Une équipe de chercheur a créé une application mobile expérimentale dont l’objectif est de mesurer la tension artérielle des utilisateurs grâce à un selfie vidéo.

 

Le selfie. S’agit-il d’un outil idéal pour assumer son physique et entamer une réflexion approfondie sur notre relation au corps ou n’est-ce qu’une manifestation égocentrique d’une vaine quête de reconnaissance dans un océan de futilités modernes ? Cet article ne répond pas à cette question.

Non, le sujet du jour concerne des selfies vidéo capables de mesurer votre tension artérielle. C’est en effet le projet d’application mobile sur lequel travaille une équipe de chercheurs canadiens et chinois. Ces derniers ont fait la démonstration de leur technologie et affirment qu’elle fonctionne dans 95 % des cas.

« Nous utilisons une technologie appelée imagerie optique transdermique », explique Kang Lee, l’auteur principal de ce projet de recherche, dans une interview accordée à Quartz. Concrètement, la lumière émise par le smartphone rebondit sur les protéines présentes près de la surface de la peau. Or la réflexion de la lumière varie en fonction du type de protéines.

Grâce à cela, la solution mise au point par les chercheurs peut détecter une protéine en particulier : l’hémoglobine. En traquant celle-ci — grâce à 900 photos prises en 30 secondes –, le logiciel peut calculer la tension de l’utilisateur.

Le hic

Les tests ont été effectués sur un panel de 1328 personnes et malgré le taux de réussite mis en avant par les chercheurs, un souci doit être signalé. Plus de 95 % dudit panel avaient la peau claire. Reste donc à déterminer si cette technologie est aussi efficace sur tous les types d’épidermes.

L’un des challenges sera notamment de faire en sorte que l’application expérimentale soit capable de différencier l’hémoglobine de la mélanine, une autre protéine qui assombrit la peau. Pour le savoir, il faudra forcément faire des tests adéquats et entraîner les algorithmes en conséquence.

Les chercheurs affirment en être conscients et promettent de faire le nécessaire pour éviter d’éventuels biais dus à la couleur de la peau.