Facebook se rapproche des 3 milliards d’utilisateurs par mois

2,6 milliards pour être exact

 

Facebook ne connaît pas la crise. Malgré l’affaire Cambridge Analytica et le coronavirus, le géant américain annonce des résultats toujours en hausse. Il compte désormais 2,6 milliards d’utilisateurs mensuels !

Mark Zuckerberg, directeur de Facebook

Mark Zuckerberg, directeur de Facebook

Facebook annonçait aujourd’hui (30 avril 2020) ses résultats pour le premier trimestre 2020. Alors que l’épidémie de coronavirus touche le monde entier, le géant américain poursuit sa marche en avant. Mieux encore, les chiffres annoncés sont meilleurs qu’espérés.

Avec un chiffre d’affaires de 17,74 milliards de dollars au premier trimestre, l’entreprise enregistre une hausse de 18 % par rapport à la même période l’année dernière (15,08 milliards de dollars). Plus impressionnant encore, son bénéfice net a plus que doublé et atteint les 4,9 milliards de dollars (contre 2,43 milliards l’année dernière). Bien évidemment, la Bourse a accueilli tous ces bons résultats avec joie. L’action Facebook atteint les 212,36 dollars soit une hausse de 9,36 %. Le bénéfice par action lui, ressort à 1,71 dollar contre 0,85 dollar au premier trimestre 2019.

Malgré ces excellents résultats, l’entreprise reconnaît que le Covid 19 a eu un impact sur son bilan au premier trimestre. Dans son rapport, Facebook dit avoir « constaté une réduction significative de la demande de publicité, ainsi qu’une baisse correspondante du prix des publicités ». Aussi, l’américain préfère ne pas donner d’estimation pour le second trimestre.

Moins d’annonceurs, plus d’utilisateurs

Si Facebook parvient à obtenir de tels résultats, c’est parce que son parc d’utilisateurs a compensé la perte d’investissements publicitaires. À ce jour, le réseau social compte 2,6 milliards d’utilisateurs mensuels dans le monde et enregistre une hausse de 10 % sur l’année. Mieux encore, 1,73 milliard d’entre eux se connectent chaque jour (+11 %). Facebook souligne d’ailleurs que l’engagement a augmenté ces derniers mois principalement grâce au confinement. L’entreprise s’attend donc logiquement à une baisse dès que la plupart des pays en sortiront.

À l’annonce de ces résultats, Facebook assoit un peu plus son statut de réseau social le plus populaire au monde. Le scandale de Cambridge Analytica et autres pratiques parfois critiquées par les internautes n’auront finalement eu que peu d’incidence sur le géant américain. Et ce n’est pas près de s’arrêter. Au début du mois, Facebook signait un partenariat avec Jio, un géant indien du e-commerce, pour monétiser WhatsApp dans l’un des pays les plus peuplés du monde. Le rouleau compresseur ne semble pas près de s’arrêter.

Les derniers articles