Le Google Pixel 4 profitera d’un tout nouveau système de reconnaissance faciale et, c’est promis, celle-ci ne souffrira pas de biais racistes.

Ça y est, Google a confirmé deux fonctionnalités très attendues sur les Google Pixel 4 et Pixel 4 XL : une reconnaissance faciale plus efficace que jamais et le contrôle du smartphone sans le toucher — grâce au projet Soli.

Pour ce faire, Google a inséré une foultitude de capteurs dédiés à ces utilisations au-dessus de l’écran du Pixel 4 et, en combinant ces derniers à l’appareil photo frontal, on comprend mieux pourquoi le front du futur smartphone paraissait aussi imposant sur les rendus dévoilés avant l’heure.

Inclusivité

Mais revenons-en à la reconnaissance faciale optimisée de Google. Pour l’entraîner au mieux, des employés de la firme ont payé des passants dans la rue pour scanner leur visage et entraîner l’algorithme. The Verge explique que cette initiative avait notamment pour but d’éviter d’éventuels biais racistes. « Notre objectif est de concevoir cette fonctionnalité avec une sécurité et des performances robustes. Nous voulons être inclusifs dans notre manière de la concevoir, afin que le plus grand nombre possible de personnes puissent en bénéficier », explique un responsable de l’entreprise au média américain.

L’idée était donc de « donner » à l’algorithme des visages aussi diversifiés que possible pour que l’intelligence artificielle ne devienne pas moins efficace sur certains types de faciès. Il s’agit là d’un défi très important puisque, par le passé, les IA ont souvent eu quelques dérapages, même chez Google.

Google a déjà dérapé

Rappelez-vous, en 2015, le tri automatique de Google Photos avait confondu des personnes noires avec des gorilles. Mais des problèmes similaires avaient été observés chez Amazon ou, plus récemment, sur l’application basée sur de la reconnaissance faciale FaceApp.

En essayant sa nouvelle solution Face Unlock auprès de passants sélectionnés au hasard dans la rue plutôt que de confiner les tests dans ses locaux, Google veut mettre un maximum de chances de son côté pour offrir une reconnaissance faciale inclusive. Par ailleurs, le géant de la recherche promet, entre autres, que sa technologie saura reconnaître le visage de l’utilisateur même si ce dernier ne touche pas le smartphone. Cela permettra ainsi un déverrouillage plus rapide. L’argument de la sécurité améliorée est aussi beaucoup mis en avant.

Google Pixel 4 et Pixel 4 XL : tout ce qu’on sait sur les futurs flagships de Google