Facebook Messenger : un nouveau système de notifications pour plus de sécurité

Des alertes... pour vous alerter

 

Facebook Messenger dévoile un nouveau système de notifications axé sur la sécurité des utilisateurs du service de messagerie. L'idée est de les protéger contre les contacts indésirables et les fraudes éventuelles en leur fournissant les bons conseils.

Facebook Messenger

Messenger veut rassurer ses utilisateurs en leur promettant de bonnes protections contre les dangers de sa plateforme.

Avec Messenger, Facebook propose l’un des services de messagerie instantanée les plus populaires au monde. C’est pourquoi il est intéressant de voir les équipes de l’application communiquer aujourd’hui autour de la sécurité des utilisateurs pour les protéger conte les messages indésirables et les escroqueries.

« Nous introduisons des notifications de sécurité dans Messenger qui apparaîtront dans un chat et fourniront des conseils pour aider les utilisateurs à détecter les activités suspectes et à prendre des mesures pour bloquer ou ignorer une personne lorsque quelque chose semble louche », lit-on dans le communiqué de Messenger.

En d’autres termes, vous verrez apparaître une notification de prévention dès que l’application estime suspecte la personne qui vous envoie un message. Ladite alerte vous indiquera alors ce que vous pouvez faire pour vous en débarrasser.

Facebook Messenger et la sécurité

L’application affiche des notifications d’alerte en cas de message suspect // Source : Messenger

La fonctionnalité a commencé à se déployer sur la version Android de l’application Messenger dès le mois de mars dernier. Sur iOS, elle commencera à faire son apparition à partir de la semaine prochaine. Tous les utilisateurs seront, à terme, concernés.

Vers le chiffrement de bout en bout

Les équipes de Messenger en profitent pour rappeler leur volonté de proposer des conversations chiffrées de bout en bout. C’est d’ailleurs dans le cadre de ce processus qu’est proposée cette nouvelle fonctionnalité.

Nous avons développé ces conseils de sécurité avec du machine learning qui examine les signaux comportementaux suspects comme un adulte envoyant une grande quantité de demandes d’amis ou de messages à des utilisateurs de moins de 18 ans. Cela garantit ainsi que, dès lors que Messenger sera chiffré de bout en bout, ces nouvelles fonctionnalités seront déjà disponibles et efficaces.

Protéger les mineurs

Messenger met aussi en avant son intention de protéger les personnes mineures sur Internet. Si l’application supprime déjà les profils d’adultes dont les interactions avec les utilisateurs de moins de 18 ans sont jugées inappropriées, la nouvelle fonctionnalité présentée aujourd’hui vise aussi à prévenir correctement les mineurs avant qu’ils ne s’engagent dans une discussion avec un adulte inconnu.

L’idée est de leur communiquer les bonnes pratiques à adopter afin d’agir en conséquence avant d’entamer la conversation.

Messenger contre les fraudes

Enfin, le but annoncé de Messenger est également de lutter contre les tentatives d’escroquerie. « Trop souvent, les utilisateurs interagissent avec des individus en ligne qu’ils pensent connaître ou en qui ils ont confiance, alors qu’ils peuvent s’avérer être des escrocs ou des imposteurs. Ces comptes peuvent être difficiles à identifier au premier abord et ces stratagèmes peuvent se révéler coûteux pour leurs victimes », explique le communiqué.

Les spams et logiciels malveillants sont déjà filtrés sur la plateforme de Facebook. Toutefois, les nouvelles notifications de sécurité mises en place promettent également aux utilisateurs de les aider à « prendre des mesures pour éviter de tomber dans ce genre de pièges ».

Connaissiez-vous les clients Messenger proposés par Facebook sur Windows 10 et macOS ? Proposés respectivement sur le Windows Store et l’App Store, ils étaient remplis de bugs et manquaient cruellement de fonctions. Il n’était pas possible, par exemple, de passer un appel…
Lire la suite

Les derniers articles