Coupe du monde de football : comment l’IA va venir en aide à l’arbitrage

 

Un nouveau système d’arbitrage semi-automatisé sera mis en place lors de la prochaine Coupe du monde de football 2022 au Qatar. Celui-ci permettrait d’offrir de meilleures décisions dans des situations de hors-jeu à l’aide d’un nouveau système utilisant l’intelligence artificielle.

Coupe du Monde 2022 Qatar IA hors-jeu (1)
Source : FIFA

Fini les matches qui basculent sur des hors-jeux imaginaires ou non sifflés. La technologie va s’inviter à la prochaine Coupe du monde de football en espérant y remédier.

Le prochain rendez-vous footballistique aura lieu fin 2022 au Qatar. La FIFA y a annoncé la mise en place de caméras épaulées par un système d’intelligence artificielle afin d’aider les arbitres à prendre de meilleures décisions concernant les situations de hors-jeu.

Un système qui traque le cours du jeu plusieurs centaines de fois par seconde

Lors de la compétition, un capteur va être placé directement dans le ballon ainsi que 12 caméras disposées sous le toit du stade. Ce dispositif permettra ainsi de traquer la position du ballon 500 fois par seconde et d’utiliser l’IA pour suivre automatiquement 29 points précis sur le corps des joueurs à un rythme de 50 fois par seconde.

Un logiciel utilisera ensuite toutes les données recueillies pour envoyer des alertes automatisées au corps arbitral lorsqu’un joueur se retrouve en situation de hors-jeu. Les arbitres situés dans la salle de contrôle pourront alors valider ou non la décision et indiquer à l’arbitre principal sur le terrain la bonne décision à prendre.

Un outil plus rapide que la VAR

La FIFA affirme que ce processus ne prendra que quelques secondes et permettra une prise de décision plus efficace lors des matchs. Toutes les données récoltées fourniront également de quoi créer des animations automatisées pour montrer la raison de la décision et pourront être utilisées sur les écrans du stade et par les chaînes de télévision qui diffuseront les matchs de la compétition.

Ce nouveau système fait suite à la dernière grande innovation en matière de prise de décision arbitrale dans le football avec l’adoption de l’arbitrage vidéo (VAR) qui permet maintenant aux arbitres de revoir certaines actions depuis un écran situé au bord du terrain. Mais cela peut prendre un certain temps avant d’aboutir à une décision. Cette technologie a déjà été mise en œuvre lors du Mondial 2018.

Le président de la commission des arbitres de la FIFA Pierluigi Collina précise toutefois que la décision finale sur le terrain restera celle des arbitres et arbitres assistants. Cette technologie doit simplement leur faciliter la tâche.

Ce nouvel ajout a nécessité trois années de recherches et de tests. Cette technologie devrait entrer en action dès le match d’ouverture de la compétition qui opposera le Sénégal aux Pays-Bas, le 21 novembre prochain.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles