et la présentation à laquelle nous avons pu assister était pour le moins convaincante.

BoxTv-contexte-02

Projet Miami est une petite box TV qui ne paye pas de mine. Avec ses 15 × 15 cm, elle se loge idéalement sous la télévision ou se cache dans un meuble approprié. Bouygues Telecom a de grandes ambitions pour elle, puisqu’il s’agit bien d’une box TV (et non d’une box Internet) de nouvelle génération tournant sous Android TV.

BoxTv-contexte-01

Côté matériel tout d’abord, elle renferme un processeur à quatre cœurs de marque Marvell, une puce Armada 1500 Pro, légèrement plus puissante qu’un Snapdragon 400. Elle possède également deux puces GPU, l’une dédiée à la 3D (Vivante GC 4000 3D) et l’autre dédiée à la 2D (Vivante GC420). Pour le reste, elle dispose de 2 Go de RAM et de 16 Go de mémoire interne que l’on peut étendre à l’aide d’une carte SD, d’une clé USB ou d’un disque dur (on y revient). Enfin, au niveau de la connectique, elle est compatible Bluetooth 4.0, WiFi (jusqu’à la norme n), possède un unique port USB, un port HDMI 1.4, une sortie optique pour le son, une prise d’antenne TV et d’un tuner TNT HD. Et elle intègre également une fonction Chromecast.

Mais ce qu’il y a l’intérieur de cette box TV est presque anecdotique par rapport à son aspect logiciel. C’est de loin l’aspect le plus intéressant du projet Miami, puisque cette box tourne sous Android TV. Bouygues Telecom assure avoir travaillé « rapidement et secrètement avec une petite équipe et en collaboration avec des start-ups françaises ». Google a également aidé Bouygues Telecom pour la conception logicielle de cette box. Le projet Miami a pour but de créer le décodeur TV ultime. Comprenez par là qu’il doit être à la fois capable d’afficher la télévision classique, mais aussi dans le même temps la VOD et la télévision de rattrapage. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le projet est prometteur.

Ecran Miami 6 - Une seule interface

L’écran d’accueil de Projet Miami

Cette box a été conçue de façon à rendre l’expérience de l’utilisateur la plus simple possible. Au lancement de la box, l’utilisateur arrivera systématiquement sur la télévision classique, en direct. Une simple pression sur la touche TV de la télécommande affichera en revanche un menu avec quatre options : Chaînes, Services, Applis et Suggestions. Commençons par le menu Chaînes, qui affiche de façon très classique une mosaïque de chaînes de télévision. Il est possible alors de les trier avec des filtres basiques, d’en mettre certaines en favoris ou d’avoir des informations sur le programme en cours.

Le menu Service est un peu plus intéressant puisqu’il permet de rechercher du contenu soit en VOD soit en télévision de rattrapage. Le service de VOD est par défaut celui de Bouygues Telecom, Bbox VOD, mais il est également possible d’accéder à toutes les émissions en rattrapage très simplement, sur toutes les chaînes possibles françaises. Et cela passera par des applications partenaires développées par les chaînes de télévision. Bouygues Telecom est en discussion avec elles, et il nous a été expliqué que la très grande majorité des chaînes de télévision françaises seront intégrées d’office dans le rattrapage de ce menu Services.

Ecran Miami 2 - Bbox VOD

Le menu de VOD

Le menu Suggestion quant à lui est peut-être ce qu’il y a de plus intéressant sur cette box. Ce menu a été développé par une start-up française, Spideo. Il s’agit d’un moteur de suggestions destiné à aider l’utilisateur à choisir ce qu’il va regarder. Outre la recherche manuelle classique, on retrouve des filtres intéressants. « Vous aimerez » va proposer une série de programmes TV, d’émissions de replay ou de VOD en se basant sur l’historique de l’utilisateur. Mieux, le filtre « Similaire » va rechercher des contenus vidéo relatifs à ce que l’on regarde actuellement. Durant la présentation, nous sommes allés sur Public Sénat et le moteur de recherche « Similaire » a alors proposé des émissions politiques en rapport sur d’autres chaînes, des documentaires et des films. Dans le cas où il s’agirait d’un contenu en VOD (payant, donc), il suffira de cliquer dessus pour l’acheter, sans avoir besoin de passer par un menu dédié. L’interface se veut souple et surtout la moins contraignante possible. De ce que nous avons pu voir, c’était très probant.

Ecran Miami 4 - Applications Android

Le menu application.

Le menu Application, enfin, regroupe toutes les applications Android qui peuvent tourner sur l’Android TV. De base, il contiendra la majorité des applications de Google (YouTube, dont la navigation a été pensée pour la télécommande), mais aussi Chrome et surtout le Play Store. La boutique d’application de Google mettra uniquement en avant des contenus qui ont du sens sur la télévision. Concrètement, les applications de télévision de rattrapage, de vidéo, de média center mais aussi de jeu. Il sera a ce titre possible de brancher une manette en USB ou en Bluetooth sur la box pour pouvoir jouer à des jeux vidéo Android. Il y aura certainement des limitations au niveau des applications que l’on peut installer sur cette TV, mais nous n’avons pas eu de détail à ce sujet.

Ecran Miami 5 - Applications contextualisées

Automatiquement, Projet Miami va trouver les applications liées à la chaîne que l’on regarde.

Enfin, Android oblige, il sera possible de transformer sa box en Media Center. Par défaut, le projet Miami intègrera un Media Center pour regarder vos innombrables films de vacances, mais il sera tout à fait possible d’installer n’importe quelle application (Plex, par exemple) pour retrouver son interface favorite. Il sera également possible de faire reconnaître son NAS grâce au DLNA, de brancher une clé USB ou un disque dur pour enregistrer ou lire du contenu vidéo. Last but not least, le projet Miami sera lancé avec une application dédiée (compatible iOS et Android) qui fera office de télécommande, clavier et trackpad virtuel. Les claviers et souris Bluetooth seront naturellement compatibles avec le boitier.

Cette box TV sera lancée officiellement en octobre prochain après une phase de test effectuée dès cet été par quelques clients sélectionnés par Bouygues Telecom. On ne connaît pas exactement le tarif à laquelle elle sera vendue. Bouygues Telecom compte l’intégrer dans un forfait (fibre ?) à moins de trente euros. Sera-t-il possible de l’acheter à part si l’on n’est pas client de Bouygues Telecom ? Techniquement, cela est possible et visiblement en cours de discussion au sein de l’opérateur. Les responsables de son développement semblaient plutôt enthousiastes vis-à-vis de cette idée, mais Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Telecom semblait beaucoup moins chaud. Bouygues Telecom n’a de toute façon pas encore fini de travailler sur cette box fort prometteuse.

Ecran Miami 3 - Suggestions

Le logo (en haut à gauche) et le nom de la box (projet Miami) sont encore provisoires

Quoi qu’il en soit j’ai été assez impressionné par le projet Miami. Lors de cette présentation, la fluidité était réellement au rendez-vous. Les différentes mosaïques de chaînes et les carrousels de contenus s’affichaient tous de façon très rapide et fluide. L’interface était d’ailleurs tellement rapide qu’elle s’affichait bien souvent avant même le contenu vidéo. En scrollant dans les menus, les cadres de l’interface s’affichaient avant le chargement des images de preview. C’est plutôt bon signe.

Les menus quant à eux m’ont semblé relativement compréhensibles, en tout cas accessibles à monsieur tout le monde. Toutes les box TV ne peuvent pas s’en vanter. Finalement, le principal « défaut » à mon sens de cette box est qu’elle est beaucoup trop centrée sur la télévision classique que sur l’aspect Internet. La télécommande – qui ne possède qu’une poignée de boutons – possède un gros bouton TV qui ramène systématiquement sur la télévision « en direct » pour ne jamais perdre l’utilisateur. Je dis peut-être cela parce que je suis un nerd qui n’a pas (et n’aime pas) la télévision chez lui, mais j’ai été séduit par le fait que l’on puisse retrouver énormément de contenu Internet sur cette box sans passer par 15000 menus lourdingues. Bouygues Telecom a fait en sorte que cette box puisse plaire à monsieur tout le monde, et monsieur tout le monde aime la télévision classique. C’est un choix cohérent, qui ne plaira peut-être pas à une petite minorité. Dans tous les cas, le projet Miami augure du très bon sur les boîtiers TV du futur : ils seront performants, dotés d’une interface fluide et seront surtout pour la première fois capable d’allier intelligemment télévision classique, télévision de rattrapage et VOD.