App Store : un million d’applications rejetées par Apple l’an dernier

Epic et Fortnite ne sont pas les seuls

 

Accusé de tous les maux ces dernières semaines pour son App Store, Apple a tenu à mettre les choses au clair en déployant de nouvelles pages d’informations sur son site internet. On y apprend notamment le fonctionnement d’acceptation des apps et comment les règles sont appliquées.

Éteindre un peu l’incendie. Cela a dû être le mot d’ordre ces dernières semaines dans les travées de l’Apple Park, après les attaques subies de tous les côtés au sujet de l’App Store. Que ce soit concernant les frais de commission perçus auprès des développeurs, la querelle avec Epic Games et l’éjection de Fortnite, ou les données personnelles sécurisées qui restent un sujet toujours délicat, Apple s’est senti le besoin de remettre les choses au clair.

Apple a ainsi récemment remis à jour les pages de son site internet concernant l’App Store.

« Un endroit sûr et fiable »

Nouveau design, nouvelles informations précisées : le site de la marque fait peau neuve pour parler de l’App Store. « Un endroit sûr et fiable pour découvrir et télécharger des applications », annonce Apple. Diversité, expérience, sécurité : voilà le triptyque de garanties promis par la firme de Cupertino pour sa boutique en ligne. Et elle en profite pour rappeler aussi que cela ne se fait pas sans quelques règles et normes à respecter, « les plus élevées en matière de confidentialité, de sécurité et de contenu. »

Alors, Tim Cook et les siens se sont senti le besoin de faire le point sur le fonctionnement de l’App Store, d’être un peu plus transparent sur son système qualifié de despotique par certains détracteurs et notamment les frondeurs dont Epic Games et Spotify ont pris la tête.

L’App Store, c’est plus de 1,8 million d’applications recensées pour les iPhone et iPad. « Nous voulons que vous vous sentiez à l’aise d’utiliser chacune d’entre elles », est-il écrit, histoire de rappeler le mot d’ordre clamé : chaque appli doit avoir sa propre fiche pour que ce soit plus clair pour les utilisateurs (coucou les services de cloud gaming…). Un travail qui nécessite derrière de tout étudier avant validation.

100 000 apps étudiées chaque semaine

C’est d’ailleurs sur la partie validation et sécurité que les nouvelles informations sont intéressantes. Apple annonce ainsi que plus de 100 000 apps sont passées en revue chaque semaine par quelque 500 experts répartis dans le monde. Ils doivent vérifier la source, qu’elles sont exemptes de logiciels malveillants et ne sont pas altérées au moment de l’installation ou du lancement. Pour cela, un système automatise la vérification de chaque app pour les malwares connus.

Apple attaqué pour les loot boxes présentes dans les jeux proposés sur l’App Store

Apple attaqué pour les loot boxes présentes dans les jeux proposés sur l’App Store // Source : Frandroid

En 2019, plus de 150 000 applications ont été rejetées, car elles enfreignaient les règles de confidentialité de l’App Store. Plus d’un million d’apps ont d’ores et déjà été refusées pour leurs contenus dangereux, illégaux, voire répréhensibles. « Les applications doivent respecter nos consignes », martèle le site dans un message à peine voilé pour rappeler le différend avec Epic Games au sujet de Fortnite et sa volonté d’intégrer son propre système de paiement. Une infraction qui a conduit Apple à exclure le jeu mobile du store.

Mais ce sont aussi pas moins de deux millions d’applications qui ont été supprimées, car elles n’étaient plus mises à jour, à l’abandon ou ne fonctionnaient pas avec les derniers systèmes d’exploitation. Il faut dire qu’Apple se vante que 92 % des iPhone sortis ces quatre dernières années sont passés sous iOS 13, profitant ainsi des dernières technologies.

85 % d’apps gratuites et de développeurs qui ne paient rien

Avoir un store d’applications clair pour les utilisateurs, c’est non seulement une question de l’épurer des apps non conformes ou non sécurisées, mais aussi désuètes ou « spammées » par des avis sans intérêt. En 2020, plus de 60 millions d’avis ont été considérés comme du spam et supprimés des fiches de l’App Store. Plus de 250 millions d’avis utilisateurs qui ne respectaient pas les normes d’intégrité ont également été supprimés.

Pour doper son store, les pages de l’Apple Developer Program – le fameux programme dont a également été exclu Epic Games pour proposer ses jeux—ont aussi été remises à jour. Le programme aux 28 millions de membres a rapporté plus de 155 milliards de dollars aux développeurs depuis 2008, annonce Apple qui en profite pour glisser que « 85 % des applications sont gratuites et les développeurs ne paient rien à Apple ». Une façon de modérer les fameux 30 % de frais de commissions perçus sur les apps payantes et systèmes d’abonnement intégré.

Les derniers articles

  • Test de l’iPhone 12 Pro : est-il vraiment si « Pro » ?
    8 /10

    Apple

    Test de l’iPhone 12 Pro : est-il vraiment si « Pro » ?

    29 octobre 202029/10/2020 • 19:00