Après Orange il y a trois ans, Iliad pourrait à son tour lancer un service de néobanque. Plusieurs indices tendent à démontrer qu'Iliad a accéléré le mouvement ces derniers mois. Un projet qui pourrait avoir un lien avec la cryptomonnaie Libra.

Xavier Niel, co-fondateur d’Iliad (Free)

Il y a plus de trois ans, Orange annonçait un partenariat avec Groupama pour lancer Orange Bank, la banque en ligne de l’opérateur télécoms. Orange pourrait finalement être suivi par l’un de ses concurrents. En effet, Free serait également en train de développer un service similaire.

Nos confrères de Capital ont en effet découvert plusieurs indices laissant penser qu’Iliad s’apprêterait à lancer un service de banque en ligne. L’indice le plus évident vient directement du site Mindfintech.fr qui a repéré qu’Iliad s’était vu accordé le 24 octobre dernier « le droit de déployer des services d’agrégation de compte (AISP) et d’initiation de paiement (PISP) dans le cadre de la DSP2, directive des services de paiement ».

Toujours en octobre, c’est la filiale Iliad 78 du groupe de Xavier Niel qui a obtenu un code SWIFT, numéro international permettant d’identifier une banque, en l’occurrence ILIAFRP1XXX. Par ailleurs, comme le signale Capital, la marque « Freebank » a quant à elle été déposée en 2000 par Iliad avant d’être renouvelée en 2010.

Un lien potentiel avec le projet Libra de Facebook

Outre la possibilité d’une néobanque comparable à Orange Bank, le projet d’Iliad pourrait également être lié à Libra. En effet, le groupe télécom est le seul acteur français à être partie prenante du projet de cryptomonnaie initiée par Facebook. Comme Facebook avec son Calibra, Iliad pourrait proposer son propre service pour payer en Libra ou acheter des devises dématérialisées.

Pour Capital, les projets d’Iliad seraient néanmoins bien antérieurs au Libra. Bien que la création d’une néobanque favoriserait l’intégration du Libra, il ne s’agirait pas de la priorité pour le groupe français.