Apple vient de se confronter au marché impitoyable des enceintes connectées et s’aperçoit que son HomePod n’est pas à la hauteur. L’erreur ? Miser sur l’enceinte et oublier le « connectée ».

Lancé en février dernier aux États-Unis, l’Apple HomePod s’attaque au marché actuellement en vogue, celui des enceintes connectées. Celui-ci est actuellement occupé par un duopole qui semble difficilement détrônable, l’Amazon Echo et le Google Home.

Pour se démarquer, Apple a donc misé comme à son habitude sur le haut de gamme et la qualité de l’audio, proposant ainsi une très bonne enceinte à ses fidèles clients, au prix non négligeable de 349 dollars. Malheureusement, le principe de l’enceinte intelligente ne repose pas uniquement sur sa propension à diffuser de la musique, mais aussi sur ses qualités d’assistant personnel et, à ce petit jeu, Siri est encore bien loin derrière Alexa et Google Assistant.

Une baisse des prévisions

Bloomberg rapporte qu’Apple aurait réduit ses prévisions de vente fin mars et annulé certaines commandes passées auprès de ses fournisseurs concernant l’enceinte connectée, un signe souvent révélateur d’une déception, mais pas toujours d’un échec. La faute à des ventes bien moins nombreuses que prévu. Seulement trois semaines après sa sortie, le HomePod serait retombé à 4 % des parts de vente de sa catégorie, loin derrière ses deux principaux concurrents.

Chiffres basés sur 5,5 millions de clients d’e-commerçants

En dehors du retard de Siri sur ces concurrents, on peut noter également d’autres problèmes concernant cette enceinte, à commencer par les traces laissées sur certains meubles, un problème que l’on retrouve sur d’autres produits, mais que l’on excuse plus difficilement à Apple et à son souci du détail, mais aussi à une limitation des utilisateurs en raison du côté fermé de l’écosystème. Vous aimez Apple et souhaitez un HomePod, mais vos enfants ont un smartphone Android, moins cher à se procurer ? Tant pis pour eux, ils ne pourront pas se connecter à l’enceinte. Dommage pour un appareil censé être un centre de contrôle domestique à destination de toute la famille.

Apple a toujours quelques atouts dans ses mains, avec l’arrivée de l’enceinte sur plus de territoires ou encore une possible amélioration de Siri, mais il est bien connu que dans ce genre de guerre marketing, les premiers qui arrivent à s’approprier le marché sont souvent ceux qui resteront en tête pendant un certain temps…

À lire sur FrAndroid : Revue de presse de l’Apple HomePod : une bonne enceinte au potentiel étouffé