WeChat et TikTok : Trump signe le bannissement de ces applications

Le reste de Tencent est épargné, pour le moment

 

En septembre, les résidents des États-Unis n'auront plus le droit de commercer ou d'utiliser les applications WeChat et TikTok. Cette dernière pourrait être rachetée avant cette date.

Donald Trump

Donald Trump // Source : Official White House Photo, Shealah Craighead

Malgré les menaces de la Chine, Donald Trump entend bien faire de sa guerre commerciale un sujet d’actualité fort. Il faut dire que comme le rappelle le New York Times, Donald Trump est à la traine dans les sondages face à son opposant démocrate Joe Biden, notamment en raison de sa médiocre gestion de la crise sanitaire. Comme pour marquer un nouvel acte de sa campagne, le président des États-Unis a signé deux executive orders visant à interdire TikTok et WeChat sur le sol américain.

TikTok a 45 jours pour être racheté

Invoquant une nouvelle fois les problèmes de sécurité posés par la collecte de donnée exercée par ces applications, Donald Trump va interdire dans 45 jours les résidents américains de faire du commerce avec TikTok ou WeChat. Cela signifie que passée cette date, les entreprises américaines comme Apple, Google et Microsoft, ont le devoir d’arrêter tout commerce avec ces applications et donc de les proposer sur leurs boutiques d’applications. Même télécharger l’application, au format APK par exemple, pourrait être interdit suite à la mise en application de ce décret.

Cela pose immédiatement une date butoir pour l’éventuel rachat de l’application TikTok par Microsoft.

Le géant Tencent visé, mais pas ses investissements

Le nouveau venu dans ce conflit est donc l’application WeChat détenue par le géant chinois Tencent. On ne connait pas forcément directement cette entreprise, mais les joueurs connaissent forcément les entreprises comme Riot (League of Legends), Ubisoft, Epic Games (Fortnite) ou Paradox dans lesquels le géant chinois a fortement investi et détient des parts.

En visant WeChat, Donald Trump s’assure de pénaliser Tencent sans toucher directement aux entreprises américaines dans lesquels le géant chinois a des parts. L’action Tencent a perdu 10 % de sa valeur en bourse dans les heures suivant la signature du décret américain. Au-delà d’une simple messagerie instantanée, WeChat est très utilisée dans le monde et en particulier en Chine comme service de transaction pour faire des affaires. Bloomberg estime que son interdiction pourrait avoir des conséquences assez larges, de la fabrication de masques médicaux ou de l’iPhone, à la signature de contrats entre des banques ou des services juridiques.

WeChat

WeChat

Les derniers articles