App Store : les applications doivent désormais vous dire tout ce qu’elles savent sur vous

 

À compter de ce 14 décembre, Apple met en place l’un de ses engagements concernant la confidentialité des données personnelles : chaque développeur d’applications mobiles va devoir publier un résumé de l’utilisation faite de ces dernières.

Apple demande à ses développeurs de mieux informer sur leurs appli

Apple demande à ses développeurs de mieux informer sur leurs applis // Source : Apple

Une volonté de transparence. C’est ainsi qu’Apple résume sa politique de confidentialité des données. La firme californienne n’a de cesse de répéter qu’elle ne s’intéresse pas à nos données personnelles, qu’elle ne stocke rien et chiffre tout. Mais elle n’a pas toujours la main sur l’utilisation que les développeurs qu’elle héberge sur ses stores en font.

Avec iOS 14, la marque à la pomme a déjà sérieusement resserré la vis autour du respect de la vie privée en introduisant de nouvelles règles de confidentialité, tout comme dans le nouveau Safari déployé à l’automne. On trouve notamment l’autorisation à demander aux utilisateurs pour pouvoir collecter et partager leurs données (afin de mieux cibler la publicité surtout), leur géolocalisation, la possibilité de savoir quand vous êtes pisté ou non (point orange pour l’enregistrement en haut de l’écran), etc. Facebook avait commencé à faire part de son désagrément quant à cette mesure qui, si les utilisateurs lui interdisaient l’usage, pourrait nuire à ses revenus publicitaires. Mais en vain.

Savoir ce que deviennent vos données

Lors de la WWDC 2020, Apple a promis à ses utilisateurs de mieux les informer sur l’utilisation faite de leurs données par les développeurs lorsqu’une application est téléchargée sur l’App Store. Et c’est désormais en cours de déploiement.

À compter de ce lundi 14 décembre, Apple va publier sur ses différents stores (iOS, iPadOS, macOS, watchOS et tvOS) de nouvelles fiches pour les apps incluant désormais les informations de confidentialité. Une façon de nouer un pacte entre ses développeurs et ses utilisateurs « pour plus de transparence et de sécurité ».

Progressivement, les apps vont s’enrichir de ces informations de confidentialité bien mieux mises en évidence, à la façon des fiches signalétiques sur les produits alimentaires, pour vous dire si vos données sont « utilisées pour vous suivre », « liées à vous » ou « non liées à vous ».

Les apps vont devoir afficher l'utilisation qu'elles font de vos données personnelles

Les apps vont devoir afficher l’utilisation qu’elles font de vos données personnelles // Source : Apple

Tout n’est cependant pas immédiatement disponible. Car, si les développeurs en ont été informés depuis plusieurs mois, la mise en place est assez longue. Ils doivent renseigner via l’outil de mise en ligne App Store Connect qui leur permet de faire valider une nouvelle app comme une simple mise à jour. « Cela n’oblige pas les développeurs à apporter des modifications à leur app ou à leur modèle commercial », précise Apple. « Il s’agit simplement de fournir aux utilisateurs une transparence sur les données que celles-ci collectent, utilisent pour suivre et être reliées à l’utilisateur ».

Des informations pour télécharger en toute sérénité

Ils vont désormais devoir fournir une liste d’informations sur la fiche de l’app. Vous saurez ainsi si votre mail, votre nom ou toute autre donnée personnelle (santé, données sensibles publicités vues, contenus consultés, historique de navigation, achats ou recherches d’achat…) est collecté et pour quel usage. Si cela sert à suivre vos déplacements en tant qu’individu défini ou non, l’app devra l’indiquer. Vous saurez comme cela un peu mieux qui revend vos données à de fins publicitaires à qui.

La politique de confidentialité devra également être précisée, « y compris celles de partenaires tiers dont vous intégrez le code dans votre application » (outils d’analyse, publicité, SDK, fournisseurs externes…) ou bien pour des situations limitées.

Cela va surtout permettre à l’utilisateur d’iPhone, iPad, Mac ou même Apple Watch d’être mieux renseigné avant de télécharger une app et d’en comprendre les pratiques de confidentialité. Une nouvelle dimension qui impose ainsi aux développeurs quelques obligations. Car chaque entreprise derrière une app doit aussi fournir des informations sur elle-même pour être transparente (information sur le responsable notamment) et être en mesure de répondre aux questions des clients sur l’utilisation des données.

Des développeurs garants de la protection de la vie privée

Apple veut ainsi faire des développeurs qu’elle accueille les garants de votre confidentialité et de la protection de votre vie privée. « C’est le début d’un nouveau programme innovant pour aider les utilisateurs à avoir plus de transparence et une meilleure compréhension de l’utilisation faite de leurs données par les applications et ce qu’elles peuvent collecter », nous explique-t-on chez Apple. « Nous croyons fermement que toutes les pratiques de collecte et d’utilisation des données par les développeurs doivent être transparentes afin que les utilisateurs puissent prendre des décisions en connaissance de cause. »

Que risquent les développeurs s’ils ne respectent pas les consignes de l’App Store et les nouvelles requêtes de confidentialité ? Une mise en ligne à retardement d’une nouvelle app ou d’une mise à jour, puisqu’Apple ne validera pas la demande. Et si cela perdure, on nous explique du côté de Cupertino que les développeurs seront invités à aller voir ailleurs sur un autre Store.

Le programme est voué à évoluer et, sans nul doute, Tim Cook et les siens ajouteront d’autres exigences en matière de respect de la vie privée. Et pour mieux informer les utilisateurs, Apple met aussi à jour son mini-site sur la confidentialité des données et les réglages possibles dans ses produits ou services. Pour s’appliquer aussi à soi-même ses demandes de transparence.

Une étude fait le point sur les taux de commission facturés par les différents magasins d’applications et les plateformes de contenus numériques. L’occasion de voir ce qui va vraiment dans la poche des développeurs et…
Lire la suite

Les derniers articles