Bonne nouvelle pour les utilisateurs iPhone, la fonctionnalité de crowdsourcing sur Google Maps que l'on connaît sur Android est déployée sur les appareils iOS. Sur Android, on profite de nouvelles fonctions.

Le système participatif déjà connu sur Android est désormais déployé sur iOS : les utilisateurs peuvent signaler des incidents routiers tels que des accidents de voiture, les radars de vitesse et des obstacles sur la route.

Comme pour Waze, les radars ne sont pas rajoutés sur la carte par Google, mais pas les utilisateurs qui peuvent donc signaler leur présence. Ainsi, une icône sera affichée sur la carte à l’endroit où le radar est placé. L’utilisateur peut ensuite adapter sa vitesse pour éviter de se faire flasher ou pour éviter un accident.

Pour se repérer ou chercher une destination Google Maps est le premier service qui vient à l’esprit, car l’application de cartographie se...

3 raisons de télécharger cette application

  • Horaires et lignes de transport en commun
  • GPS pour votre véhicule
  • Trouvez les meilleurs, restaurants, bars, musées...

La fonctionnalité est pour la première fois disponible sur les iPhone, mais Google ajoute également la possibilité de signaler quatre nouveaux types d’incidents sur iPhone et Android : les zones de construction, la fermeture de voies, les véhicules handicapés (PMR et TPMR) et les objets sur la route (comme des branches ou des cartons).

En France, comment ça marche ?

Evidemment, en France, nous ne profitons pas de toutes les fonctions disponibles. Les avertisseurs de radars sont interdits en France depuis le 5 janvier 2012, l’article R413-15 du Code de la route définit que tous les systèmes permettant de géolocaliser les dispositifs de contrôle de police sont totalement illégaux. Par contre si les avertisseurs de radars sont interdits, les aides à la conduite et à la navigation sont autorisées.

Les radars fixes peuvent donc être signalés par des zones de danger très larges, 4 kilomètres sur autoroute et 300 mètres en agglomération, et évidemment on peut profiter pleinement de l’avertisseur des zones de travaux, des virages accidentogènes ou des conditions de trafic particulières.