xCloud sur iPhone prochainement : Phil Spencer en reste persuadé

 

Interrogé sur la chaîne américaine CNBC, Phil Spencer a répété qu'il restait persuadé qu'Apple et Xbox finiraient par trouver une solution pour que le service xCloud et le Game Pass arrivent sur iPhone et iPad.

Lancé mi-septembre, le service de cloud gaming xCloud est désormais accessible à tous les joueurs abonnés au Xbox Game Pass. Si tant est qu’ils y jouent en mobilité sur un smartphone ou une tablette Android. Les utilisateurs d’iPhone et d’iPad, eux, rongent toujours leur frein et attendent patiemment qu’Apple comme Microsoft trouvent un terrain d’entente pour faire venir le service de cloud gaming sur les produits floqués d’une pomme.

Des discussions en cours entre Apple et Xbox

Mais tout cela paraît bien compliqué. Après avoir un temps argumenté pour justifier de son refus de voir xCloud comme Google Stadia débarquer sur sa boutique en ligne, Apple a modifié les conditions de son App Store afin de coucher par écrit les points de blocage. Il faudrait notamment que chaque service désireux d’intégrer l’App Store fournisse une fiche par jeux proposés — une app pour chaque titre en quelque sorte — afin qu’Apple puisse les passer en revue. Une chose loin d’être facile à envisager et particulièrement fastidieuse à mettre en place. Avec plus de 150 jeux proposés par le Xbox Game Pass, Microsoft a jeté l’éponge. Pour le moment, en tout cas.

Lors de l’annonce, Phil Spencer avait critiqué les pratiques d’Apple, estimant que cela créerait « une mauvaise expérience pour les utilisateurs » de devoir télécharger toutes les applications pour accéder aux jeux. Des pratiques que la firme de Cupertino s’impose déjà avec Apple Arcade, son service de jeux sur abonnement pour lequel les joueurs ont accès à une fiche par titre et doivent les télécharger un par un.

Mais le patron de Xbox reste malgré tout optimiste. « Nous continuons de discuter avec Apple et je suis sûr que nous arriverons à une solution », a-t-il déclaré lors d’un entretien accordé à la chaîne CNBC. « Il y a plus de trois milliards de joueurs aujourd’hui, beaucoup jouent sur mobile, et nous tenons à ce qu’ils profitent du Game Pass sur tous les téléphones mobiles, même sur iPhone. »

Un problème de philosophie plus que financier

Xbox refuse-t-il les conditions d’Apple en raison des 30 % de frais de commission ? Selon Phil Spencer, le « plus gros problème » n’est pas financier, il est avant tout philosophique. « Notre plus gros problème est que les applications de streaming de jeux dans le cloud ne sont en fait pas autorisées de la manière dont le Game Pass est conçu pour d’autres plateformes », regrette-t-il. Et de rappeler que le but de sa quête est avant tout que « les joueurs aient accès aux contenus de créateurs qu’ils apprécient, sur les supports sur lesquels ils aiment jouer, avec leurs amis. »

Il ne se prive également pas de glisser une petite pique à Apple au passage, estimant que l’entreprise de Tim Cook a aussi des devoirs en tant que géant à la tête d’une plateforme « d’envergure » comme pour les téléphones mobiles. Selon lui, une telle puissance doit octroyer aux « gens l’accès aux meilleurs contenus et services disponibles ». « Nous restons attachés à cela », argumente Phil Spencer. Pas certain qu’Apple voit en l’apport du cloud gaming un devoir envers ses utilisateurs qui peuvent aussi bien basculer vers son propre service de jeux…

Les derniers articles