Apple pourrait enfin lâcher du leste quant à l’utilisation de sa puce NFC, pour l’instant complètement bloquée aux développeurs tiers. Cette limitation serait en passe de cesser avec l’arrivée prochaine d’iOS 12, selon The Information.

Depuis l’iPhone 6, chaque téléphone d’Apple embarque une puce NFC. La firme de Cupertino a cependant toujours restreint l’utilisation de cette dernière : elle sert seulement aux paiements sans contact via Apple Pay. Cette limitation pourrait bien disparaître avec iOS 12, selon The Information — relayé par The Next Web.

Le site affirme qu’Apple souhaite étendre les possibilités d’utilisation de cette technologie, largement exploitée par Android. Ainsi, la marque à la pomme souhaiterait donner plus de liberté à certains développeurs tiers pour, par exemple, permettre d’ouvrir des portes ou des chambres d’hôtels ou même des voitures. À ce propos, The Next Web rappelle très justement que si beaucoup de serrures connectées se déverrouillent avec le Bluetooth, celles qui utilisent le NFC sont bien plus sécurisées : les données importantes sont stockées dans une puce, elle-même isolée du reste du système d’exploitation.

Selon The Information, Apple ouvrirait ses API dédiées aux développeurs, qui pourraient donc désormais utiliser la puce NFC. Les utilisations sont évidemment nombreuses, et on se rappelle la très récente annonce de Valérie Pécresse : les smartphones Android pourront bientôt faire office de Pass Navigo grâce à la puce NFC, la carte SIM et à une application dédiée. Les téléphones Apple ne peuvent pas en faire de même, mais cela pourrait donc changer.

Si cette information s’avère, cela sera sûrement annoncé lors de la WWDC, la grande conférence tenue par Apple pour les développeurs chaque année. Il faudra donc attendre le 4 juin pour être fixé. D’ailleurs, cette année, vous pourrez regarder ladite conférence depuis Chrome ou Firefox.