Facebook lance Messenger Rooms, le concurrent de Zoom connecté à WhatsApp et Instagram

 

Après une présentation il y a quelques semaines, Facebook lance Messenger Rooms avec l'intention de contre-attaquer le succès grandissant de Zoom.

Messenger Rooms // Source : Facebook

Le confinement à l’échelle mondiale a mis en lumière des gagnants et des perdants dans le secteur des nouvelles technologies ou du divertissement. Pendant que le monde s’arrachait la Nintendo Switch, et que la solution de communication Zoom faisait des émules, malgré les critiques concernant la sécurité des données, les géants des communications instantanées comme Skype, Facebook Messenger ou WhatsApp semblaient parfois être laissés sur le carreau, mais Facebook ne comptait pas se laisser abattre.

Le 27 avril, la firme a présenté Messenger Rooms, sa solution de visioconférence avec jusqu’à 50 invités. Le service est désormais disponible pour tous.

Une connexion à WhatsApp et Instagram

Le service propose donc de créer une réunion en quelques clics avec un thème, selon si c’est plutôt pour prendre des nouvelles de sa famille, ou pour travailler.

messenger rooms facebook

Facebook lance Messenger Rooms, un nouveau service de visioconférence // Source : Faceboook

C’est aussi l’un des premiers services de la firme à pousser l’intégration entre ses réseaux sociaux. La création de Room se fait pour le moment uniquement dans les applications Facebook et Messenger, mais devrait bientôt être disponible dans Instagram et WhatsApp. Il suffit ensuite de partager le lien vers la Room pour inviter d’autres utilisateurs, qui n’ont besoin de s’identifier avec aucun compte. Il est également possible de verrouiller la Room pour éviter qu’un lien ne soit trop facilement partagé.

Messenger

Messenger

Pour rappel, ce service ne propose pas le chiffrement des conversations pour le moment, l’une des promesses de Zoom, mais Facebook avait annoncé travailler sur le sujet. Il faudra donc encore se montrer patient. En attendant, Facebook avait promis de ne pas faire usage des données à des fins publicitaires. Encore faut-il réussir à faire confiance au géant du web après les nombreux scandales des dernières années.

Les derniers articles