TikTok ne sera pas racheté par Microsoft, le géant Oracle toujours en piste

 

À quelques jours de son bannissement potentiel des États-Unis, TikTok n'a pas encore trouvé un acquéreur. ByteDance ne signera pas avec Microsoft, mais Oracle est toujours en piste.

L'application TikTok

L’application TikTok // Source : Pixabay

Depuis plusieurs semaines, TikTok est menacé de disparaitre aux États-Unis après que Donal Trump a signé le bannissement de cette application et WeChat. Seul espoir pour TikTok, la branche occidentale du géant chinois ByteDance : trouver une entreprise pour racheter le réseau social populaire d’ici le 20 septembre 2020. Microsoft était le premier prétendant à ce rachat, mais ByteDance a confirmé que ce ne serait pas la firme de Redmond qui rachèterait la branche américaine. Voici la déclaration de Microsoft sur le sujet.

ByteDance nous a fait savoir aujourd’hui qu’ils ne vendraient pas les activités américaines de TikTok à Microsoft. Nous sommes convaincus que notre proposition aurait été bonne pour les utilisateurs de TikTok, tout en protégeant les intérêts de la sécurité nationale. Pour ce faire, nous aurions apporté des changements importants pour garantir que le service réponde aux normes les plus élevées en matière de sécurité, de respect de la vie privée, de sécurité en ligne et de lutte contre la désinformation, et nous avons clairement énoncé ces principes dans notre déclaration du mois d’août. Nous attendons avec impatience de voir comment le service évoluera dans ces domaines importants.

Derrière ce refus se cacherait en fait le blocage par la Chine de la revente des algorithmes de TikTok. Microsoft souhaitait en effet absorber l’intégralité des activités de TikTok aux États-Unis, et même dans le reste de l’occident, mais d’après le South China Morning Post, la Chine aimerait plutôt chercher un simple partenaire pour les infrastructures du service. Les discussions entre TikTok et le gouvernement américain évolueraient d’heure en heure pour définir les contours de ce nouveau contrat.

Oracle : le nouveau favori

Une entreprise ressort désormais comme le favori pour signer ce contrat avec TikTok : Oracle. Déjà prétendant depuis plusieurs semaines, l’entreprise spécialisée dans les bases de données ne rachèterait pas totalement TikTok, mais deviendrait son fournisseur exclusif d’infrastructure aux États-Unis. Dans ce scénario, TikTok appartiendrait toujours à ByteDance, mais ses activités aux États-Unis passeraient exclusivement par les serveurs d’Oracle, sur lequel le gouvernement américain a un droit de regard.

Comme l’indique le site Axios, ce nouveau deal devrait avoir les faveurs du gouvernement américain, les dirigeants d’Orcacle sont des proches de Donald Trump. En effet, Larry Ellisson, executive chairman d’Oracle, a organisé une collecte de fonds pour Trump, et Safra Cats, CEO d’Oracle, était dans l’équipe de Trump en 2016. D’après le New York Times, ByteDance aurait bien choisi Oracle comme partenaire technologique.

S’il devait arriver, cet accord devrait être signé dans les prochains jours et validé par la Maison-Blanche. Donald Trump a confirmé qu’il ne reporterait pas la date butoir fixée au 20 septembre.

Les derniers articles

  • Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    Apple

    Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    27 septembre 202027/09/2020 • 16:00

  • Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1
    6 /10

    Fairphone

    Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1

    27 septembre 202027/09/2020 • 14:00