TikTok vs Trump : Oracle est très bien parti pour gérer l’app aux États-Unis

 

Quel rapport percevez-vous entre Oracle, un éditeur de logiciels de gestion intégré, et TikTok, un réseau social de vidéos courtes ciblant les jeunes utilisateurs ? Aux États-Unis, le premier a pourtant toutes les chances d'acquérir les activités du second.

Dans l’une de ses dernières dépêches, l’agence Reuters rapporte que selon Donald Trump, la société Oracle serait très proche de finaliser un partenariat avec ByteDance, l’éditeur chinois de TikTok.

On le sait, l’administration de Donald Trump estime que l’application TikTok envoie beaucoup trop de données des utilisateurs américains vers la Chine. En cela, la plateforme serait carrément une menace pour la sécurité du pays. Pour cette raison, les États-Unis exigent de ByteDance qu’il trouve une société américaine pour récupérer la gestion de ses activités outre-Atlantique, et ce, avant le 20 septembre au risque de voir le réseau social être banni.

Les termes de l’accord

Plus précisément, le spécialiste des solutions logicielles à destination des professionnels ne procéderait pas tout à fait à un rachat, mais deviendrait partenaire technologique en prenant des parts dans la société ByteDance qui, elle, resterait maîtresse de son précieux algorithme. Un compromis qui pourrait satisfaire le gouvernement chinois très hostile à cette manœuvre de la Maison-Blanche.

En d’autres termes, Oracle devrait s’occuper des activités de TikTok sur le sol américain et donc gérer les données des utilisateurs afin qu’elles ne soient pas renvoyées vers la Chine.

Siège d'Oracle à Redwood City, Californie

Siège d’Oracle à Redwood City, Californie // Source : Wikimedia

Cet arrangement permettrait à ByteDance de conserver la majorité des activités de TikTok tout en se conformant aux demandes de l’administration de Donald Trump. Ce dernier affirme à Reuters : « j’ai entendu qu’ils étaient très proches de signer un accord ».

Mais pourquoi Oracle ?

Parmi ses expertises, Oracle commercialise un système de gestion de base de données. On imagine alors que le groupe américain pourrait exploiter ce savoir-faire pour garantir la sécurité des données des utilisateurs étasuniens.

Notons aussi que le cofondateur et ancien PDG d’Oracle Larry Ellison a levé une campagne de fonds pour soutenir Donald Trump. Le dirigeant actuel de la société a aussi publiquement montré son soutien au président. Cela n’aura certainement pas échappé à ByteDance. Finalement, il n’est donc peut-être pas si surprenant de voir un rapprochement entre ces deux sociétés.

Une annonce officielle concernant la signature d’un accord devrait donc bientôt être formulée.

Les derniers articles