Pourquoi tout le monde panique sur Twitter

La panique est générale

 

La menace soudaine de l'existence de Twitter soulève des questions. On fait le point.

La saga Twitter continue. Comme, on vous l’expliquait au précédent épisode : Elon Musk a racheté Twitter et a rapidement mis la main sur la gouvernance du réseau social.

Le chaos s’est installé en quelques jours

En quelques jours, Elon Musk a déjà fait plonger la plateforme dans le chaos. En introduisant un abonnement à 8 dollars par mois qui offre la certification d’un compte sans vérification, de faux comptes en ont profité pour nuire publiquement à plusieurs grands groupes. Entre-temps, il a licencié la moitié des salariés de la plateforme.

Depuis, il ne se passe pas une seule journée sans qu’Elon Musk intervienne directement sur Twitter. Le nouveau patron de Twitter a avoué tester des choses, et ce n’était pas une blague. Comptes payants, certification sans vérification de l’identitédouble badge, publication de messages longs, ajout de fonctions à la demande de ses abonnés, le retour de Vineun système de paywall… chaque journée réserve son lot de surprises.

Un ultimatum aux équipes

Il a préparé les salariés restants de Twitter à des moments difficiles. Il brandit tout simplement le risque d’une faillite. Plus récemment, ce mercredi 16 novembre 2022, il a posé un ultimatum aux salariés restants.

Dans un e-mail, le propriétaire milliardaire de Twitter a expliqué que les salariés peuvent rester et adhérer à une culture « hardcore » avec des « longues heures à haute intensité » ou simplement partir. Associé à cet e-mail, un formulaire devait être rempli avant une date prédéfinie… 24 heures après l’envoi de l’e-mail.

Cet e-mail a jeté un nouveau froid et a créé une nouvelle confusion. Peu de questions ont eu des réponses, et a cela a entraîné Twitter dans un désordre encore plus grand.

Finalement, une fois le délai écoulé, de nombreuses équipes, dont certaines essentielles, ont décidé de quitter Twitter. On ne sait pas encore combien de salariés ont décidé de rester. Quelques médias évoquent de 10 à 15 % de salariés qui resteraient après cet ultimatum.

#TwitterDown et #RIPTwitter

Ce départ massif a généré un risque pour la plateforme de disparaître, étant donné que des postes essentiels à son fonctionnement vont manquer. On parle surtout de postes techniques, dont ceux en charge du bon fonctionnement de la plateforme.

Selon le New York Times, certains employés essentiels ont été entraînés dans des réunions avec Elon Musk et ses conseillers, qui ont tenté de les persuader de rester. Ces derniers auraient préféré partir, et même se déconnecter sauvagement des réunions en ligne avec le nouveau patron de Twitter.

Elon Musk a nourri cette confusion autour des départs annoncés et autres informations publiées par les médias. Il a publié divers messages sur son compte Twitter, massivement partagés et commentés.

Finalement, les hashtags #TwitterDown et #RIPTwitter sont rapidement apparus. Certains utilisateurs Twitter en profitent pour partager leurs comptes Mastodon, Instagram ou encore LinkedIn. Il y a comme une ambiance de fin de Twitter dans l’air, ce qui entraîne une succession de discussions autour du sujet.

Les gens se demandent quelles parties de leur identité en ligne, de leurs proches et de leurs célébrités préférées doivent être conservées dans le cas Twitter disparaîtrait.

Certains suggèrent ainsi de sauvegarder ses tweets pour les sauver… Si 16 ans de contenu disparaissent du jour au lendemain, qu’est-ce qui devrait survivre ?

Malgré tout, bien que la spirale descendante actuelle de Twitter ait été d’une brutalité choquante, la plateforme est toujours là et en ligne.

Suite au prochain épisode.

 


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !

Les derniers articles