Covid-19 : un projet européen veut traquer les malades tout en respectant la vie privée

C'est possible ça ?

 

Des chercheurs européens veulent mettre en place une plateforme permettant de créer des applications mobiles traquant les déplacements des citoyens à travers le continent pour mieux évaluer les risques de contamination posés par chaque patient. Le tout se ferait dans le respect du RGPD.

Maquette du nouveau coronavirus

Traquer les gens pour traquer le virus

Il est particulièrement difficile de lutter contre une pandémie telle que celle du Covid-19. Pour rendre plus efficace l’endiguement du virus, des chercheurs européens comptent mettre en place des applications mobiles utilisables sur tout le continent pour traquer les déplacements des citoyens. Le tout, en respectant le Règlement général sur la protection des données (RGPD) en vigueur au sein du Vieux Continent.

Le projet s’appelle Pan-European Privacy Preserving Proximity Tracing (PEPP-PT) et regroupe 130 chercheurs venant de huit pays différents. « La plateforme PEPP-PT sur laquelle d’autres peuvent s’appuyer comprend un outil de traçage numérique de proximité anonyme qui préserve la vie privée, qui est en totale conformité avec le RGPD et qui peut également être utilisée lors de déplacements entre les pays », explique l’un des responsables.

En d’autres termes, grâce à cette fameuse plateforme, il serait possible de créer des applications ayant recours au « contact tracing ». Il s’agit d’une méthode permettant d’analyser l’historique des déplacements d’un patient atteint du Covid-19. Cela permettrait ainsi d’estimer le nombre de personnes avec lesquelles il est entré en contact — et qu’il a potentiellement contaminées — dans le continent au cours des jours précédents sa prise en charge médicale.

Après le confinement

Ce n’est pas la première fois que ce sujet est mis sur le tapis. La France et l’Europe utilisent déjà les données des smartphones pour vérifier que les mesures de confinement sont respectées. Reste à savoir dans quelle mesure la collecte des données se fait dans le respect du RGPD tout en se montrant pertinente pour identifier les déplacements des personnes atteintes par le Covid-19.

Selon des sources au sein du gouvernement allemand, cette plateforme PEPP-PT pourrait voir le jour dès le 16 avril prochain. Elle serait ensuite surtout utilisée après la levée des mesures de confinement lorsque les gens auront à nouveau le droit de se déplacer plus librement et qu’il faudra éviter un nouveau pic de contaminations.

Dans quelques jours, il sera possible de faire des courses auprès des magasins Carrefour depuis l’application Uber Eats afin de se faire livrer à domicile pendant la période de confinement.
Lire la suite

 

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur l’attestation de déplacement sur smartphone, fichier PDF et Word à cette adresse.

Les derniers articles