Google vient de recruter Richard Marks, un ingénieur de chez Sony, réputé pour son travail sur les différents accessoires des consoles de la marque. Désormais membre d’ATAP, il pourrait bien travailler sur le projet Yeti.

Crédit image : Glixel

Selon VentureBeat, Richard Marks, un important ingénieur de chez Sony a rejoint les rangs de Google. Un recrutement qui pourrait bien permettre à la firme de Mountain View d’apporter la touche finale à sa future console de jeux, le projet Yeti.

Richard Marks a travaillé 19 ans au sein de l’entreprise japonaise et a notamment été à l’origine de la création d’un certain nombre d’accessoires plus ou moins importants pour les consoles du géant nippon. L’un de ses premiers projets a été le PlayStation EyeToy, petite caméra pour la PlayStation 2 initiant la réalité augmentée dans nos salons dès 2003, mais on peut également citer les PlayStation Move, des contrôleurs de motion gaming, ou encore le PlayStation VR. Notons qu’il a également été responsable du Magic Lab, la division R&D de Sony visant à chercher les nouvelles technologies pour le jeu vidéo de demain.

Chef de projet technique à ATAP

Sur la page LinkedIn de Richard Marks, on peut constater qu’il est désormais directeur, chef de projet technique au sein de Google ATAP (Advanced Technology and Projects), un incubateur interne au sein de la firme. Ses missions concrètes n’ont pas été détaillées.

Tous les regards sont cependant tournés vers le projet Yeti, le projet de streaming de jeux vidéo qui fait parler de lui depuis le début de l’année et qui permettrait de « jouer à The Witcher 3 dans un onglet Google Chrome ».

Si tel est le cas, cela signifie que nous devrions en entendre parler dans un délai assez court. En effet, contrairement à X, l’incubateur de Google prévu pour les projets à long terme, ATAP ne laisse que deux ans aux chefs de projet pour proposer un concept de produit. Yeti pourrait donc devenir une réalité d’ici la prochaine Google I/O.

Pour autant, la réalité pourrait également être moins excitante. Pour l’heure, on ne sait pas encore si Richard Marks travaille bien sur le projet Yeti et son affectation pourrait également concerner d’autres produits, notamment concernant la VR ou l’AR, cheval de bataille d’Apple et Google sur ces dernières années.

Le jeu vidéo au cœur du futur

Google cherche pourtant clairement à se pencher du côté des jeux vidéo. Marks n’est en effet pas le premier grand nom du secteur à rejoindre le géant de la recherche. On peut par exemple citer Jack Buser, responsable du projet PlayStation Home (RIP), Greg Canessa, créateur du Xbox Live Arcade, ou encore des développeurs de chez Electronic Arts.

Nvidia a-t-il du souci à se faire concernant une possible concurrente à sa Shield ?