Les Gigaset GS370 et GS370 plus sont désormais disponibles en France. Voici toutes les informations à connaître sur les nouveaux smartphones de la société allemande.

Gigaset GS370

Les marques les plus populaires ne sont pas les seules à profiter de la fin de l’année pour présenter leurs produits. Si beaucoup pensent à OnePlus ces derniers jours, d’autres constructeurs plus modestes apparaissent.

C’est aujourd’hui le cas de la marque allemande Gigaset. Ses deux derniers smartphones, les GS370 et GS370 plus, sont en effet disponibles dès aujourd’hui en France. Voici leurs caractéristiques et nos premières impressions.

Les Gigaset GS370 et GS370 plus sont officiels

Modèle Gigaset GS370 / 370 plus
Version de l’OS Android 7.0
Interface Sans surcouche
Taille d’écran 5,7 pouces IPS LCD
Définition 1440 x 720 pixels
Densité de pixels 282 ppp
SoC MTK 6570 à 1,5 GHz
Mémoire vive (RAM) 3 ou 4 Go
Mémoire interne (flash) 32 ou 64 Go
MicroSD Oui
Bluetooth  4.1
SIM 2x nano SIM
Ports (entrées/sorties) micro USB, port jack
Géolocalisation Oui
Batterie 3000 mAh
Dimensions 152 x 72 x 8,2 mm
Poids 145 grammes

Ces deux versions ne sont en vérité séparées que par quelques différences. Le GS370 est équipé d’un capteur photo avant de 5 mégapixels, 3 Go de RAM et 32 Go de stockage. La version plus dispose quant à elle d’un capteur 8 mégapixels à l’avant, de 4 Go de RAM et de 64 Go de stockage. Le stockage est quoi qu’il arrive extensible par microSD, sans pour autant réclamer un des deux ports nano-SIM.

Ces deux appareils sont disponibles en France dès aujourd’hui. Le Gigaset GS370 est vendu 280 euros, quand le GS370 plus réclame 300 euros. Livrés sous Android 7.0, ils auront le droit à la mise à jour Android 8.0 Oreo début 2018.

Design « borderless » et écran bien calibré

Ayant pu les prendre en main, j’ai trouvé leur design agréable et leur construction bien finie. Le dos en aluminium est un plus non-négligeable pour cela, et le poids de ceux-ci est agréable. La petite note de couleur rouge sur la touche de verrouillage, situé sur la tranche droite du téléphone avec les boutons de volume, est appréciable.

S’ils ne sont pas les téléphones les plus borderless de l’année, se rapprochant dans leur mentalité du design de LG, le ratio 18:9 est tout de même agréable. Mention spéciale surtout à leur dalle IPS LCD, qui bien que ne gérant qu’une définition HD+ de 1440 x 720 pixels est très plaisante à l’œil et semble bien étalonnée. Les couleurs sont vives sans être brûlées.

A noter que Gigaset a fait le choix de garder Android sous sa forme la plus pure, et utilise pour cela le Google Launcher classique. Seule l’application photo a été personnalisée par le constructeur.

Pas totalement convaincant sur la photo

Le Gigaset GS370 plus se veut être « l’expert photo » pour la marque, mais le fait est qu’il ne m’a pas fait forte impression sur cette prise en main. Le double capteur photo arrière est pourtant plutôt bon sur le papier.

Mais en intérieur dans une pièce bien éclairée, les photos prises étaient quelque peu ternes et affichaient surtout beaucoup de bruit. Le capteur grand-angle 120° de 8 mégapixels est tout de même plaisant à utiliser, même s’il affiche les mêmes défauts.

C’est peut-être l’effet bokeh qui m’aura laissé le plus circonspect. Ce qui est annoncé comme tel est en vérité un cercle, dont vous pouvez régler la taille, qui s’affiche au centre de la capture et vous permet de créer un flou progressif sur ses côtés. En gros, il s’agit du filtre Instagram « Maquette » en radial plus qu’un véritable effet de profondeur. Un choix étrange.

Des GS370 difficiles à recommander

En soi, ces téléphones ne sont pas mauvais. Bien construits, ils offrent un écran de bonne qualité avec un ratio 18:9, une batterie de 3000 mAh promettant une bonne autonomie et tout ce qu’il faut sur le papier. Une prise jack est même disponible en haut de l’appareil, en prime d’un port de charge en micro-USB.

Mais à ce prix, il est difficile de les recommander. Autour de 300 euros, des offres comme le Samsung Galaxy A5 2017 ou le Honor 6X Pro seront beaucoup plus performantes. Le ratio 18:9 ne vaut pas autant de sacrifices.

À lire sur FrAndroid : Les meilleurs smartphones Android à moins de 300 euros en 2018