Microsoft reste fâché contre Apple malgré les nouvelles règles sur le cloud gaming

Microsoft n'est pas content !

 

Malgré les règles très légèrement assouplie de l'App Store vis-à-vis des plateformes de cloud gaming, Microsoft juge que la politique d'Apple continue d'empêcher les utilisateurs de profiter d'une bonne expérience.

xCloud Microsoft

Microsoft reste très critique contre Apple et ses règles autour du cloud gaming

Le cloud gaming sur iPhone, c’est une histoire compliquée. Apple n’a pas voulu autoriser les applications de jeux en streaming sur iOS pour des services comme Google Stadia ou Nvidia GeForce Now. En proposant un catalogue de jeux depuis leurs apps et non depuis l’App Store, ces plateformes enfreignaient, selon l’entreprise, les règles établies par la pomme dans son écosystème. La firme de Cupertino expliquait alors vouloir garantir un environnement aussi sûr que possible pour ses utilisateurs. Or, cet argument n’avait pas du tout convaincu Microsoft qui souhaitait proposer son service xCloud.

Quelques semaines plus tard, Apple a assoupli les règles de l’App Store en précisant que les jeux en streaming étaient désormais autorisés, mais seulement « tant qu’ils respectent toutes les directives ». En d’autres termes, les titres en question doivent être validés un par un par « comme une application individuelle afin d’avoir une page produit dédiée et apparaître dans les classements et la recherche ». Ce qu’Apple fait de son côté pour chacun des jeux disponibles pour son service de jeux sur abonnement Apple Arcade. Dans les faits, rien ne pourra donc vraiment changer pour les plateformes de cloud gaming qui n’ont pas grand intérêt à suivre ses lignes directrices.

Microsoft toujours très critique contre Apple

Microsoft n’a donc pas hésité à manifester à nouveau son mécontentement face à la politique d’Apple. « Cela reste une mauvaise expérience pour les clients », déclare ainsi un porte-parole de l’entreprise à The Verge avant de déployer son argumentaire.

Les joueurs veulent pouvoir accéder directement à un jeu de leur catalogue dans une seule application, tout comme ils le font pour les films ou les chansons et ne pas être obligés de télécharger plus de 100 applications pour jouer à des jeux individuels depuis le cloud. Nous nous sommes engagés à placer les joueurs au centre de tout ce que nous faisons, et leur offrir une belle expérience est au cœur de cette mission.

La commission qui fait polémique

Par ailleurs, avec cette règle, Apple s’arrogerait 30 % de commission sur les achats de chaque jeu en streaming, de quoi encore plus faire grincer les dents de Microsoft, Google ou Nvidia pour leurs services respectifs. Comme le sous-entend le porte-parole du géant de Redmond, les applications de musique et SVoD telles que Spotify, Netflix ou Disney+ n’ont pas droit au même traitement alors qu’il s’agit aussi de contenus en streaming.

Rappelons au passage que ces 30 % de commission sont également au cœur du conflit opposant Apple et Epic Games, l’éditeur de Fortnite dénonçant un abus de position dominante.

Microsoft ne précise pas s’il compte adapter son service xCloud aux nouvelles règles d’Apple pour tenter tout de même de toucher les utilisateurs iOS. Cela semble mal parti, mais les développeurs pourraient bon an mal an trouver un moyen de composer avec ce cadre strict imposé par la pomme sans trop sacrifier l’expérience qu’ils souhaitent proposer. En attendant, rendez-vous le 15 septembre pour les débuts de xCloud en bêta sur les OS compatibles dans le cadre de l’abonnement Xbox Game Pass Ultimate.

Microsoft a détaillé le lancement de son service de cloud gaming au sein de Xbox Game Pass Ultimate. L’occasion de faire le point sur Project xCloud.
Lire la suite

Les derniers articles