Hyundai admet être en discussion avec Apple pour un véhicule électrique

Enfin du tangible sur le dossier Apple Car ?

 

Hyundai a confirmé être en phase de pourparlers préliminaires avec Apple pour un projet de véhicule électrique et sa batterie. Il s'agit d'une des toutes premières déclarations publiques attestant que le développement de ce qui pourrait être une « Apple Car »... est bien en cours.

Après que l’information ait été éventée, Hyundai a confirmé être en discussion avec Apple pour un projet de voiture électrique électrique

Après que l’information ait été éventée, Hyundai a confirmé être en discussion avec Apple pour un projet de voiture électrique électrique // Source : Unsplash – Laurenz Heymann

C’est officiel, Hyundai et Apple en sont aux stades préliminaires d’une éventuelle collaboration pour un projet de véhicule électrique et sa batterie. Cette information vient directement du géant coréen, forcé de s’exprimer après qu’une chaîne d’information locale, la Korea Economic Daily TV, ait indiqué qu’il était en discussion avec Apple pour la conception d’une voiture électrique à l’horizon 2027. Le média expliquait par ailleurs que les deux groupes pourraient développer des batteries au sein des usines américaines de Hyundai ou de sa filiale Kia.

Fin 2020, Reuters avait lui aussi évoqué la voiture électrique d’Apple, estimant que le groupe était en train d’avancer sur ce dossier, et qu’un premier modèle, équipé d’une technologie de batterie « révolutionnaire », pourrait arriver sur le marché cette fois dès 2024. Si les estimations temporelles de la Korea Economic Daily TV et de Reuters divergent, leurs informations respectives vont néanmoins dans le même sens : l’Apple Car est bien en cours de développement.

Apple, lui, reste muet comme une tombe

« Apple et Hyundai sont en discussion, mais comme [les pourparlers] en sont à un stade précoce, rien n’a été décidé », a donc admis Hyundai dans un communiqué publié aujourd’hui. Une annonce qui a eu pour effet de faire gonfler de 25 % le cours de l’action du constructeur automobile. Comme l’indique Reuters, Apple reste pour sa part parfaitement silencieux, préférant conserver, comme à son habitude, la plus grande des discrétions. L’agence de presse britannique explique néanmoins qu’Apple serait en pourparlers avec d’autres constructeurs automobiles… chose sur laquelle Hyundai ne s’est pas étendu.

Dans un document rempli plus tard à des fins administratives, Hyundai explique pour le reste avoir reçu « des demandes de coopération pour le développement conjoint de véhicules électriques autonomes de la part de diverses entreprises ». Le nom d’Apple n’y est pas mentionné directement. Une discrétion que le groupe coréen risque par la suite de respecter à la lettre pour ne pas mettre en péril un potentiel accord avec Apple.

L’entrée d’Apple sur le marché du véhicule électrique pourrait prendre des airs d’uppercut pour Tesla. Pour y parvenir, le géant de Cupertino devra toutefois s’associer avec des constructeurs automobiles pour assembler un véhicule de son cru. Hyundai est visiblement au rang des candidats. Les deux marques collaborent par ailleurs déjà sur le terrain logiciel avec CarPlay.

Pour Apple, l’intérêt d’un éventuel accord avec Hyundai serait de pouvoir compter sur une marque connue pour son sérieux, tout en réduisant les coûts par rapport à un partenariat signé avec une firme américaine, tandis que Hyundai pourrait en tirer avantage pour compenser ses pertes dues à la pandémie de COVID-19. Le nombre de véhicules vendus par le constructeur a en effet chuté de 15 % entre 2019 et 2020.

Reste à savoir quand Apple sortirait de son mutisme. « Nous pensons toujours fermement qu’Apple annoncera finalement un partenariat stratégique pour les véhicules électriques en 2021 », estiment pour leur part les analystes du cabinet californien Wedbush Securities. Cette possible annonce permettrait selon eux à Apple de poser les bases pour son entrée sur le marché de la voiture électrique, vraisemblablement entre 2024 et 2027.

Les derniers articles