Tesla : son usine en Californie pourra finalement rouvrir la semaine prochaine

Thug life

 

Alors que 70 % des activités californiennes ont reprises, Tesla, basé dans le comté d’Alameda, n’avait toujours pas le droit de rouvrir son usine de Fremont. Après quelques messages d'Elon Musk, le département de la santé du Comté a finalement donné son accord pour une réouverture le 18 mai.

Tesla Fremont

L’usine de Tesla, à Fremont (Californie)

Mise à jour du 13/05 : Finalement, le département de santé publique du comté d’Alameda a annoncé ce mercredi que l’usine de Tesla à Fremont pourrait rouvrir le lundi 18 mai. Dans un communiqué, il a annoncé avoir étudié le plan de réouverture de l’usine et le protocole de sécurité et de prévention : « Nous sommes d’accord pour que Tesla commence à augmenter ses opérations minima d’affaires cette semaine en vue d’une réouverture possible dès la semaine prochaine ».


Article du 12/05 : La bataille que se livrent actuellement le comté d’Alameda et Elon Musk est-elle à son paroxysme ? C’est à se demander au regard de la récente décision prise par l’entrepreneur américain : relancer les activités de son usine de Fremont, malgré les interdictions locales. Et comme à l’accoutumée, c’est par le biais d’un message Twitter que l’intéressé a annoncé la nouvelle.

Assouplissement des règles

« Aujourd’hui, Tesla redémarre sa production en enfreignant les règles du comté d’Alameda. Je serai en première ligne avec tout le monde. Si quelqu’un est arrêté, je demande à ce que ce soit moi uniquement », a-t-il argué. Le 9 mai, le patron de SpaceX menaçait déjà de déplacer le siège social de Tesla au Texas/Nevada, en raison des mesures de confinement trop strictes imposées par le comté. De ce fait, le groupe ne pouvait rouvrir son site.

Ce même jour, l’État de Californie avait en effet assoupli les règles de confinement, bien qu’une distanciation sociale était encore de mise. Sauf qu’aux États-Unis, les comtés disposent d’un pouvoir de décision local et peuvent restreindre leurs citoyens à des mesures plus rigides qu’à l’échelle étatique. Un scénario qu’a donc vécu Tesla, son usine ne pouvant alors prétendre à une reprise d’activité.

Lancement d’une enquête

Pourtant, 70 % de l’économie californienne est de nouveau ouverte, a affirmé le gouverneur de l’État, Gavin Newsom, dans une allocution de 45 minutes diffusée en direct le 11 mai. Le démocrate a d’ailleurs évoqué le cas Tesla : selon lui, le constructeur sera autorisé à relancer la machine dès la semaine prochaine, a rapporté Deadline.

« Je suis un supporteur de Tesla depuis longtemps. J’ai un grand respect pour leur leadership, et je suis convaincu qu’à l’échelle du comté, nous serons capables de résoudre ces problèmes », a-t-il rassuré. Le comté, justement, va mener une enquête sur les violations d’Elon Musk, déterminé à enclencher la seconde après un premier trimestre 2020 légèrement positif.

Les derniers articles